Partagez|

Just breathe, don't drown your heart | Alexys

Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Just breathe, don't drown your heart | Alexys Sam 13 Oct - 19:42

De nombreuses semaines se sont écoulées depuis qu’il a relâché la blonde en pleine forêt. Des séparations aussi froides que la glace, dans un silence de mort. Il ne lui a rien dit, absolument rien. N’a même pas justifié son geste de la vendre, avant de finalement se décider à lui rendre sa liberté. Le vampire s’est contenté de l’accompagner jusqu’à l’entrée de la cité, et la laisser disparaître sous le feuillage dense de la forêt. Elle et toutes ses affaires, y compris la robe du bal masqué. Samael n’a rien gardé d’elle, absolument rien. Si ce n’est des souvenirs. Souvenirs qui ne cessent de le perturber depuis. Et le vampire fait tout pour y palier. Jusqu’à s’épuiser dans le travail. Le jeune Romanov n’aura jamais été aussi assidu quant à ses devoirs d’héritier et son rôle dans l’empire de sa famille que depuis qu’il a relâché la blonde… Sauf que ça n’a pas suffit. Et il n’a pu s’empêcher d’essayer de la retrouver sur l’île. S’assurer qu’elle a survécu. Et après quelques jours, il a retrouvé sa trace de par cette odeur si caractéristique qu’elle dégage, et qu’il n’oubliera probablement jamais. Rassuré, Samael aurait pu s’arrêter là… Mais il a continué… Revenant chaque jour la surveiller sans jamais intervenir lorsqu’elle se trouvait en danger. Observant dans l’ombre son ancienne esclave lutter à nouveau pour sa survie… Jusqu’à ce qu’elle ne soit plus seule. D’abord soulagé, c’est un autre sentiment qui s’empara de Samael lorsqu’il la retrouva aux côtés d’un homme qui n’inspirait rien de bon au vampire. Et entendre son nom, un jour, finit par l’achever. Matthieu. Alors le fiancé avait fini par retrouve sa moitié. Dans l’idée de le tuer, plusieurs fois, Samael s’était finalement ravisé. Battant en retraite, il ne vint plus dans la forêt pour voir la blonde. Le temps passa, et pas une seule fois il ne céda à cette envie d’aller la retrouver.

Et c’est ainsi qu’il reprit son habitude d’aller au Neon Demon. Des mois qu’il n’y avait plus mis les pieds. Passant la porte de l’établissement avec une légère appréhension sans réellement comprendre pourquoi, c’est finalement du soulagement et un sentiment de bien être qui le submergèrent en retrouvant cet endroit si familier. Le vampire repris sa manie de s’y rendre chaque semaine. Habitué, l’héritier Romanov a son carré privé, à l’abri des regards indiscret. Chaque fois qu’il se rend dans le club, Samael a le droit au meilleur, surtout lorsqu’il s’agit de nouvelles recrues. Et ce soir, on lui a promis une nouvelle danseuse, qui lui mettrait à coup sûr l’eau à la bouche. C’est donc confortablement installé dans son fauteuil, une coupe de sang à la main, loin de se douter de ce qui l’attend, que le vampire patiente. Les minutes s’écoulent, et toujours rien… Quand enfin il perçoit des pas se rapprocher. « C’est pas trop tôt. » qu’il s’exclame alors que la porte s’ouvre. Et alors qu’il s’apprête à faire une remarque sur le manque de ponctualité et les punitions dont est friand Lorcan, Samael est coupé dans son élan lorsque son regard se pose sur… @Alexys. Une fraction de secondes perturbé par cette apparition, choqué de la retrouver dans un tel endroit, le vampire se reprend bien rapidement. « Et bien ? J’attends. » qu’il lui lance, visage fermé, impassible, comme si tout était normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 11:49

Paradoxalement, c’est au Neon Demon qu’Alexys a fini par trouver une sorte d’apaisement dans la routine… Contrairement au château où elle se noyait dans l’oisiveté, ou chez les humains libres où la survie était une fin en elle-même, dictant les gestes et paroles de chacun à toute heure du jour ou de la nuit, ici, elle a à faire, un but, quelque part, quelque chose… Une sorte de statut quo s’est installé entre Lorcan et elle, qui n’est certainement pas en sa faveur mais qui a le mérite de se maintenir… Pour l’instant. Danser pour ne pas écarter les cuisses, danser pour se maintenir dans une forme relative… Danser pour oublier, quelque part. Il lui a fallu le temps. Pour faire son deuil, pour accepter, pour ne serait-ce qu’essayer… Et finalement, la reprise de l’exercice lui a été si salutaire qu’elle s’y est accrochée comme une âme en peine s’accrocherait à une bouée… Au moins, pendant qu’elle danse, elle ne pense pas. Elle écoute la musique, se laisse porter par elle et ses muscles suivent les mouvements répétés, encore et encore et encore, pendant des heures, chaque jours de chacune des dernières semaines.

Du genre à s’acharner quand elle y trouve son compte, Alexys a fini par devenir plutôt bonne dans la pratique de la danse via une barre verticale. D’abord testée par Lorcan sur des clients de moindre importance, elle a gagné progressivement ses lettres de noblesses ainsi que l’honneur de se produire devant des vampires de plus d’importance. Pour la blonde, c’est du pareil au même. Détachée du client, elle se contente de faire son numéro et de s’en aller. Elle a rapidement compris que Lorcan comptait la vendre au plus offrant, et pour faire monter les enchères, il l’exhibe sans la donner. Ridicule, selon la blonde. Quel idiot pourrait bien vouloir d’elle ?

Elle finissait d’ajuster l’élégant smoky faisant éclater le bleu de ses yeux quand l’une des succubes de Lorcan entre en trombe dans la sorte de vestiaire que partagent toutes les « possessions » du vampire, et la saisit par le bras. « Dépêche-toi un peu, ton client est là… » La traînant presque à travers le club, elle la jette sans ménagement dans l’un des carrés V.I.P. et referme la porte, de laquelle Alexys entend le cliquetis synonyme de captivité… Gardant ses remarques acerbes pour elle, elle se redresse, ferme son expression et se retourne, tentant de retrouver une contenance, jusqu’à ce que son regard croise le sien. Le choc est indubitablement réciproque, et d’une très courte durée dans les deux cas. Pourtant, pour la blonde, c’est comme si le temps s’était allongé. Ça n’a duré qu’un instant, mais durant cette petite seconde, elle a senti son cœur se briser, sa rage exploser, la honte l’envahir et faire rougir ses joues, les nausées aller et venir… Tout et son contraire. C’est un peu trop pour elle, qui se retourne et lève le poing pour frapper sur la porte, demander à quelqu’un d’autre de prendre sa place, doutant que c’est ce que puisse vouloir Samael, mais l’entente de sa voix dans son dos fait quitter toute chaleur à son corps. Visiblement, Alexys blêmit, se fige, le poing en suspens. Elle n’a pas la moindre envie de faire ça, pas pour lui, et jusqu’à présent, elle n’avait pas la moindre idée d’à quel point elle ne veut pas le voir… C’est trop dur. Même après tous ces mois, chaque fois qu’elle a la faiblesse de se laisser aller à repenser aux derniers fragments d’intimité qu’ils ont partagé, elle est prise de violentes nausées, s’insupporte, s’écœure, se jetterait mille fois du haut d’une falaise pour ne plus repenser à sa bêtise de s’être laissée manipuler…

Mais il attend… Juste là, dans son dos. Il est client, et elle ne doute pas qu’il n’aura aucun scrupule à la faire torturer si ses caprices d’enfant gâté ne sont pas satisfaits… Alors la blonde ferme les yeux une seconde, inspire un grand coup, discrètement, expire lentement et se recompose un visage éclatant de neutralité. Pas vraiment fermé sans être spécialement ouvert, elle fait juste l’effort d’étirer très légèrement ses lèvres en un sourire en coin. Vérifiant du bout des doigts que la natte sur son épaule retient bien la majorité de ses cheveux, que les bijoux qui les parents et ceignent son front sont bien en place, ainsi que le reste de son costume qui se compose plus ou moins d’un dérivé de ce que porte Leïa, esclave de Jabba. A savoir une culote et un pseudo pagne qui se compose de deux longs mais étroits morceaux de tissus, retenus par une large ceinture de cuivre et d’étain travaillé, et un soutien-gorge minimaliste mais auquel est apporté le même soin des détails. A peine est-elle montée, un bracelet de cheville tintinnabulant à chacun de ses pas, sur la petite estrade où elle est sensée danser que la musique commence.

L’air, lascif, n’a besoin que de quelques notes pour faire prisonnière Alexys, dont l’esprit s’enferme dans sa bulle alors que son corps, drillé, commence à se mouvoir, ses hanches à onduler, et que la chorégraphie se met en branle. D’abord plutôt aérienne, la barre verticale est longuement mise à contribution pour porter le corps féminin et tonic de la blonde, dont les mouvements amples et élégants des jambes font joliment voler son pagne, de ci-delà. Fidèle à elle-même, la jeune femme est bien plus sensuelle que fatale. Sa chorégraphie est fluide, assez lente, délicate… Et puis le pagne tombe, l’effeuillage débute. Il n’y a pas grand-chose à enlever, alors de longues minutes de danse s’écoulent entre le tomber de chaque vêtement. Après le pagne vient la culotte, qui laisse Alexys avec rien qu’un minuscule triangle de tissu scintillant, retenu par de minces ficelles, en guise de garde-fou à sa pudeur. Comme perdue dans un autre monde, la blonde ne semble pas se formaliser de tout ceci, son visage gardant depuis le début le sourire sibyllin, le masque qu’elle porte depuis le début. Enfin, la musique ralentit et la prestation s’achève, la jeune femme, défaisant, dos à Samael, les fines ficelles de cuir retenant son haut. Lentement, elle se penche en arrière, croise un bras sur sa poitrine tandis que l’autre laisse tomber la dernière pièce de son costume, sur les dernières notes du morceau.

La salle privée de musique, un silence de mort s’installe. Pendant plusieurs secondes, malgré son souffle court, Alexys garde la position, avant de se redresser. Gardant fermement son bras contre elle, elle se penche ici et là pour récupérer ses affaires, prenant bien soin de ne pas croiser le regard de Samael, se sachant parfaitement incapable de le supporter. Quand elle a tout en main, elle rejoint la porte et reste là, plantée comme un piquet, à attendre que le vampire sorte, en premier puisqu’Il est le client, et donc Il décide quand est-ce que c’est réellement terminé, mais elle ne doute pas que ça ne sera pas long avant qu’il s’extirpe de ce fauteuil et soit quitte la pièce, soit demande quelqu’un d’autre. Que pourrait-il faire d’autre, de toute façon ? Ce n’est pas comme s’il ne l’avait pas jamais eue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 15:24

Le choc semble aussi intense pour @Alexys, qui se fige imperceptiblement lorsque ses yeux se posent sur Samael. Mais tout comme le vampire qui enfile son masque de prédateur supérieur, l’esclave se reprend bien rapidement. Et lorsque la voix masculine s’élève, le corps féminin se met finalement en branle, pour offrir au vampire ce pourquoi il est venu : un spectacle sexy et sensuel. De toute façon, il ne partira pas sans avoir eu ce pour quoi il a payé. Mais le fait que ce soit Alexys qui danse, perturbe bien plus que de raison Samael. Encore plus dans cette tenue bien trop dénudée à son goût et dont la source d’inspiration est évidente... Mais il ne dit rien. La laisse agir et glisser le long de la barre métallique. Mais il suffit de bien l’observer pour se rendre compte qu’il n’est pas si à l’aise que ça. Mâchoires serrées, une rage venue de nulle part le prend subitement. Et pourtant, le vampire reste stoïque, regard rivé sur son ancienne esclave qui se déhanche au son de la musique… Jusqu’à se dénuder de manière lascive sous ses yeux. Et s’il aurait voulu lui dire d’arrêter, il est déjà trop tard. Alexys laisse tomber le bas, suivi bien rapidement par le haut, un fin triangle de tissu cachant à peine son intimité. Samael ravale ses mots et ferme les yeux un instant en inspirant doucement, tandis que ses doigts se crispent sur les assises du fauteuil. Combien de chance y’avait-il pour qu’il tombe sur elle en pareilles circonstances ? Impensable. Et pourtant, les voilà tous les deux réunis dans ce lieu de débauche pour vampires.

Lorsque la musique s’arrête, le silence se fait entre eux. Le temps semble se figer un court moment, jusqu’à ce que la jeune femme se mette en mouvement, ramasse ses vêtements tout en cachant du mieux qu’elle le peu son corps nu, et se dirige vers la porte, attendant que Samael ne se lève à son tour et la libère. Mais il n’en a pas l’intention. Des semaines qu’il ne l’a pas vu, qu’il n’est pas allé en forêt. Des semaines à se demander si elle est toujours vivante ou morte. Des semaines à l'imaginer avec ce Matthieu. Et voilà qu’il la retrouve ici. Au Neon Demon. « Tu comptes m’ignorer encore longtemps ? » qu’il finit par demander, ses yeux bruns fixant la barre métallique de nouveau libre. Car il a bien senti que la blonde restait distante durant le show, faisant tout son possible pour ne pas que leurs regards se croisent. Et le fait qu’elle attende devant la porte pour disparaître le plus rapidement possible ne fait que le confirmer auprès du vampire qui souhaite, malgré tout, l’entendre de sa bouche. Mais ce qu’il souhaite surtout, c’est entendre sa voix. Même si ce sera sûrement pour lui lancer des remarques acerbes dont elle a le secret…

Samael finit par pivoter son visage vers la blonde. « Depuis quand tu es ici ? » qu’il finit par lui demander d’une voix neutre, question qui en cache une autre et qui est « depuis combien de temps Lorcan te possède-t-il ? » Mais une autre interrogation lui brûle les lèvres également. Une question qui vient le tarauder, mais que Samael n’ose pas poser de peur de la réponse : Est-ce que Lorcan possède totalement Alexys ? Une pointe de jalousie fait son apparition, se mêlant à la rage qui l'habite déjà, tandis que des images s’imposent dans l’esprit du vampire… « Rhabille toi s’il te plaît » qu’il finit par lui dire d’une voix moins neutre que tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 16:04

Elle ne sait pas trop, Alexys, ce qui est ou aurait été le pire… Qu’il lui ouvre la porte sans lui adresser la parole ou, comme présentement, qu’elle se retrouve piégée avec lui dans son dos. Elle ne le sait pas, et ne sait pas si elle veut le savoir. Depuis son arrivée sur l’île, l’humaine a déjà connu quelques situations très dures, mais encore aucune ne lui avait autant donné l’impression de mourir de l’intérieur… Pas même le jour de sa relâche. La colère l’avait emporté, ce jour-là. Mais là, ici et maintenant, la blonde se détruit intérieurement à petit feu, pleine de rage, de honte, de peine… Sans avoir la possibilité d’exprimer aucune de ces émotions qui la submergent, sans le luxe sans prix de pouvoir se laisser aller à la faiblesse… Dans la jungle, elle n’a pas eu le droit de prendre le temps de pleurer, de s’apitoyer sur son sort ne serait-ce que quelques minutes… car une attention relâchée est synonyme de trépas. Et chez les humains libres, impossible également de se laisser totalement aller, en dépit du soutien apporté par Jaxx. Matthieu était là, il n’aurait pas compris, parce qu’elle n’aurait pas pu lui expliquer. Quand elle a fini par lui avouer ce qu’il y a eu entre Samael et elle, c’était d’une voix blanche, sans âme, monocorde… Elle a tenté d’être le plus détachée possible pour ne pas blesser son compagnon, alors qu’elle-même était à terre et ne demandait qu’à hurler sa peine… Depuis qu’elle est là, elle fait tout ce qu’elle peut pour être forte, pour encaisser toute l’ironie de laquelle le destin semble vouloir paver sa route… Mais là, c’est un petit peu trop pour elle… Elle n’a plus les ressources nécessaires, plus le courage pour affronter Samael et la situation dégueulasse dans laquelle il la retrouve…

Alors, malgré la douche froide qu’est sa question, malgré la sensation d’avoir son cœur tombé tout droit au fond d’abysses insondables, la blonde reste muette, résolument tournée vers la porte. Elle l’ignorera de la même façon qu’il l’a ignorée en la relâchant dans la jungle, la laissant à la merci des prédateurs. Elle l’ignorera et feintera de ne pas le voir, comme les jours précédant sa relaxe où elle n’existait plus. Elle l’ignorera pour arrêter d’avoir mal, parce que c’est difficile de souffrir l’absence de quelqu’un dont on nie l’existence, ou l’importance qu’il a pu avoir dans sa vie… Alexys le sent, elle ne peut pas continuer à avoir aussi mal en permanence. Il va falloir que ça s’arrête. D’une façon ou d’une autre. Ce n’est qu’à la seconde question du vampire que l’esclave s’aperçoit de la vitesse à laquelle son cœur bat, incapable de retrouver un rythme normal malgré l’arrêt de la danse. Y portant une main, elle espère que Samael n’en entend rien et, après avoir seulement concédé une œillade dans sa direction, qui lui a permis de voir qu’il la regardait, elle laisse tomber « Quelques semaines. Peut-être un peu plus d’un mois. », sans âme. Et elle reste ainsi, inerte, à attendre une libération qui ne vient pas, jusqu’à ce que qu’il lui demande de se rhabiller… Là, elle rit, Alexys. Elle rit jaune, elle rit amère, elle rit vexée, et c’est un peu trop lui demander que d’empêcher ses yeux de briller… « Je dois vraiment être la pire des pires pour qu’on me demande de me resaper dans un club pareil… » qu’elle commente, plus pour elle-même que le vampire, avant d’ajouter. « Je me disais bien que tu me méprisais mais si ma vue t’incommode à ce point-là, tu n’as qu’à ouvrir la porte pour en être débarrassé… » Et elle se tourne un peu plus vers la porte, pour garder sa fierté, violemment mise à mal par des larmes qu’elle ne parvient plus à retenir. Elle aimerait lui dire qu’elle n’a pas la moindre envie de lui traîner dans les pattes, lui demander de la laisser aller panser ses plaies, mais la crainte de ne pas parvenir à maîtriser sa voix, qui sera probablement brisée par un sanglot si elle essaie, la retient. Du coup, incapable d’empêcher son corps de trembler, elle tente malgré tout de s’exécuter et de se rhabiller, de réenfiler son top et le reste… Au moins, ça l’occupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 16:35

C’est tellement dur de la retrouver. Bien plus que ce qu’il aurait cru. Et ce n’est pas tant lui faire face qui est difficile, mais le faire dans cet endroit. Jamais, oh grand jamais, Samael pensait un jour tomber sur elle ici. Et c’est bien pour ça qu’il a repris ses habitudes, à savoir s’y rendre une fois par semaine. Pour chasser les souvenirs qu’il a d’elle de sa mémoire. Ou du moins, essayer. Parce que le moindre truc, la moindre petite chose même minime, la rappelait à son bon souvenir. Un sourire, une chevelure, un regard… Pas une danseuse du club ne lui a permis de réellement passer à autre chose. Ou même l'une de ses esclaves. Pas même la nouvelle qu'il vient d'acquérir, en tout point différente d'Alexys. Ces dernières semaines, Samael se voilait la face en venant au club. Tout comme saigner certains humains. Un plaisir éphémère pour lui rappeler sa place de prédateur mais aussi l’anesthésier ne serait-ce qu’un peu, comme un camé qui prendrait de la drogue pour planer et oublier. Mais il a gardé son masque le vampire. Sauvant les apparences du mieux qu’il le put, surtout maintenant que sa sœur est dans le coin… Mais là, face à @Alexys, il a bien du mal à les sauver, les apparences… Surtout lorsqu’il l’entend affirmer être captive depuis un mois. Et pourtant, il ne l’a pas croisée, pas une seule fois… Ou peut-être que si, et il a cru à un tour de son imagination, qui sait ?

Alexys se met à rigoler. Un rire nerveux, à n’en point douter. Samael la fixe toujours alors qu’elle s’entête à lui tourner le dos. Visage resté impassible alors qu’il ne sait pas vraiment comment agir. Oh, il pourrait la laisser là et s’en aller. Faire comme si cet épisode n’avait pas eu lieu. Mais il en est incapable le brun. « Ne raconte pas n’importe quoi, tu sais que c’n’est pas vrai. » qu’il lui répond, lorsqu’elle affirme ne pas être suffisamment attirante, au point qu’il ose lui demander de se rhabiller. Parce qu’évidemment, ce n’est pas pour ça qu’il le lui a demandé, mais bien parce que si elle reste ainsi peu vêtue face à lui, Samael n’est pas certain de pouvoir se retenir de la plaquer au mur encore longtemps… Et les yeux brillants de la jeune femme ne lui échappent pas.

Tandis qu’Alexys se rhabille tant bien que mal, Samael bouge enfin, quittant son fauteuil pour se diriger vers elle. Et quand il arrive finalement à sa hauteur, le vampire retire sa veste de costume et la pose sur les épaules de la jeune femme, avant de prendre délicatement son menton entre deux doigts, et l’obliger à le regarder de ses yeux embués. Et il plonge les siens dans ce regard  humide un court instant, en silence. « S’il y a bien un truc que je n’ressens pas pour toi, c’est du mépris… » qu’il lui souffle finalement approchant un peu plus son visage du sien… Pour finalement se reculer et rabattre un peu mieux les pans de sa veste afin de mieux cacher son corps nu. « Tu as l’air d’aller bien... » qu’il ajoute à voix plus basse, les formes plus affirmées du corps de la blonde n’échappant pas à son œil avide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 17:02

Elle a beau tenter de se blinder, Lui rester indifférente est au-delà des forces d’Alexys. Il a beau lui dire que ce n’est pas vrai, qu’elle se fait des idées, elle n’écoute pas, prisonnière d’une spirale destructrice de laquelle aucune parole ne pourra la sauver. Un acte désespéré, peut-être. Un exorcisme… Elle ne sait pas. Toujours est-il qu’elle ne croit pas un seul mot du vampire, ni quand il lui dit que ce n’est pas vrai, ni quand il lui dit qu’il ne la méprise pas. Ôtant sèchement son menton de l’étreinte de ses doigts, qu’elle a refusé de lui céder pour commencer, elle finit tant bien que mal par se rhabiller, la colère de se montrer faible face à quelqu’un d’aussi indifférent montant doucement… Montant d’un cran supplémentaire quand ses épaules se voient couvertes de la veste du vampire, pour exploser avec une violence inouïe à l’entente du « Tu as l’air d’aller bien… »… Sans même qu’Alexys elle-même ne la voit partir, sa main s’abat avec la force d’une frustration de près d’un an sur la joue de Samael, claquant comme encore elle n’avait jamais entendu une claque claquer. Le rouge s’étant emparé de ses joues, elle se tient là, droite comme un i, les poings serrés face au vampire, avant d’exploser. « AH J’AI L’AIR D’ALLER BIEN ?!! » Elle hurle sa colère, sa frustration, tout ce qu’elle n’a pas pu hurler pendant des mois, tout ce qu’elle a emmagasiné, encaissé, s’exprime maintenant. La cocotte-minute vient de sauter, et rien ne saurait l’arrêter… Elle sait qu’elle le paiera très cher, mais une fois ses vannes ouvertes, il est impossible de les refermer…

Mauvaise, elle retire la veste de ses épaules qu’elle roule en boule et renvoie dans la figure du vampire. « T’aimes pas ce que tu vois ?! Pourtant c’est grâce à toi que j’en suis là… Alors regarde… REGARDE JE TE DIS !! » Elle lui hurle dessus, arrachant cette fois sans cérémonie le haut à s’en meurtrir la peau, déchirant le bas. « Je fais la PUTE Samael ! LA PUTAIN DE PUTE !! Mais à part ça, oui, je vais bien ! » Pleine de haine, elle qui ne parvenait pas à fixer le vampire jusqu’à présent ne parvient plus à en détacher son regard. Riant de nouveau jaune, elle semble se calmer. « Mais qu’est-ce que ça peut t’faire hein ? Pourquoi tu fais même semblant que t’en préoccuper ? C’est bien, t’as réussi à manipuler la seule connasse qui voulait pas de toi, au point qu’elle finisse par te vouloir quand même… T’es content, t’as prouvé ton point ? Ton caprice est satisfait ? » Mauvaise, elle lui crache ça à la figure. « ‘Fallait que tu les aies toutes… Tu pouvais pas me laisser dans mon coin, non… ‘Fallait que tu me brises aussi… Sinon c’est pas drôle hein ?... Alors sois gentil et épargne-moi ton hypocrisie… » Et elle n’en a pas fini, ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Elle ignore si elle aura la possibilité de dire tout ce qu'elle a sur le coeur, mais rien qu’avoir pu exprimer à voix haute une partie de ce qu’elle garde pour elle depuis des mois a quelque chose de salvateur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 19:55

L’agneau blessé finit par se transformer en véritable tigre hargneux. Alexys explose, assénant une gifle sonore à Samael qui ne bouge pas d’un millimètre malgré la violence du coup porté. A croire qu’il s’y attendait, alors que pas du tout. Impassible, il laisse la jeune femme s’emporter. Alexys lui hurle au visage tout en se dégageant. Heureusement pour eux que les pièces du Neon Demon sont insonorisées. Crachant tout ce qu’elle a sur le cœur au vampire, elle finit par lui balancer sa veste à la figure, qu’il rattrape au vol sans rien dire, sans réagir. Et la jeune femme continue, se déshabille même totalement pour se retrouver complètement nue sous ses yeux, affirmant être devenue une pute par sa faute. Et Samael écarquille les yeux en entendant ces mots, presque choqué. Mâchoires serrées, il la laisse déblatérer tout un tas de conneries – du moins, ce ne sont que des conneries à ses yeux – toujours sans un mot et totalement stoïque, comme s’il la provoquait, alors qu’elle ne cesse de s’éloigner de lui. « C’est bon, t’as fini ? » qu’il demande, sans vraiment attendre de réponse. Et d’ailleurs, il ne laisse pas le temps à la blonde de rétorquer quoique ce soit, qu’il explose à son tour. « Parc’que c’est d’ma faute si t’as été assez conne pour te faire avoir encore une fois et te retrouver ici peut-être ?! » qu’il commence, la voix allant crescendo au fil des mots. « Je t’ai rendu ta liberté, c’est pas c’que tu voulais, C’que t’attendais depuis un an ? Putain, vous êtes vraiment pas possible les humains ! » qu’il poursuit  d’une voix rauque en hurlant presque, alors qu’il s’approche d’elle. « Tu voulais quoi hein Alex ? T’as retrouvé ton mec, t’étais pas contente ? » qu’il enchaine, révélant ainsi être au courant de la présence de Matthieu sur l’île. Fiancé qui, bien évidemment, est de l’autre côté de la muraille. Enfin... « C’est pas comme si tu savais pas à quoi t’attendre en retrouvant ta liberté ! » qu’il continue, mettant ainsi en avant le fait qu’Alexys connaissait les risques, savait le pouvoir des succubes et incubes au service des humains. Pour Samael, elle n’a pas été assez méfiante et sur ses gardes, ce pourquoi elle se retrouve ici. Quant à Matthieu qui n’a rien fait pour l’empêcher de ce faire attraper…. Ça finit de le faire exploser. « Tu crois vraiment que je m’attendais à te voir là ? Que ça me fait plaisir que tu sois la prostituée de Lorcan ? Et puis, que je sache je t’ai forcée à rien ! T’as cédé parc’que t’en avais envie, alors viens pas me reprocher ce qu’on a fait putain ! D’ailleurs, en parlant de Lorcan, tu t’es mise à genoux pour entrer dans ses bonnes grâces ? » qu’il termine en faisant de grands gestes, ses yeux lançant des éclairs sous la jalousie qu’il peut éprouver. Tellement, que de nouvelles images d’Alexys et Lorcan s’imposent sur ses rétines, et que son point finit par s’écraser de rage et de haine contre le mur sur leur droite, laissant une légère fêlure dans le bêton suite à la violence hors norme du coup porté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 20:31

Cette indifférence, ce stoïcisme, alors qu'elle-même est hors d'elle rajoute de l'huile sur le feu. La blonde voit rouge et se baisse pour ramasser les restes de ses vêtements, seuls choses dans son champ de vision qu'elle pourrait lui jeter à la figure, et lève le bras, prête à passer à l'acte quand la pire question possible sort des lèvres blasées du vampire. C'est bon, t'as fini? Non. Bien sûr que non elle n'a pas fini. Elle en a encore pour des heures à râler, éructer, contre sa condition et tout ce qui lui est arrivé depuis qu'elle est ici. A l'entente du mot conne, par contre, elle réarme son bras et lui jette, roulés en boule, d'abord les morceaux du pagne et ensuite son haut en cuivre travaillé. « Connard ! » s’époumone-t-elle presque, entendant à peine ses répliques et, contrairement aux fois précédentes, beaucoup trop énervée pour lui céder un pouce de terrain quand il s'approche, le fusillant plutôt du regard. La seule parole qui la calme, à peu près, parce qu'elle la déstabilise totalement, c'est l'allusion à Matthieu. Là, elle se fige, et son regard haineux devient suspicieux. Elle réfléchit rapidement à la possibilité du « comment » il pourrait être au courant de la présence de Matthieu sur l'île, en admettant que ça soit bien ce qu'il a voulu dire, et une seule évidence la frappe de plein fouet. Interdite, elle reste comme deux ronds de flan à chercher pourