Partagez|

Intrigue N°1: La Mascarade

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Heartkiller
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 16/03/2017
Messages : 81
Avatar + © : Nalex
Intrigue N°1: La Mascarade Jeu 2 Aoû - 17:31

Intrigue N°1: La Mascarade
Tout, dans la grande salle de réception du château des Lightwood, transpire la magnificence. A n’en point douter, les hôtes ne se sont épargné aucune dépense pour saisir leurs invités par leur sens du bon goût, l’étalage d’un faste délicat, élégamment présomptueux.

Pour l’occasion, les lourdes teintures occultant d’ordinaire les baies vitrées de cette immense salle avaient été écartées, et les fenêtres ouvertes, laissant tout loisir à la petite brise nocturne de s’immiscer parmi les invités, ou d’inviter à se balancer les pampilles dorées des imposants lustres surplombant l’assemblée. Et quelle assemblée ! Celle des plus grandes soirées hollywoodiennes n’auraient rien à lui envier ! Dans toutes les directions, les créatures divines se succédaient les unes aux autres. Femmes aux robes de soirées aux milles couleurs, scintillant de tout leur éclat, hommes endimanchés dans des costumes sur mesure… Chacun rivalisait d’élégance avec son voisin, de chacune de beauté avec sa voisine. Discrets parmi cette foule distinguée, des serveurs se chargeaient d’offrir coupes de champagne ou sang tiède aux éminents invités de la famille Lightwood, famille dont les représentants dominaient la scène depuis leurs trônes, mis en avant sur une estrade au bout de la pièce.

Des guirlandes de fleurs tropicales habillaient les fenêtres, embaumant l’air de leur parfum suave. Du plafond pendaient des centaines de petits globes de verres colorés, qui projetaient une lumière plus tamisée que ne le feraient les lustres, plongeant ainsi les invités dans une atmosphère de mystère plus intimiste, à laquelle se prêtaient parfaitement les masques qu’il leur était imposé d’arborer. Aux murs étaient accrochées d’autres guirlandes de fleurs et globes de verre lumineux mêlés, ainsi qu’au centre de la table de victuailles humaines poussée loin tout au fond de la salle, achevant ainsi la symphonie chamarrée du décor. Contre l’un des murs, sur une seconde estrade, un orchestre jouait déjà de quoi entamer doucement les hostilités, un peu de musique de salon, le temps que les derniers invités se présentent…





 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 790
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @MARTYR
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Jeu 2 Aoû - 17:55

Modalités d’inscription pour les esclaves

Nom de l’esclave: Alexys
Nom du Maître : Samael Romanov
Peut être mis en vente pour la soirée : [X]Oui // [ ]Non
Somme dans l'enveloppe: 1000$



Affublé d'un costume trois pièces sur mesure, un masque lui couvrant une partie du visage, ce n'est pas sans appréhension que Samael franchit les portes ouvertes de la grande salle du château des Ligthwood. Curieuse idée qu'ils ont eu que ce bal masqué où vampires et esclaves se côtoient. Pas certain que ce soit une très bonne idée, le vampire a pourtant décidé d'y emmener Alexys, sans surprise pour le reste de ses esclaves féminines qui n'ont su réprimer leur jalousie. A l'heure qu'il est, elles doivent fulminer, cloîtrées dans leur chambre pour encore quelques heures...

La salle est déjà bondée. Samael salue quelques invités qu'il reconnaît. Mais pour la plupart, leur manière de se déplacer ne lui dit rien, à défaut de pouvoir les reconnaître sous leur masque. Se faufilant parmi la foule, c'est avec plaisir que le vampire se saisit d'une coupe de sang, généreusement proposée par l'un des serveurs, vampire lui aussi.  Et Samael scrute la foule, non sans une certaine anxiété. Il a accepté de mettre aux enchères Alexys, espérant ainsi qu'elle réalise ne pas être si mal traitée à ses côtés et que sa condition pourrait être bien pire. Mais maintenant qu'il est présent à la soirée, Samael se dit que ce n'était peut-être pas l'idée du siècle. Surtout quand il pense à la somme qu'il a donné pour que les servants des Lightwood apprêtent la jeune femme pour la soirée... Bordel. Impatient, le vampire scrute la foule dans l'espoir de voir son esclave. Mais la blonde ne semble pas être encore là. Sûrement toujours entre les mains des experts de la famille la plus puissante du monde vampirique. Famille présentement installée sur leurs trônes, à l'autre bout de la salle, et qui scrute la foule des invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 407
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Jeu 2 Aoû - 20:09

On ne l'a pas laissée se regarder jusqu'à présent. « C'est à tes hôtes que tu dois plaire, pas à toi-même », lui a-t-on envoyé, ce qui a eu le don de la foutre en rogne. Mais depuis des mois qu'elle est là, c'est quand même la première fois qu'elle peut se sentir un peu féminine, et autant elle n'a jamais vraiment été intéressée par tous ces trucs de nana, autant elle en avait quand même vachement besoin. Alors elle a laissé cette horde d'employés s'affairer avec ses cheveux, avec son visage, et l'amener devant un porte-vêtements, où des robes étaient suspendues par dizaines. Au-dessus du portant, une étiquette « B » est attachée, bien qu'Alexys ignore la signification de cette note. Son côté féminin reprenant le dessus devant tant de sequins et d'élégance, devant la délicatesse des tissus et des coutures, elle tend la main pour toucher... Et se fait violemment taper sur les doigts par l'une des employées des Lightwood, dont elle croise le regard sévère. « Pas touche. Vous porterez ce qu'on vous donnera. Voyons... Vous êtes vraiment maigrichonne... Et en même temps assez grande. Tssss... » Siffle-t-elle entre ses dents, avant que son visage ne s'illumine. « Ah, voilà. Vous serez ravissante là-dedans... Entrez et déshabillez-vous en prenant soin de votre coiffure et de votre maquillage. Dépêchez-vous. ! » Sêche et autoritaire, la femme sait se faire obéir, poussant Alexys qui quitte la fourmilière où se bousculent esclaves et personnels, pour gagner une étroite cabine d'essayage...

« 42 ». C'est en écrivant délicatement ce numéro au pinceau sur son épaule nue que les Lightwood ont terminé leur travail, et l'ont poussée sans ménagement dans la salle de bal. En y entrant, Alexys a été assaillie par plus d'émotions contradictoires qu'elle n'a été capable d'en gérer et a bugué. Il y a d'abord ces merveilleuses décorations qui lui ont tapé dans l’œil. Tellement de couleurs, elle a trouvé ça magnifique. Ensuite, elle a apprécié la sensation du tissu sur sa personne. Jamais, de sa vie, elle n'a porté une robe pareille. Pendant trois secondes, elle s'est sentie très séduisante dans cette tenue entièrement noire très ajustée, au haut de dentelle, qui vient lui enserrer la gorge (interdisant ainsi tout prélèvement de sang à sa jugulaire, comme c'est commode!), laissant entièrement nus ses bras et son dos, jusqu'à la naissance de ses fesses, niveau auquel la robe abandonne la dentelle pour une jupe toute en taffetas et tulle, vaporeuse. Parfaitement accordée au masque, de dentelle également, qui vient se poser sur ses yeux, dont le bleu est savamment mis en valeur par un smoky noir, et surplombe la pulpe de ses lèvres, ourlés pour sa part d'un rose perle discret. Et puis, elle se rappelle qu'elle est captive de vampires, et donc que se sentir ainsi séduisante n'est PAS une bonne chose, et qu'elle doit être sur le qui-vive... Le mieux, pour éviter les prédateurs, est d'éviter tout contact visuel.

Au bout, donc, de deux bonnes minutes d'immobilité, la jeune femme, dont les cheveux blonds brillants des bons soins reçus ont été joliment ondulés et laissés libres, ramenés sur celle de ses épaules qui n'a pas son numéro de lot, finit par se mettre en branle, se forçant à adopter un port hautain pour se frayer un chemin parmi les invités jusqu'à la table de nourriture... Au moins, là-bas, elle ne risque pas d'attirer l'attention de qui que ce soit... Bien sûr, au passage, elle attrape une première coupe de champagne, qu'elle vide cul sec (en se disant qu'il lui faudrait au moins ça pour survivre à la soirée), et aussi une deuxième (parce que pourquoi pas) et enfin, une troisième (parce que jamais deux sans trois). Santé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mar 18 Sep - 15:58

Modalités d’inscription pour les esclaves

Nom de l’esclave: Klehr Darragh
Nom du Maître : Helena Midnight Williams
Peut être mis en vente pour la soirée : [x]Oui // [ ]Non

La mascarade


Un privilège accordé. Une récompense. Un honneur ? Ne sachant à quoi m'en tenir, je prenais plutôt ce bal pour une nouvelle épreuve. Craignant déjà le moindre faux pas, je n'en menais pas large. Les serviteurs me jaugèrent. Ils allaient me rendre présentable. De prime abord désabusée par une telle prétention, je me ravisai à comprendre qu'effectivement, je n'étais pas assez bien pour être présentée dans une réception organisée par la sacro-sainte famille des dégénérés de l'ombre.

Lavée, maquillée, coiffée, habillée et marquée d'un étrange nombre dont je n'étais pas rassurée de la présence. 22. Intriguée, je demandai tout de même de quoi il s'agissait mais c'est un silence accablant qui me tint alors compagnie. Lorsque je quittai la caverne d'Ali Baba où on m'avait enfermée pour cette mise en beauté, je cherchai à regarder de quoi j'avais l'air. Mais pas l'ombre d'un miroir. Ce ne sera qu'au travers des vitrines que je pourrais toiser mon reflet.

Une longue robe d'or sequin à manches courtes dont les tulles noirs accompagnaient mes mouvements. Une coupe a-ligne qui élançait ma silhouette. Quelques perles arrangeaient l'encolure de tulle qui tenait à l'abri ce décolleté venant dessiner la naissance de ma poitrine et donnait un soupçon d'opacité aux légères manches aériennes. Mon visage était parsemé de paillettes discrètes et élégantes dont les lueurs vacillaient au rythme de la luminosité. Un masque de dentelle noire retombait jusqu'au bout de mon nez et s'affinait de part et d'autre de mon front, semblable à un mouvement de cils. De discrets bijoux venaient orner mes lobes et mes poignets.

Si je me sentais ostentatoire et exubérante dans une telle tenue, entrant dans la majestueuse salle de réception, je fus rassurer de comprendre qu'en réalité, je ferais partie des plus discrètes. Ce qui, dans un tel rassemblement, n'était sans doute pas la meilleure façon de passer inaperçu, au contraire... Je pris sur moi les regards qui étaient certainement plus dirigés par le fait que je sois une dhampire qu'autre chose.

Intérieurement, je maudissais Helena de s'être accordée la peine de me présenter dans cette réception. D'un autre côté, j'entrapercevais enfin les fameux Lightwood. Le faste et le classieux des lieux leur allait bien, il fallait avouer. Mais il allait falloir bien plus que cela pour me rassurer d'être ainsi entourée de tous les vampires résidant le château. Aucun visage ne savait m'être familier. Alors je restai en retrait, observatrice et neutre. Tentant de masquer mon inconfort. Peut-être que les notes musicales m'aideraient à entrevoir les opportunités d'une telle soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezelve
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 17/09/2018
Messages : 357
Pseudo/Prénom : Irsonaize
Avatar + © : jared leto
Âge : 45 ans
Occupation : homme de lettres, historien
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mar 18 Sep - 17:38


Intrigue 1
Je n'aime pas particulièrement les effusions mondaines qu'offre l'île et les vampires de classe A&B du chateau. Mais ça faisait quelques jours déjà, que K. n'était plus dans la propriété de Jesper. Je ne disais rien, mais je n'en pensais pas moins, qu'il ait 'perdu' l'esclave d'Helena, est une connerie sans nom, il n'a pas l'air de se rendre compte de la valeur de son esclave... Du coup K. est logée chez Helena, jusqu'à ce que l'on trouve un autre esclave à  cette dernière. Je suis un fin limier, et me voilà transformé en chien de chasse à la petite semaine. Personne ne le saura jamais, mais cette situation ne me scie guère, ça m'agace que cet incapable de maître, bafoue mon futur. Je l'avouerais encore moins, mais K. est plus importante qu'elle n'y parait dans ma vie, et de la savoir ailleurs avec une autre succube ou un autre incube, me dérange fortement. D'une je n'aime pas qu'on empiète sur mon territoire, de deux, c'est ma protégée et mon futur ticket pour plus grand.

C'est de bonne grâce pourtant que j'ai accepté l'invitation tacite, et que j'ai enfilé mon costume noir sobre, que j'ai mit ce masque doré devant mes yeux, et que j'ai accompagné mon maître. Le problème de ces soirées, c'est la routine qu'elles impliquent... Les esclaves humains nous reluquent avec avidité et désir, et les vampires regardent ces mêmes humains de la, presque, même façon. Nous dans l'histoire? Nous sommes les serviteurs du système, rien de bien folichon quand on y songe. La pièce est bondée, la musique est forte pour l'instant, et je regarde tous les recoins de l'espace. Jesper me laisse quartier libre, il part vaquer à ses propres occupations, et c'est mains dans les poches de mon pantalon, que je la cherche du regard. C'est certain, elle sera mise en vente ce soir, ce petit jeu est trop drôle pour nos maîtres vampires, pratiquement leur seule vraie occupation... posséder l'autre, et avilir un peu plus. C'est le système établit depuis quelques années, voir siècles sur l'île. Si la chose me déplaisait vraiment, j'aurais déjà prit la tangente, avec certains maîtres vampires partis ailleurs dans le monde. Mais mes aspirations, nécessitent que je reste encore ici un peu... que je continue mon oeuvre avec la Dhampire, et gravisse les échelons avec discrétion.

Comme je la suspectais, elle était dans un recoin de la pièce, bien loin de se mêler aux autres. Elle est déjà considérée comme une bête de foire parce qu'elle est moitié, moitié, et son comportement distant, n'est pas des plus délicieux pour les vampires de l'île. Je traverse la foule, d'un pas léger, et j'attends qu'elle ne m'ait vu, pour accrocher mon regard au sien. J'aurais pu me mettre en face d'elle, mais à la place, je disparus de son champ de vision, pour réapparaître derrière elle. "cette robe... est un choix audacieux..." Lui soufflais-je à l'oreille, effleurant sa nuque de mon souffle. Je glissais ma main vers son numéro, effleurant au passage sa hanche, sans m'y appesantir plus. "22... tu seras un trophée de choix... es-tu bien traitée par Helena?"

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mar 18 Sep - 20:47

La mascarade


Est vantée dans tous les couloirs, toutes les rues, la pureté du sang humain. Sa doucereuse saveur et l'ivresse qu'il peut faire naître chez un buveur de sang. En partie des leurs, j'avais cet appétit répugnant pour le vermeil tiède. Un vice auquel je me refusais de céder. Parce que je n'étais pas comme eux... un de ces monstres. Et pourtant, je n'étais pas une humaine non plus. Loin de récolter leurs regards carnassiers, d'affûter leur désir sanguinaire. Ce qui n'était pas pour me déplaire mais affirmer ma place d'être inférieur, d'esclave...

Ce n'était pas une place pour un dhampire, non. Ni esclave, ni maître. Certains parvenaient à trouver leur place parmi les vampires eux-mêmes. Avoir, par je ne sais quelle folie, une place dans ce monde. Comment de telles aberrations pouvaient trouver leur compte ? Une hérésie frénétique qui me rendait malade. Jesper me le répétait bien assez, mon existence n'était qu'erreur. Rien ne m'attendait. Ni ici, ni chez moi, mon véritable chez moi.

Se baladaient les masques, s'accoutumant de palabres et de courbettes. Ce genre de rassemblements devaient permettre à chacun de partager. Au-delà des divertissements qui seront proposés. Je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait et attendait chaque esclave qui était passé entre les mains soigneuses des serviteurs Lightwood. Pourquoi nous avoir ainsi apprêtés, soignés et décorés. Un pressentiment plus que négatif que je parvenais à contenir. Ne pas se montrer angoissée, récolter des informations, aussi inutiles puissent-elles être. Au loin, je voyais un homme aux cheveux grisonnant. D'une élégance certaine qui paraissait naturelle. Le genre d'hommes qui n'avaient pas besoin de beaux atours pour avoir de la prestance. Un naturel gracile.

Jusqu'à ce que je remarque qu'il avait noté mon regard insistant. Je baissai les yeux et la tête, m'assurant qu'en les relevant, je ne tomberai pas sur lui. Lorsque mon regard revint à hauteur d'homme, ce sont d'autres yeux, entourés d'un masque doré, qui m'alpaguèrent. Je n'étais pas sûre... quelqu'un passe devant et brise ce regard. Préoccupée, je tourne la tête pour le retrouver dans l'assemblée.

Un souffle.

Un murmure.

Le timbre d'une voix sensuelle.

Le frisson qui me parcourut n'avait rien de plaisant. Je ne savais que trop bien à qui je le devais. « Ez... » Murmurai-je sans me retourner. Effleurant du bout des doigts mon épaule marquée provisoirement, il commentait ma tenue et ce nombre. Pourquoi 22 ? Aucune idée. Un ordre de passage ou un véritable sens ? Je n'étais guère partisane de la numérologie mais la puissance que l'on prêtait à ce nombre ne m'était pas inconnue. Restait à savoir si ça me servirait en cette soirée ou non. « J'aurais dû m'attendre à votre présence... Tu pourras rassurer Jesper en lui disant qu'effectivement, je suis plutôt bien traitée ici. » Déclarai-je à voix basse comme si nous n'étions pas censés parler ensemble. J'avais beau être bien traitée, je n'étais pas à ma place et cet endroit me faisait faire des crises de panique. Pour sûr, je ne faisais guère de zèle en ces murs. Mais être ainsi brimée et asservie me frustrait d'une force... Chaque moment de quiétude me laissait penser à un moyen de m'échapper.

La moiteur se dessinant sur mes mains n'était pas dû à l'appréhension de ce bal. Uniquement à celle de sa présence. Car je savais l'emprise qu'il pouvait avoir sur moi. Et déplorer que cette emprise soit si forte. Bien que c'était là qu'une capacité propre à sa nature d'incube, j'avais honte d'entrer dans son jeu, de penser - lorsqu'il utilise son pouvoir - avoir une réelle attirance pour lui. Et je ne pouvais pas tout simplement le détester... Il était la volonté de Jesper et si jamais je venais à m'en prendre à lui, alors sans doute serait-il capable de ne pas veiller aux ordres que lui donne le maître à mon égard. Ma parole n'avait aucun poids face à celle de l'incube. Une ascendance dont je me serais bien passée... « Je ne te savais pas mondain, pourquoi es-tu là ? Courir les forêts à la recherche de nouvelles proies innocentes, ça ne te disait pas ce soir ? » Lui demandai-je avec sarcasme. Je ne m'étais toujours pas retournée, préférant observer l'assemblée, quand bien même la présence d'Ezelve subtilisait ma concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezelve
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 17/09/2018
Messages : 357
Pseudo/Prénom : Irsonaize
Avatar + © : jared leto
Âge : 45 ans
Occupation : homme de lettres, historien
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mar 18 Sep - 22:02


Intrigue 1

Je souris lorsqu'elle nota avec dédain presque, ma présence en ces lieux. Elle était, sans le savoir, un peu comme toutes les esclaves au départ. Rien de nouveau sous le soleil de l'île, il existait deux catégories de femmes alors : les dociles et larmoyantes, et les fortes têtes. Ce que j'ai noté, durant ces 10 dernières années, c'est que souvent les fortes têtes, perdent plus vite la tête que les autres... parce qu'à force de lutter contre le vent, elles s'épuisent bien vite. Je me disais alors, que K. allait être différente, puisqu'à moitié vampire, sait on jamais... une surprise pourrait arriver. "Plutôt bien... si Jesper veut le savoir, je présume que je lui dirais alors." Dis-je, bien que je doutais réellement de l'implication de mon maître dans le processus de récupération de K. Je le trouvais faible en la matière, et assez enfant gâté au final. Il m'avait envoyé la chercher elle, une obsession de collectionneur en somme, et maintenant qu'il l'avait, il se permettait de faire des conneries plus grosses que lui. Tuer l'esclave d'un autre vampire... c'est bon pour les débutants. Oui, je n'étais pas tendre avec lui, en pensée seulement... j'aurais du mourir lorsque l'ancien maître m'avait lâché, et c'est lui, aussi mou soit-il, qui m'avait reprit. Je lui devais la vie, mais pas une allégeance sans faille non plus.

Je pinçais les lèvres à sa question narquoise. "Ma foi, je suis la volonté de Jesper, j'ai suivit par bonne volonté. Chacun en ce monde, suit son chemin K. Le tien est tout neuf, fait d'aventures, de découvertes, même si tu as l'air d'en être blasée, plus qu'autre chose... dis toi que tu es avec les tiens ce soir, et ce château sera sûrement ta demeure à vie... ne fais pas ta dégoûtée, ni ton enfant boudeuse...Tu as eu l'honneur de ne pas finir comme feu l'esclave d'Helena... vidé de son sang et jeté aux requins ensuite." Dis-je avec un ton neutre, désinvolte en parlant de la mort d'une tierce vie humaine. "Le nouveau jouet d'Helena ne tardera pas, en espérant qu'elle n'aura pas une nouvelle fois, la brillante idée de le prêter..." J'allais me placer en face d'elle, lui tendant ma main, pour l'inviter à danser. "En attendant ce jour... allons éblouir l'assemblée." Une révérence, et passant une main ferme dans son dos, je l’entraînais dans la ronde des danseurs. C'est en silence, que je l’entraînais, ne la quittant pas du regard, la tenant avec la fermeté d'un gentleman, alors que les regards de certains, nous suivaient. Je notais un regard en biais vers un vampire ancien à quelques pas de nous. "Svend Karlsen... c'est son nom. Je ne serais pas étonné, qu'il t'achète, c'est un vampire très ancien, curieux du monde qui l'entoure." Lui glissais-je à l'oreille, resserrant notre étreinte, collant mon corps contre le sien, bien plus que la bienséance l'aurait voulu. "mais n'oublies pas à qui tu appartiens." Soufflais-je une dernière fois à son oreille, avant que la musique ne s'arrête, et que je la salue.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mer 19 Sep - 1:43

La mascarade


Un jeu perdu d'avance mais auquel il fallait néanmoins jouer. Jesper n'allait pas lâcher prise sur moi aussi aisément, je ne me faisais pas d'illusion sur ce point. Il prenait un malin plaisir à m'accabler, me mettre au plus mal puis me glisser un bref espoir. Ce vampire voulait me détruire et en même temps me construire. Je ne comprenais pas ses motivations, l'intérêt qu'il trouvait à ce jeu malsain. Pourtant, il me fallait le subir. Et malgré cette lucidité, je me retrouvais à croire que je pouvais pourtant être bien mieux au domaine de Jesper qu'au milieu de cette foule.

Ils pourraient si aisément me tuer... Et je tenais à la vie. Encore un peu... assez pour me battre.

Ezelve m'enrobait de ses mots tel un drap nacré qui entravait mes mouvements. Je n'étais pas assez méfiante et m'en maudissais. Je lui devais ma captivité. Car j'aurais pu fuir encore plus loin, tenir un peu plus longtemps et m'en sortir. Douce rêverie à base de si. Mon état servile, je le devais à cet enfoiré d'incube. Ces êtres enivrants qui se délectaient de nos faiblesses... Lui paraissait particulièrement se délecter de la mienne. L'impression de divertir autant Jesper que son laquais.

Jesper n'avait pas tué l'esclave d'Helena. Il avait dû saisir l'occasion de fuir et se faire traquer dans les forêts par les dégénérés qui y rôdaient, s'amusant à chasser des proies qui leurs étaient si inférieures... Je me demandais ce qui pouvait y avoir d'excitant pour des vampires à chasser des humains. Ils n'avaient rien pour lutter contre eux. Absolument rien. Les êtres humains n'avaient même pas la force de survivre dès lors qu'ils quittaient leur carcan. Le voir alors parler avec autant de détachement de la mort odieuse d'un humain me fit serrer les dents. Mais selon Ez, Jesper aura tôt fait de rembourser sa dette et de me récupérer. Cette idée me révulsait et me soulageait en même temps. Au moins, au fil des mois, j'avais pris des marques chez Jesper. Sans parler de lieu familier, je m'y sentais bien moins exposée que dans ce zoo à vampires.

Sens en alerte, je surveillais les mouvements de l'incube. Il me faisait face à présent, une main tendue telle une invitation. Comme si je pouvais refuser... Quoi qu'en fait, si. Je pouvais très bien refuser. Mais par ses mots ou par une volonté intérieure, j'aurais accepté.

Plus un mot, seuls nos regards s'alliant à son air satisfait et mon amertume affichée. Si les masques parvenaient à cacher nos expressions, je ne doutais pas du fait qu'Ezelve devinait mon acrimonie. Loin de le déranger, ça devait le satisfaire. Cette simple supposition me donnait envie de l'insulter. Sauf que nos mains liées, nos corps rapprochés et nos regards imperméables aux pas d'une valse placée sur les notes de ce cher Chopin et son mariage d'amour, extériorisaient efficacement cette envie d'imploser.

La piste de danse était peuplée de quelques couples sans doute incongrus. Des numéros dansant avec des vampires qu'ils n'auraient peut-être jamais pu approcher. Je n'y voyais aucun honneur particulier, mais je comprenais la hiérarchie de cette communauté. Ceci couplé avec les recommandations d'Helena, je savais très bien que cette mascarade était une parenthèse. Un no man's land où seuls les Lightwood menaient la danse. Et Ez...

Il attira mon attention sur un vampire qui nous observait, l'œil insistant. Ce même vampire qui avait attiré mon regard avant qu'Ezelve ne se déclare. Il évoquait l'idée que cet ancien vampire pourrait vouloir m'acheter tout en me serrant contre lui. Son geste me déstabilisa autant que la pensée de me retrouver à nouveau sous l'emprise d'un autre me désorientait. Les dernières notes retentissent. Il met fin à notre étreinte et nous échangeons les salutations révérencielles. Ce fut plus un réflexe restant des rallyes mondains d'Aarhus qu'un geste attentionné. « Je ne suis pas à vendre », l'informai-je d'un regard noir comme si j'en savais plus que lui. Jesper ne se donnait pas tout ce mal pour moi juste dans le but de me vendre. Et Helena ne m'avait qu'en gage, je ne lui appartenais pas vraiment, elle ne pouvait disposer de ma personne. Mais peut-être que ces numéros signifiaient un quelconque jeu d'échange auquel Ezelve pourrait faire allusion.

De quelques pas, je m'éloigne pour me diriger vers un buffet où trouver de quoi boire. Que ce soit pour me désaltérer et faire en sorte de tenir bon ce soir. Sauf que la coupe vers laquelle ma main se dirigea instinctivement n'avait de vin que la couleur. Mes lèvres avaient généreusement trempé dans le carmin mais je stoppai toute procédure pour recracher le sang dans le verre et me munir d'une serviette pour ôter ce fer de mes lèvres. Déposant la coupe sur le plateau à desserte aux verres vides, je m'empressai d'en prendre un autre au contenu hyalin. J'ignorais si le rire d'Ez était réel ou si ce n'était que dans ma tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezelve
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 17/09/2018
Messages : 357
Pseudo/Prénom : Irsonaize
Avatar + © : jared leto
Âge : 45 ans
Occupation : homme de lettres, historien
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mer 19 Sep - 10:59


Intrigue 1


Elle s'en va, tourne les talons pour aller voir ailleurs, et je la comprendrais si j'étais prisonnier d'une situation inextricable. En fait, chacun peut voir sa vie changer, malgré un environnement étranger et étrange d'ailleurs. L'Histoire l'a prouvé à maintes reprises, l'être humain est doté d'une force bien propre à lui, qui lui permet de modifier sa trajectoire malgré l'adversité... Bon, ce n'est pas évident dans un monde vampirique, mais tout est possible. Je n'en démordrais pas. En fait, je réalise que ce Karlsen n'arrête pratiquement pas, de regarder K. et j'y songe un instant, à bonne distance d'elle, ce serait une bonne chose, 'est un vampire ancien, peu connu pour ses frasques sanguinaires, bien que taciturne et malsain sous certains attraits, il serait intéressant de voir, ce qui pourrait en ressortir. Je suis coupé dans mes pensées, par K. qui recrache dans on verre, en grimaçant, je ris doucement en secouant la tête. "Nier ce que tu es, ne te serviras pas K..." Murmurais-je avant de m'approcher d'elle. Je lui tendis une coupe de champagne. "tu le sens dans tout ton corps K. cette attirance pour le sang... le goût ferreux n'est qu'une projection de ton esprit d'humaine... pense à la douceur du velours, au fruit rouge... c'est à ça qu'à le goût du sang." Lui glissais-je avant d'attraper un morceau de raisins et le gober. "Tu sais K. ton échappatoire, que tu espère hors des limites de cette île, ne sera pas possible, pas tant que tu renies celle que tu es... tu es Dhampire, ce n'est pas rien... et oui... d'autres que Jesper, l'on remarqué... et seraient sans doute plus aptes à t'ouvrir à ce monde..."

Je posais mon regard plus loin, vers mon maître, qui m'appelait en silence. "Je reviens, ne fais pas de bêtises..." Lui dis-je en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille délicate. L'effleurer pour lui rappeler l'effet que je peux faire sur elle, si elle désobéit ou tente de se rebeller, c'est un pouvoir étrange dont je suis le vaisseau. Pouvoir, qui ne permettra pas de connaitre un jour, les tourments de l'amour, et celui de l'attachement à une tierce personne. Heureux ou malheureux? Je dirais résigné tout simplement. Jesper m'indiqua que les enchères allaient commencer, il me demandait de ne pas quitter K. des yeux, dans le doute où le nouvel actionnaire de la dhampire, déraperait de trop avec elle. Je n'avais pas l'intention de la quitter du regard de toutes manières. En quelque sorte, lorsque je lui rappelle à qui elle appartient, les mots s'échappant, derrière, sont... "à moi".
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 02/08/2018
Messages : 24
Multicompte(s) : Alexys
Avatar + © : Hayley Atwell + Psychotic Bitch.
Âge : Bientôt 450 ans
Occupation : Intendante des Lightwood
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mer 19 Sep - 11:38

Trouver un peu de temps pour se donner une allure convenable a été un vrai calvaire. C’est même au grand déplaisir d’Helena que celle-ci a dû avoir recours à sa vitesse raciale surdéveloppée pour se changer. Pour se changer. Inconcevable. Cela étant, aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, c’est le bal annuel organisé par les Lightwood, une fête grandiose où tous les excès, ou presque, sont permis. Certains et certaines ne vivent que pour cela, ne restent à l’année au royaume que pour cet évènement, d’autres faisant le déplacement de plus ou moins loin. Pour sa part, Helena y prend un peu moins de plaisir, puisqu’en charge de veiller à ce que tout se déroule sans accrocs. De la décoration à la musique, en passant par la sécurité, cette dernière étant, de loin, le plus critique. Raison pour laquelle, après avoir passé une belle robe noire mettant en valeur sa généreuse poitrine et sa taille fine, Helena, à peine revenue dans ses appartements, les a quittés pour rejoindre l’aile de sécurité. Arrivée là, elle s’est enquise de l’avancée des derniers ajustements qu’elle avait réclamés, et a glissé dans son oreille l’invisible oreillette que lui a tendu le responsable de la sécurité. Ainsi parée, elle a pu rejoindre les Lightwood et entrer en leur compagnie dans la salle de bal. Ils ont eu l’air d’apprécier les décorations, la plus expressive à ce sujet étant sans surprise son amie dont elle a accueilli les louages avec humilité, avant de se positionner debout, légèrement en retrait derrière leurs trônes. Elle resterait ici une bonne partie de la soirée, son rôle l’astreignant à être visible de tous et toutes, et présente pour intercepter les badauds à qui prendrait la fantaisie d’aborder les Lightwood.

Selon elle, elle a été suffisamment claire avec Gustave et Klehr pour qu’ils soient un minimum autonomes, ce soir. Gustave, d’ailleurs, fidèle à lui-même, a été l’un des premiers à pénétrer dans la grande salle. Masqué et vêtu d’un élégant costume, il n’a pas cherché midi à quatorze heures, n’a pas accordé un seul regard au buffet ou aux personnes présentes, a simplement rejoint Helena, près de laquelle il s’est posté à son tour, sans mot dire, elle le sait, à la disposition de son moindre caprice. Si elle a déjà connu une folle quantité d’esclaves plus ou moins dociles, celui-ci est vraiment une perle…

Klehr, quant à elle, met un petit peu plus de temps à pointer le bout de son nez. Physionomiste, la vampire la reconnaît sans mal malgré les masques à son entrée. Plus ou moins persuadée qu’elle errera jusqu’à la vente aux enchères, qu’elle n’est pas sa surprise de la voir accostée par un incube… Plissant légèrement les yeux, d’un geste discret, la vampire envoie Gustave prêter l’oreille à leur échange. Et le couple a cette chance insolente qu’ils soient en grand comité et qu’elle ait d’avantage à penser qu’eux, car dans le cas contraire, elle leur réserverait un chien de ma chienne qu’ils ne seraient pas prêts d’oublier… A eux, en dommages collatéraux, mais surtout à Jesper, qu’elle prendrait un malin plaisir de détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Mer 19 Sep - 15:04

La mascarade


D'un faux sourire je saisis la coupe qu'il me tendait. Mâchoire contractée, je me retiens de pester ouvertement contre lui. Parce qu'il avait raison au fond ? Non, parce que ce n'était qu'un gros con. Je ne voyais pas d'autre possibilité. Il savait pertinemment que je ne voulais pas vivre comme eux, accepter cette vie, et en même temps il savait que ce serait mon seul moyen de m'intégrer. Accepter ma condition serait selon lui une révélation ? Pour moi, ça ne signifiait que l'acceptation d'une condamnation.

Les vampires lisaient en moi, ils voyaient cette ressemblance et cette différence. Je ne voyais que des regards dérangés ou simplement curieux, mais rien qui ne me laissait croire les dires d'Ezelve. À vivre dans ce château où l'élite vampirique et la pureté de leur monstruosité s'allient, je ne pouvais que me sentir heureuse, finalement, d'être tombée sur Jesper... « Je n'ai aucune envie de m'offrir à ce monde et encore moins d'y jouer le moindre rôle, merci de ta sollicitude », protestai-je à voix basse pour éviter de me faire remarquer par des oreilles indiscrètes.

L'incube tend à prendre congé, approchant une main que j'eus l'envie d'éviter. Un simple geste de recul qui ne l'empêcha pas d'effleurer ma peau pour ajuster une mèche de mes cheveux bruns. J'ignorais sur quel pied danser avec lui et considérais que vu sa nature, ce devait de toute façon n'être qu'une créature d'apparence et de faux semblants. S'il pouvait s'avérer plein d'esprit - ce qui le rend tout aussi intimidant qu'un vampire - je ne conçois pas que quiconque en vienne à accorder la moindre confiance et le moindre crédit à une créature de son genre. Ce qui, en réalité, était assez triste. Mais justifiait le fait qu'elles se raccrochent aux vampires et les servent. Comme si c'était le seul moyen qu'ils avaient de donner un sens à leur vie : servir.

Passé cette pensée pathétique, je me noyai dans la coupe de champagne donnée. Mon regard s'aventura par curiosité vers les trônes. Si je n'y avais pas fait attention au départ, là je l'aperçus. Helena, veillant ainsi l'assemblée telle une lionne sur sa meute. J'ignorais s'il était possible d'être plus froid que cette vampire... Ce n'était en rien rassurant. Mais à cette apparition, je me décidai à tenter de trouver un bon côté à cette soirée qui a l'air d'être des plus importantes aux yeux des vampires. Essayer d'y trouver un intérêt et peut-être enfin comprendre ce que signifiait ce 22 sur mon épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 790
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @MARTYR
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 10:10

La foule se fait de plus en plus dense, et c’est avec une aisance certaine que Samael évolue au milieu de tout ces gens. Une coupe de sang dans la main, le vampire discute ça et là avec quelques connaissances. Mais s’il semble concentré, arborant un sourire aux moments clefs et lançant quelques blagues de temps en temps, usant même de son charme indéniable avec la gente féminine, ses yeux, eux, ne cessent de vagabonder dans la salle à la recherche d’une certaine blonde… Quand enfin, il la repère près du buffet. Et même cette distance, sa beauté est à couper le souffle. Samael est subjugué bien malgré lui et se fige tandis qu’il l’observe de loin.

Prenant finalement congé, c’est d’un pas assuré qu’il se dirige vers son esclave. Et alors qu’il fend la foule pour la retrouver, son chemin croise celui d’une demoiselle qui le fait s’arrêter net. Pivotant vers elle, Samael plisse les yeux derrière son masque. Une dhampire… Que fait-elle ici ? Loin de passer inaperçue, beaucoup de regard suivent son sillage. Les yeux bleus du vampire dévient vers l’épaule de la jeune femme, où un numéro est inscrit. Esclave. Etrange… Plusieurs questions se bousculent dans la tête de l’héritier des Romanov. Questions qui resteront, pour l’heure, sans réponse, car son attention est déjà bien vite accaparée de nouveau par Alexys qui enchaine les coupes de champagne. « Je pense que tu devrais t’arrêter là. » qu’il lance une fois près d’elle, tandis qu’il lui enlève des mains la coupe qu’elle portait à ses lèvres… pour la finir lui-même avant de la reposer sur le plateau d’un serviteur passant près d’eux. Lui faisant face, Samael ne se fait pas prier pour la détailler de haut en bas, sans aucune gêne. « Pas mal » qu’il lance finalement pour ne pas laisser paraître ce qu’il pense vraiment de la tenue de son esclave. Redoutant presque la mise aux enchères de cette dernière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorcan
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 21/09/2018
Messages : 64
Avatar + © : Bill Skarsgard + © HOODWINK & Beylin
Âge : 247 ans qu'il rôde sur cette terre
Occupation : Gérant du Neon Demon, Second héritier des Christensen, vampire de classe B, aristocrate.
Everything about me :


CHRISTENSEN FAMILY


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 15:46

La MascaradeIntrigue n°1
No clouds in my storms. ••• Trouble écœurant de cette mascarade, de ce simulacre d'anonymat. Ce n'était que cela, au fond, un simulacre à mon odorat affuté qui se laissait porter par les fragrances qui peuplaient la grande salle décorée avec particulièrement d'attention pour cette étrange soirée. Mais il fallait reconnaître que les Ligthwood avaient l'art et la manière de rendre une soirée attrayante à leur manière, rien de comparable avec ce qui se produisait au Neon Demon, mais les univers étaient diamétralement opposés après tout. Mes iris d'un bleu de glace glissaient sur ce qui nous entourait, tandis que je pouvais percevoir les battements saccadés du myocarde de la simple mortelle trônant à mon bras. Compagne mise à prix cette nuit, sylphide sacrifiable au bon plaisir des âmes presque immortelles qui trônaient en ces lieux. Sylphide aux courbes désirables qu'un tissu soyeux dissimulait, tout en les suggérant presque imperceptiblement. Vêtement frôlant, caressant sa peau si douce et mille fois ébauchée par le prédateur que j'étais et qu'elle accompagnait ce soir. Prédateur auprès duquel elle aurait, semblait-il, voulu rester, la crainte nichée dans la raideur de ses gestes. Mais un numéro avait été peint à même sa chair, clamant sa mise à prix prochaine, alors que je m'inclinais vers elle, venant nicher mes lèvres près de son oreille, laissant mon souffle venir brûler délicatement sa gorge, le tissu de mon masque frôlant quelques mèches échappées de sa coiffure destinée à dévoiler la finesse de sa nuque. Ravissante possession. « Va te montrer, déambule parmi les invités, je ne serai pas loin. » Murmure qui se voulait rassurant, comme si j'allais perdre mon temps à l'observer durant l'intégralité de la soirée. Ses iris se tournèrent vers moi, son souffle précipité comme une douce mélodie à mes oreilles, elle n'osa pas un mot et s'éloigna, m'arrachant un sourire amusé. Je l'observais quelques secondes avant de m'éloigner de cette démarche nonchalante qui me caractérisait, lorgnant un regard en direction d'un incube ayant appartenu à mon frère, rôdant autour d'une créature particulière. Numéro peint à même sa peau dorée, à proximité de ce buffet près duquel elle fut bientôt abandonnée. Et près duquel, je ne tardais pas moi-même à me trouver, mes doigts s'emparant d'une coupe de champagne dans laquelle je trempais mes lèvres. J'allais m'éloigner, continuer à étudier la foule d'invités, les mises à prix possibles pour cette soirée qui serait sans doute des plus étonnantes, je n'en doutais pas. Mais il y eut ce parfum, étincelle singulière, ni humaine, ni... Ce fut cette fragrance particulière, outre ce numéro tracé, qui captiva mon attention. Elle, qui fit se reporter mon regard semblable aux glaces bercées par l'océan, sur sa silhouette méconnue et racée. « Ce 22 manque d'audace, leurs courbes ne rendant pas honneur aux vôtres, madame. » soufflais-je à l'abris de mon masque, un sourire mi-charmeur mi-joueur, étirant mes lippes.

@Klehr
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 16:24

La mascarade


Piano et violons tintant de mélodies entraînantes, berçant les convives dans des entrelacs de pas mesurés. Marque de chaque temps observé par les plus discrets. Je me sentais comme l'une de ces notes noyées dans l'entrain d'une valse. Virevoltante, résonnante. Une vibration si légère et insignifiante...

Hormis Helena et Ezelve, je ne reconnaissais aucun visage. À suivre les pas de l'incube du regard, je me doutais qu'il s'adressait à Jesper. Un trouble d'effroi me fis prendre une lampée de champagne. Il était possible que je déplore son domaine, mais sa présence : aucunement. Loin de lui, mon regard sur mon environnement paraissait changer. Comme un soulagement égaré. Préférant le souffrir que de rester éternellement dans cet antre de vampires, je ne pouvais nier apprécier cette distance qui se mettait entre nous. Il avait beau prétendre ne me vouloir aucun mal, vouloir me donner les armes pour survivre et non me détruire, chaque seconde passée avec lui me donnait l'impression de voir s'échapper mon âme.

M'éloignant de ces souvenirs et de cette aversion constante qui m'animait dès lors qu'il s'agissait de ce détraqué de Jesper, j'œuvrais pour conserver un calme froid. À défaut d'être enjouée par ces festivités... Le snob édulcorait ces êtres pourrissant à petit feu. Précieuses et abominables créatures... Les volutes de sang frais commençaient à me faire tourner la tête. Il n'était pas dans mon intention d'en consommer, et pourtant la part vampire qui résidait en moi me criait d'en engloutir tout une coupe.

Décidément, cette soirée était condamnée à n'être qu'un véritable calvaire. Autant pour mes sens que ma conscience.

Un privilège, un honneur. Rien de tout cela. Une corvée des plus déplaisantes ma chère Helena. Et je devrais quand même vous en remercier... Les détails ne lui échappaient guère. Si je voulais que ces futures politesses plates et hypocrites aient une once de la convaincre, alors je devais m'armer de force et de volonté.

Ce n'est pas immédiatement que je le vis. Ce supposé vampire approchant du buffet - il n'avait aucun numéro et une certaine confiance en lui m'indiquant être un convive connaissant les lieux. Il était arrivée à ma portée lorsque je remarquai son regard électrisant. Les iris céruléennes ne lorgnaient guère sur les mets, plutôt sur ma silhouette. De quoi me faire rougir à la fois de honte et d'exaspération. Fulminant silencieusement d'être ainsi reluquée comme une pièce de viande. Helena. Pense à Helena. Si je venais à lancer à ce minet au regard prétentieux le soupçon de ma pensée, elle me le ferait payer au centuple. Alors un sourire tenta de naître sur mes lèvres à sa remarque aussi déplacée que superficielle. « Et ce masque ne sait se marier aux traits délicats de votre visage... Deux victimes d'un même jeu, quelle tragédie », rétorquai-je avec un amusement plus sincère que je ne l'aurais pensé. À cheval entre le désagréable et le bienséant. Peut-être avais-je trouvé un jeu qui m'éviterait de maudire cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorcan
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 21/09/2018
Messages : 64
Avatar + © : Bill Skarsgard + © HOODWINK & Beylin
Âge : 247 ans qu'il rôde sur cette terre
Occupation : Gérant du Neon Demon, Second héritier des Christensen, vampire de classe B, aristocrate.
Everything about me :


CHRISTENSEN FAMILY


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 17:15

La MascaradeIntrigue n°1
No clouds in my storms. ••• Prunelles acérées, appuyées, attention braquée dans la direction de celle dont la fragrance éveillait mon intérêt. La mélodie crépusculaire qui se voulait mourante à mes oreilles ne parvenait à détourner mes iris de cet être étrange, de cette improbable créature, que je ne pouvais que deviner être un savant mélange de deux univers. Et pourtant, si élitiste pouvais-je être, je ne l'aurais pas classée dans les esclaves. Peut-être le faisait-elle par choix ? Peut-être se soumettait-elle à ce jeu des plus tentateurs auquel, il fallait le reconnaître, j'aurais moi-même pu me plier, par amusement ? A l'image de ces vampires qui venaient se déhancher au Neon Demon, avait-elle accepté de peindre sa peau d'un numéro pour le jeu ? Mais il n'y avait là aucune certitude, juste de vulgaires hypothèses qui ne s'enracinaient d'aucun fait venant les étayer. Aussi mes mots s'étaient-ils fait volages, audacieux, fidèle reflet de ma personnalité dérangeante, qui malgré tout ne me rayait pas de la liste des probables héritiers, de celui qui viendrait si mon autre frère venait à décevoir nos parents, ou que la vie lui était arrachée, à présent que notre ainé avait été évincé par un destin frondeur. J'étais un aristocrate... mon nom hurlait mes origines, lacérait les pensées malsaines de ma propre déviance. Et pourtant, le ciel m'en était témoin, la politique m'était d'un ennui mortel. Mes frères n'avaient rien à m'envier, et je n'avais jamais lorgné sur leurs positions autant que sur les courbes licencieuses de la créature étrange que j'avais sous les yeux. « Et ce masque ne sait se marier aux traits délicats de votre visage... Deux victimes d'un même jeu, quelle tragédie » rétorqua-t-elle à mes paroles, laissant un sourire plus franc se peindre à mes lippes, avant qu'un rire léger, trop parfait pour ne pas avoir été cultivé durant toutes ces années, ne vienne s'en échapper. Voilà que la jeune femme se mettait à jouer, attisait mon attention, faisait grandir un intérêt naissant... pour quelques heures, sans doute, guère plus, sûrement. Me rapprochant sensiblement, j'effleurais du dos d'un doigt la courbe du chiffre tracé à même son épaule. « Je pourrais arranger cela pour vous, si vous le souhaitiez. » Contact fugace, joueur, hasardeux, qui déjà s'évanouissait sans avoir émoussé le tracé la désignant comme le numéro 22, alors que mon visage s'inclinait vers elle, un éclat joueur au fond de ces prunelles irrémédiablement dardés dans sa direction. « Qu'auriez-vous choisi à la place de ce masque, si la décision avait été votre, dites-moi ? » demandais-je alors, avant de mener ma coupe à mes lèvres, laissant quelques bulles pétiller contre elles. Souffle d'une brise nocturne parvenant jusqu'à nous, soulevant les quelques voilages ouverts pour l'occasion, je ne pouvais qu'observer le tissu de la robe qu'elle portait frissonner sous la volonté du vent.

@Klehr
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 18:00

La mascarade


Le pieu ou le jeu. Ce genre de paroles ne pouvaient foncièrement m'attirer de foudres mais suffiraient à déplaire aux plus imbus de l'assemblées. Des paroles qui semblèrent, au plaisir de mon instinct de survie s'éveillant, amuser l'invité.

Ses charmes n'avaient rien du surnaturel des incubes et son attitude notait une éducation des plus raffinées. À l'avertissement de ma maîtresse temporaire, en ces lieux résidaient tous les vampires qu'il me fallait éviter. Être jetée dans leur fosse ne rendrait pas la tâche aisée, mais l'avertissement suffisait à me laisser croire que nul convive n'était à contrarier. Ce n'était pas dans mon habitude, ni dans ma nature, de me soumettre ainsi aux désirs d'autrui. J'en payais le prix auprès de Jesper. Mais ce sang, ces humains mêlés aux vampires, cette effervescence caressant les sens, apposaient à la situation des circonstances dignes de la pire potence. Cordes nouées autour des cous désinvoltes près à se laisser suspendre.

N'ayant découvert ma nature de dhampire qu'il y a un an, la question de ma mortalité constituait encore une part importante de mon existence. Et je ne comptais pas la livrer aussi sottement qu'à provoquer un vampire haut-placé.

Suivant sa main d'un bref regard, je ramenai mes prunelles à convoiter les siennes, manquant de frémir à l'effleurement de sa phalange. Un frémissement qui m'aurait incité à le rejeter sans aucune forme de cérémonie. La courtoisie de cette réception empêchait que je m'y refuse. Par chance, ce fut bref. Commissures relevées dans un sourire amène. Sa proposition brûlait l’indécence : un esclave pouvant décider pour un vampire ? Même ne serait-ce que suggérer. Voilà une manière qui ne devait pas être bien courante. Mais cela ne m'effrayait pas. Ces détails paraissaient de bien moindre risque quand on observait la situation dans sa globalité. Peut-être que cet inconnu était bien plus en danger à m'aborder que moi à lui répondre sans tenir compte de l'étiquette.

Hochant la tête à faire mine de réfléchir en détaillant ses traits, je fis s'écouler quelques secondes avant d'annoncer ma proposition. « Les atours précieux vous infantilisent, peut-être qu'opter pour des peintures aux couleurs sombres feraient ressortir la nitescence de vos yeux azurs sans les enrober de fioritures assommantes. » Évoquai-je sans grand sérieux. Les originaux ne semblaient pas avoir leur place ici. Chacun répondant à des codes bien précis établis sans nul doute par la famille hospitalière Ligthwood.

Une brise éleva les tulles, enveloppant les danseurs dans un courant d'air fébrile et subtile caressant avec fraîcheur désirée l'échine. « Mais en dépit de votre présence en ces lieux, vous n'avez pas l'air des plus intéressés par la mode, quelque soit sa forme, je me trompe ? » Sans doute. Rien ne me renseignait sa véritable place ni sa personnalité. Buvant à mon tour une gorgée de champagne, je retroussai délicatement mes lèvres avec discrétion pour en éluder la moindre trace de crémant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorcan
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 21/09/2018
Messages : 64
Avatar + © : Bill Skarsgard + © HOODWINK & Beylin
Âge : 247 ans qu'il rôde sur cette terre
Occupation : Gérant du Neon Demon, Second héritier des Christensen, vampire de classe B, aristocrate.
Everything about me :


CHRISTENSEN FAMILY


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 19:25

La MascaradeIntrigue n°1
No clouds in my storms. ••• Le silence perfidement troublé par l'écho de la mélodie qui s'évertuait à créer une ambiance entre ces murs, dans cette pièce décorée avec élégance et raffinement. Celui de la royauté, de l'aristocratie, de la supériorité venant hurler que ce monde était celui de créatures telles que moi. Des vampires, nous l'étions, supérieurs à ces êtres plus fragiles et terriblement éphémères quand nous survivions tant de siècle avant de nous éteindre. Aucune lassitude ne venant se trainer à nos pieds, presque une éternité nous paraissant naturelle. Bien que je n'ai que deux siècles derrière moi, rien de comparable avec mes ainés, ou plus simplement mon père, ou bien encore mon grand-père. J'étais le dernier né de la famille, l'ultime rejeton, et celui aux traits les plus juvéniles, il fallait bien le reconnaître. Je ne faisais pas mon âge, mais l'entendre persifflé à ses lèvres, comme une évidence que ce masque faisait de moi un enfant, fit persister ce sourire amusé gravé à mes lippes silencieuses. La douceâtre créature donnait son opinion, semblant certaine de son point de vue, comme si la mode n'était pas un sujet qui lui était inconnu. Par ces simples mots, avait-elle seulement conscience d'éveiller plus encore mon intérêt pour sa délicate personne ? Non pour ses courbes, qui ne pouvaient que captiver, et sans doute plus encore lorsque les tissus s'évaporaient de son épiderme velouté. Mais bel et bien pour son esprit, et la justesse de ses mots. Je n'avais pas aimé le raffinement des masques, trop éloignés de ce que je portais à l'accoutumé, malgré le costume sur mesure qui complétait parfaitement la parure, taillait ma haute silhouette avec précision. « Mais en dépit de votre présence en ces lieux, vous n'avez pas l'air des plus intéressés par la mode, quelque soit sa forme, je me trompe ? » fit-elle remarquer, et je n'irai pas la contredire. Je laissais généralement l'une de mes esclaves gérer ces détails à ma place, plutôt que de m'en préoccuper inutilement. « Faut-il s'intéresser à la mode pour être invité à ce genre de soirée ? Si tel est le cas, je l'ignorais. » fis-je remarquer, un tant soit peu moqueur, inclinant légèrement mes traits sur le côté sans la quitter des yeux, divine illusion qui était moins éphémère que les nombres gravés à même sa chair soyeuse. « Je préfère l'art et la culture, mais également les jeux et les plaisirs, n'en déplaise à nos prestigieux hôtes. » soufflais-je encore, laissant mes iris dévier en direction de ceux dont le nom était le symbole de la royauté vampirique, ceux à qui je ne porterai jamais ombrage, ceux dont je respectais scrupuleusement les règles, veillant à préserver ma liberté et mes acquis. J'aimais mon existence telle qu'elle s'érigeait au firmament d'un ciel sournoisement éteint, tapissé de ces cristaux scintillants. « Mais dites-moi... » commençais-je en portant mon verre à proximité de mes lèvres, mon regard revenant distraitement s'égarer sur la nymphe se tenant à mes côtés. « Est-ce votre choix de porter ce chiffre à votre épaule ? »

@Klehr
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 20:19

La mascarade


Soupir mesuré et regards éloquents captant mon attention plus que de raison. De quoi agréablement me surprendre. S'il faudrait plus d'une coupe de champagne pour oublier que je m'adressai à un vampire, au moins avais-je l'honnêteté d'avouer ne pas répudier cet échange. Souriant à nouveau à sa remarque concernant le rapport entre un intérêt pour la mode et un bout de carton. Quoi que j'ignorais le support ayant servi à inviter les différents convives.

Ce qu'il décrivit à la suite de mon interrogation fut ce qui généra mon soudain intérêt. Aimer l'art et les jeux, la culture et le plaisir. Plaisir de l'esprit et ivresse charnelle, à n'en pas douter. Il devait avoir son succès autant dans l'un que dans dans l'autre à en juger par son éloquence. Quoi que je pouvais encore en douter. Les plus cultivés des babillards pouvaient être d’incommensurables idiots incapable de savourer le moindre trait d'esprit quelle que soit sa valeur. Croire au contraste intriguant de cet homme suscitait une curiosité dont je ne me cachais guère, cherchant à scruter dans l'abîme azuré de ses yeux à qui je pouvais bien avoir à faire.

Un instant de réflexion qu'il ramena à l'intérêt de ma cause : numérotée par choix ? Voilà qui sonnait tel un comble. Mais le vampire m'offrait ainsi une carte que je n'aurais jamais soupçonné d'user ; celle du mensonge. Il est vrai que ma nature pourrait bien me faire jouer sur deux tableaux. Cependant, il s'agissait d'un jeu encore trop dangereux pour une néophyte telle que moi. Une seule goutte de sang me trahirait. Un seul nom manquant à ma connaissance serait un voile levé. Est-ce que ça en valait la peine ? Avec Ezelve et Jesper dans les parages, aucunement. Même si ce dernier serait sûrement amusé de me voir ainsi me prendre au jeu. Je ne lui donnerai pas cette satisfaction, même pour ce regard perçant aux promesses bien incertaines. « Ce nombre doit sa présence à un malheureux échec. Aucun joueur n'est éternellement gagnant », affirmai-je à la suite de ses centres d'intérêts.

Ce nombre était la conséquence d'une erreur de Jesper. C'était lui l'acteur de l'échec. Lui le joueur. Mais ce détail ignoré, le vampire pouvait très bien penser que je parlais de moi. Un juste milieu qu'il me plaisait d'emprunter. Ne pas trop en dire, laisser l'autre interpréter et y trouver son compte sans me noyer dans l'obscurité d'un mensonge. Le vocabulaire et les tournures de phrases existaient pour nuancer les mots, les intentions et les pensées. En user était une fourberie d'un tout autre aspect.

Éludant tout autre détail, je détournai la conversation vers sa propre personne. « Si vos loisirs sont si controversés, pourquoi vous ont-ils invité ? » Amorçai-je pour tenter de faire un pas vers son identité. Un ton pernicieux que ma voix basse rendait mystérieux, presque aguicheur. Suivant les conseils d'Ezelve à ne pas jouer les renfrognés boudeurs. Cela ne m'avancerait peut-être pas d'un iota, mais sait-on jamais. Je n'accordais pas la moindre confiance à cet être nourri par le sang, ignorais de que je pouvais risquer à converser avec lui et éveiller son intérêt. En ces festivités, l'étendue du faste et de la virtuosité, j'étais loin de prédire les jeux qui allaient suivre. Tout ceci n'était alors qu'un interlude qui m'évitait de penser à autre chose. Une façon d'entrer dans la danse et de me caler sur le rythme pour éviter les erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorcan
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 21/09/2018
Messages : 64
Avatar + © : Bill Skarsgard + © HOODWINK & Beylin
Âge : 247 ans qu'il rôde sur cette terre
Occupation : Gérant du Neon Demon, Second héritier des Christensen, vampire de classe B, aristocrate.
Everything about me :


CHRISTENSEN FAMILY


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Dim 23 Sep - 21:41

La MascaradeIntrigue n°1
No clouds in my storms. ••• Question tenace, oraison de cette curiosité déplacée, tout simplement parce que le fluide carmin qui coulait dans ses veines n'étancheraient jamais ma soif comme pourrait le faire celui d'un simple mortel. Je le savais avec certitude, que la nymphe n'était pas humaine, ou tout du moins pas entièrement. Que même si mon univers ne lui accorderait qu'un regard désintéressé, voir même un dédain cultivé, elle était plus proche des vampires que de ces vulgaires mortels aux vies éphémères. « Ce nombre doit sa présence à un malheureux échec. Aucun joueur n'est éternellement gagnant. » Sourire amusé affiché à mes lippes en entendant sa réponse. Ainsi donc, la nymphe avait perdu à un jeu, cela me ressemblait presque trop pour ne pas me laisser dans l'idée que j'aurais pu arborer des chiffres similaires si j'avais été assez fou pour oser un pari trop risqué. Mais la fête s'était profilée presque trop soudainement pour que cela se produise. « Si vos loisirs sont si controversés, pourquoi vous ont-ils invité ? » l'entendis-je insister, laissant un petit rire s'esquiver à nouveau de mes lèvres, tandis que j'avalais une gorgée pétillante, laissant ma langue cueillir la dernière perle s'attardant sur l'une de mes lippes. Comme s'il s'agissait du précieux nectar, de l'ambroisie rougeoyante qui veillait à me rassasier, et que j'avais recueilli à même la gorge de l'un de mes esclaves avant de venir. Y avait-elle déjà goûté, à ces dérives délicieuses, à la saveur mirifique de cette liqueur pulsative ? La question se dessina dans mon esprit, comme l'évidence que cette créature n'en avait pas forcément besoin, mais qu'elle nierait cette part d'elle-même qui faisait d'elle un être à considérer si ce n'était pas le cas. Car dans le cas contraire... elle ne vaudrait guère mieux qu'un vulgaire mortel. « Sans doute parce que je suis une personne avec laquelle il faut compter, ma dame. » murmurais-je, jouant le jeu de ces masques surfaits. Nous ne nous étions jamais croisé, venelles s'entremêlant seulement à cette soirée mondaine où elle serait ainsi mise à prix. « Connaissez-vous le Neon Demon ? » soufflais-je en la scrutant attentivement, guettant la moindre de ses réactions. Serait-elle de ces vierges effarouchées détestant ce lieu de perdition ? Serait-elle si nouvelle en ces terres, qu'elle n'en aurait jamais entendu parler ? Serait-elle... ? « Si ce n'est pas le cas, je pourrais vous le faire découvrir... vous y verriez tout le bon goût qui est le mien. » Un petit sourire en coin pour véritable confession de ce qui à mes yeux n'était rien d'autre qu'un paradis déchu, celui que l'humanité ne pourrait que trouver déplorable quand il était l'écho de ma propre perdition, me laissant ressentir le souffle envieux de ces créatures cherchant à se hisser jusqu'au sommet de l'Everest que nous représentions. Intemporelle perdition... inatteignable renaissance.

@Klehr
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: Intrigue N°1: La Mascarade Lun 24 Sep - 1:33

La mascarade


L'indispensable. Celui avec qui il fallait composer que cela nous plaise ou non. Aisé d'en déduire que ce vampire faisait alors partie des familles nobles. De quoi me refroidir, mais j'en profitai plutôt pour siroter à nouveau le champagne, arquant un sourcil à sa voix basse. Le vampire fut plus généreux en détails et me demanda si je connaissais le Neon Demon qui, à ses dires, notait bien mieux ses goûts. Un nom qui me serait apparu des plus risible il y a de ça un an. Mais à Heartkiller, on s'accoutumait à bien des étrangetés.

De mes yeux ne s'égara qu'une lueur de curiosité intriguant. Que pouvait se cacher derrière ce nom ? Matière grise en branle, à ses œillades et douces confidences, je pensais avoir mon idée au travers d'une soirée à moitié effacée par l'alcool passée avec Ezelve... « Ne-on De-mon, décomposai-je de mon accent danois comme si le nom m'était totalement étranger. Un tel nom, à l'image des goûts d'un tel être... Accordez-moi de croire qu'il s'agit d'un lieu où l'art se mêle à la chair », répondis-je d'un ton détaché mais le regard langoureux. « Accordez-vous de croire que j'ignorais l'existence d'un tel lieu. » Une expression déçue vint parer mes traits sans libérer le sourire qui courbait mes lèvres. « Et s'il m'est donné de composer avec l'art, je vous préviens qu'il faudra m'armer de plus d'une coupe de champagne pour me faire ouvrir d'autres portes, à moins d'avoir un véritable talent », le défiai-je sans égard. Comédie à moitié jouée ; j'étais assez difficile pour décourager les plus ordinaires...

Provocation en suspend sur l'air gagnant en chaleur. Dansaient sur les planches cirées les couples de masques inconnus aux pas maîtrisés. Robes virevoltantes aux guides anonymes. C'est ce qu'il était sage de conserver entre lui et moi. Cet anonymat qui me préserverait de la moindre mauvaise intention de ce vampire. Je n'avais pas confiance en cette espèce. Il ne pouvait faire exception à la règle.

Si ce soir, cette nuit, ce jour, il me fallait jouer le jeu, prétendre appartenir à cette mascarade, je ne souhaitais guère en porter la moindre conséquence sauf s'il s'agissait d'un lendemain difficile, ça, je pourrais le gérer. Conservant le masque dissimulant la proie que je représentais, je m'apprêtais à poursuivre la conversation lorsqu'une intervention des plus nuisibles vint refroidir l'atmosphère.

Une voix plus que familière qui me hérissait la peau, m'inspirant que ce pouvait être là une éventualité des plus inconvenantes. Serrant les dents à l'idée que parmi toutes les conversations de la soirée il s'était échiné à écouter la notre, je conservais l'apparence d'un sourire confiant à laisser mon regard voguer dans celui du vampire au nom inconnu. « Oh mais je serai sans doute en bonne compagnie, non ? Demandai-je en tournant yeux vers Jesper, comme un reproche que je puisse avoir à constamment souffrir la sienne. Je vous présente ce cher ami contre j'ai gauchement perdu et qui a amené à ma présence numérotée, santé ? » Lui dis-je en interceptant une coupe de champagne pour qu'il trinque avec nous, maintenant une distance certaine.

Le théâtre n'avait jamais été ma tasse de thé, mais je considérais m'en sortir assez bien pour les beaux yeux d'Helena. Évitant que la moindre tension ne vienne ternir mon visage, évitant de regarder Jesper dans les yeux, de l'imaginer comme le vampire qu'il était pour ne voir qu'un masque. Ce soir, il pouvait être quelqu'un d'autre. Je pouvais être quelqu'un d'autre. Je restais une erreur de la nature, une dhampire impure et abjecte aux yeux de cette cour, au moins m'était donné la possibilité de ne pas lui appartenir. Au moins ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesper
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 20/09/2018
Messages : 111
Pseudo/Prénom : KiraKoujo
Multicompte(s) : Blanche
Avatar + © : Luke Evans par Swan
Âge : 331 ans
Occupation : Maître d'une scierie et d'un atelier de fabrication d'objets en bois
Humeur : Sanglante
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Lun 24 Sep - 2:41

La Mascarade
Mascarade, ô tourments que je ne pouvais évités ; ils fondent sur moi. Je n'avais nulle envie de me rendre à ce bal masqué. Pourtant, ma dette envers les Lightwood était loin d'être payée, et avec le passif qu'ils me connaissaient, je ne voulais pas risquer ma tête sur un caprice. La vérité, c'était que cette courte semaine passée loin de la dhampire m'avait semblé une éternité, et je redoutais ma réaction quand elle serait à nouveau devant moi. M'assoir au piano ne m'avait pas aidé, ne faisant que remonter des souvenirs que je ne voulais pas ressasser. J'étais devenu encore plus irritable qu'à l'ordinaire. La Mascarade était pourtant la prochaine étape ; j'y étais forcé.

J'avais assorti mon costume à un masque Casanova vénitien vieux de cent ans, noir et argent. Je le trouvais ridicule, mais c'était un cadeau de Gomory, et si je venais à croiser son cousin, le porter jouerait en ma faveur. Ezelve avait à mon grand soulagement accepté de m'accompagner. Je n'avais pas souhaité apporté une autre esclave. Klehr, là bas, devait être ma seule préoccupation ce soir. M'encombrer d'une autre vie ne me disait rien.

Sur place, j'avais rapidement congédié mon incube afin d'aller saluer qui de droit. Il y avait des courbettes importantes à faire. Pendant ce temps, j'évitais de penser à ma dhampire, qui surement, se trouvait dans la salle bondée. Le faste de la décoration, loin de m'impressionner, me faisait grincer des dents. Elle me rappelait mon rang, et à quel point les Lightwood m'étaient en tout points supérieurs. Des images de mes premiers bals aux bras de ma femme finirent de me mettre de méchante humeur.

Les salutations expédiées, je cherchais Ezelve du regard. Pour le trouvé sensuellement englué entre les bras de Klehr, dansant au rythme d'une mélodie bien trop douce. Que faisait-il ? N'avais-je pas été suffisamment clair quand je lui avais suggéré de garder ses distances avec mes esclaves ? Peut être pensait-il que cette règle ne s'appliquait pas à elle. Sa grâce naturelle la faisait disparaître au milieu des autres. Si elle n'avait été affublée de cet affront sur son épaule, j'aurais pu moi même me laisser berner par l'illusion.

« Belle soirée ! » me salua un homme que je ne reconnus pas.

Je lui répondais par un sourire. Et quand je retournais mon regard vers la piste de danse, la Belle et la Bête s'étaient envolés. Je fronçais les sourcils. Inquiet, je tentais de les retrouver. Ils s'étaient approchés du buffet étendu de l'autre côté de la salle. Mon regard accrocha celui d'Ezelve. En prenant bien soin de ne pas poser les yeux sur les courbes mises en valeur de la dhampire, je fis signe à mon incube de me rejoindre. Je voulais surtout qu'il s'éloigne d'elle, et rapidement.

« Je vois que tu as trouvé mon bien. Comment va-t-elle ? » je demandais distraitement. Sa réponse courte me secoua d'un frisson suspicieux. Ils avaient beaucoup échangés, j'en était certain. Que cachait-il ? « Bien. Très bien. Les enchères ne vont surement pas tarder, garde bien un œil sur elle s'il te plaît. On ne sait jamais, un acquéreur trop entreprenant est vite arrivé. » Il acquiesça. Alors que j'allais m'éloigner de lui, je m'arrêtais à sa hauteur, épaule contre épaule, et lui laçais un regard sombre avant de lui glisser à voix basse: « Au fait, Ezelve. N'oublie pas à qui elle appartient. »

Un pas et je le laissais derrière moi. Mon regard retourna se poser sur ma précieuse sang-mêlé. Loin de me rassurer, je la trouvais en pleine discussion avec un vampire. Malgré un masque fin, il m'était impossible d'associer un nom à ce visage. Ma mâchoire se crispa sans que je l'en empêche. Il y avait ici bien trop de dangers. Un faux pas pouvait me coûter Klehr, et rien, rien ne pourrait jamais me l'enlever. Je ne savais pas vraiment ce que j'étais prêt à donner pour la conserver, mais une voix diabolique me soufflait que c'était bien plus que ce que je pouvais posséder.

En me concentrant, j'arrivais à me focaliser sur leur conversation. Et ce que j'entendis ne me plus pas du tout. Mon sang ne fit qu'un tour : je pressais le pas pour réduire la distance qui nous séparait. Ils jouaient. C'était là mon privilège, à moi, et je ne souffrirais pas qu'un autre se l'accorde. Il parlait du Neon Demon. Ce vampire, était-ce... Lorcan Christensen ? Si tel était le cas, sa status de classe B le protégeait de tout reproche de ma part. Et ça me rendait malade. Je n'étais plus qu'à quelques pas d'eux, et l'odeur piquante me rappela d'un seul coup comme son absence m'avait pesé.

« Klehr. Tu ne penses pas que c'est un peu inconvenant ? »

Elle s'était tendue en reconnaissant ma voix. Sa réaction, loin de me procurer la satisfaction habituelle, me crispa un peu plus. Sans me regarder tout de suite, elle me répondit sur un ton sarcastique qu'elle n'aurait jamais tenté si nous avions été seuls. Je plissais les yeux, seule partie de mon visage qui leur était possible de voir, affublé de ce masque stupide. J'aurais voulu qu'elle voit à quel point je pouvais être en colère, et qu'elle s'en morde les doigts. A son retour, je saurais la corriger comme il se doit.

Elle attrapa une coupe de champagne et me la tendit. Mes yeux faisaient des allés retours entre elle et son Don Juan, et je mis un temps fou à me décider. Elle voulait donc jouer ? Et pourquoi pas. Il y avait là une belle leçon à lui donner, et pour moi de précieuses informations à quérir. D'une main tremblante que je tentais vainement de contrôler, j'attrapais la coupe - sans trop savoir quoi en faire, le bas de mon masque tombant bien en dessous de ma bouche.

« Pourquoi pas... » je soufflais.

Codage par Libella sur Graphiorum

@Klehr @Lorcan @Ezelve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 407
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Lun 24 Sep - 9:35

[Hj : Rappel
Merci de privilégier des réponses courtes pour le dynamisme de l’event !]


Sur le point d’engloutir sa troisième coupe de champagne en moins de trois minutes (un record pour elle !), Alexys est suspendue dans son geste par Samael dont l’autorité de la voix trouve ses oreilles, et sa main son bien, le lui subtilisant sans honte… D’abord un brin interdite par son culot, elle l’est d’avantage encore à l’entente de son commentaire après que ses yeux l’aient détaillée, comme on pourrait détailler une dinde sur un étal de boucherie, de façon très visible sous son masque. L’espace d’une seconde, l’esclave est tentée de prendre une nouvelle coupe de champagne, mais pour la lui jeter à la figure. En quelques secondes, plusieurs expressions se succèdent sur le visage de la blonde, parfaitement visibles en dépit du masque. Stupeur, contrariété, haine… Stoïcisme. Se fermant finalement comme une huître, l’esclave finit par la prendre, cette coupe de champagne, mais pour la boire, provoquant ainsi Samael en silence. En silence, c’est important, car elle tient à encore respecter leur deal, et donc à ne pas l’embarrasser au milieu de ses congénères. Cela étant, ça ne l’empêche pas de jouer avec ses nerfs, avec l’air de celle qui n’y touche pas. « Laisse faire… » se contente-t-elle de répondre, faisant bien attention à ce qu’il ne puisse pas la priver à nouveau de son verre d’alcool. « De toute façon, mon degré d’ivresse n’a aucune importance pour toi, vu qu’on ne risque pas de rentrer ensemble… » L’amertume est palpable dans sa voix, mais Alexys, bien qu’elle ne l’avouera jamais, est surtout anxieuse à crever. 42… Elle n’a pas peur de mourir, estime plutôt que compte tenu des circonstances, ça serait presque un cadeau… Elle a peur de souffrir, et surtout, peur d’être contrainte. Elle ne saurait pas l’expliquer, pourquoi ici, pourquoi maintenant, peut-être est-ce la robe ? Peut-être l’ambiance qu’elle trouve plus libidineuse que dans les couloirs ? Mais ça la tiraille de l’intérieur. Preuve en est, elle danse d’un pied sur l’autre et ses yeux, incapables de se fixer sur Samael, vont et viennent d’un invité à l’autre, tentant de déterminer lequel d’entre eux pourrait potentiellement l’acheter, et si ça serait une bonne ou une mauvaise chose… Et le poids de cette anxiété, qui pèse lourdement sur ses épaules, elle en tient son maître actuel pour responsable, maître qu’elle ruerait volontiers de coups si elle le pouvait. Mais à la place, un fin sourire, ironique, étire les lèvres de l’esclave. « J’aurai finalement eu raison de ta patience hein ? Santé… » fait-elle, en levant son verre, avant de le vider de nouveau d’une traite et de se mettre en quête du prochain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezelve
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 17/09/2018
Messages : 357
Pseudo/Prénom : Irsonaize
Avatar + © : jared leto
Âge : 45 ans
Occupation : homme de lettres, historien
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Lun 24 Sep - 10:13


Intrigue 1

Jesper me rappela à l'ordre, jaloux comme il était, il n'avait pas grande peur à avoir de moi. Personnellement, je me voyais fort mal, fuir avec Klehr, pour lui donner des enfants... Au mieux, Klehr serait une passerelle, vers un autre maître vampire et vers un autre niveau de vie. Me penseriez vous ingrat? Il n'en est pas question, un incube peut être ambitieux voilà tout. Jesper ne supportant pas la présence de Lorcan autour de sa précieuse dhampire, partit marquer son territoire, peut être allait il pisser autour d'elle? J'étais agacé de cette soirée, par avance. Mon regard finit par se poser sur  l'étrange vampire, à l'autre bout de la pièce, qui avait eu l'idée de poser son regard sur moi. Elle me parut blonde, bien que la lumière n'était pas suffisante, avec la distance et le monde nous séparant. Arborant une jolie robe, et un visage serein.

Je ne bougeais pas, laissant le cas Klehr/Jesper de côté un instant, me prenant même à penser que peut être, il faudrait que j'aille lui parler. Marchant vers la foule, je fus arrêté dans mon élan, par Svend Klarsen, qui avait fortement envie d'échanger sur K. Je me pliais à la discussion, bien qu'il ait l'air de surveiller mon propre maître du coin de l’œil, ça sentait le complot en devenir, et j'appréciais en être le tributaire. Klarsen n'était pas un petit vampire de pacotille, et son savoir était immense, rien qu'échanger avec lui sur l'histoire de l'art, des artistes et j'en passe, pouvait alimenter ma soirée de bonheur simple.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 790
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @MARTYR
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Intrigue N°1: La Mascarade Lun 1 Oct - 15:42

Samael fend la foule avec une aisance certaine. Après tout, il est coutumier de ce genre d’événement, auquel il assiste depuis sa plus tendre enfance. Alors, se mouvoir dans cette réception, s’adapter et faire bonne figure est un véritable jeu d’enfant pour lui… mais c’était sans compter son esclave et sa fâcheuse habitude de le provoquer constamment. Ce qu’elle est en train de faire en reprenant une énième coupe de champagne qu’elle avale en le défiant du regard alors qu’il vient clairement de lui signifier qu’elle devait arrêter. Serrant les mâchoires, le regard du vampire change subitement tandis qu’@Alexys lui répond, une certaine amertume dans la voix. Arquant un sourcil, Samael ne comprend pas tout de suite où elle veut en venir, jusqu’à ce que la lumière se fasse… Et il ne peut s’empêcher d’afficher un léger sourire en coin, si caractéristique. « Serais-tu jalouse ? » qu’il demande, sans réellement attendre de réponse. Mais il faut bien dire que ça l’amuse beaucoup de voir sa blonde jalouse à l’idée qu’il puisse quitter la réception avec une autre qu’elle. Il se sent également flatté… « Parce que tu penses réellement que je vais te laisser à quelqu’un d’autre ? » qu’il demande une nouvelle fois, réalisant qu’elle ne semble pas savoir comment va se dérouler cette fameuse vente aux enchères et surtout, que ce n’est que l’histoire d’une heure ou deux... Et sans laisser le temps de répondre à l’esclave, et après avoir jeté des coups d’œil rapides autour d’eux pour être sûr que personne ne les observe, le brun s’approche plus près, plaçant l’une de ses mains dans le creux des reins de la belle. « Tu es à moi princesse. » qu’il lui susurre à l’oreille d’une voix presque sensuelle, avant de prendre la coupe de champagne qu’elle tient et la vider, non sans lui lancer un regard équivoque. Pourquoi a-t-il inscrit Alexys à cette vente aux enchères ? Tout simplement pour ne pas éveiller les soupçons à son égard. Que penserait la famille Lightwood si lui, vampire de classe B, n’inscrivait aucun esclave à ce petit jeu ? Certes, il aurait pu inscrire une autre de ses demoiselles… Mais Samael était loin de se douter de la tournure des choses entre lui et la blonde, juste avant cette soirée… D’ailleurs, il ne doit pas se laisser trop aller et surtout repenser à cette fameuse nuit. De son corps nu contre le sien... « Arrête de boire, c’est un ordre Alex. » qu’il termine d’une voix moitié menaçante tout en s’éloignant un peu, réduisant ainsi à néant la proximité qu’il venait d’établir entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 407
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Intrigue N°1: La Mascarade Lun 1 Oct - 17:11

Elle déteste quand il arbore ce petit sourire suffisant… Dans ce genre de situation, en tous cas. Sa fureur montant d’un coup, ses yeux bleus lancent des éclairs, sa mâchoire se contracte. Bien sûr qu’elle est jalouse. Elle est jalouse à en crever, et crèverait de l’avouer. Alors elle ne répond pas, laisse son silence le faire à sa place, et consentir, au grand dam d’Alexys, aux propos de Samael. Elle le frapperait si elle le pouvait. Ce qui n’est évidemment pas le cas. Alors elle s’étouffe dans son amertume et prévoit de se rincer le gosier à nouveau avec du champagne… Jusqu’à ce qu’il lui pose une question rhétorique. Là, le regarde de la blonde, qui l’avait quitté pour bouder, se repose sur lui, suspicieux. Bien sûr qu’elle est persuadée qu’il l’a bradée, las de se battre avec elle et ayant obtenu ce qu’il voulait… Elle ne voit pas pourquoi il la garderait, l’intérêt de cette mascarade s’il en allait autrement. Alors quand il veut s’approcher, elle esquisse un mouvement de recul, stoppé net par la main qu’il cale dans ses reins. Fronçant les sourcils face à ce geste, elle ne peut pourtant pas réprimer un frisson quand le souffle de ses mots effleure ses oreilles… Elle s’égare assez pour oublier le verre dans sa main, occasion que saisit Samael pour la lui enlever, et qui rompt le charme qu’il exerce sur elle. Quant à son ordre, il est tel une douche froide. Elle se rembrunit. « Un jour, j’aimerai bien avoir l’ascendant sur toi, juste une fois, pour te faire ressentir un peu de la frustration que tu t’amuses à cultiver chez moi… » Et elle croise les bras sous sa poitrine. « C’était quoi l’intérêt de cet accoutrement ? Pourquoi c’est moi que tu as choisi pour venir avec toi si tu ne souhaites pas que je t’accompagne ? » Dans l’esprit d’Alexys, tous les vampires sont les mêmes. Elle ignore encore que le statut de Samael le place dans une position particulière. Ses compagnes de chambrée ont bien tenté de le lui expliquer, mais elle n’y a vu là que leur vision fantasmée de leur geôlier, rien de plus. Si elle savait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Intrigue N°1: La Mascarade

Revenir en haut Aller en bas
Intrigue N°1: La Mascarade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» La Mascarade
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: Le coeur des ténèbres :: La grande salle-
Sauter vers: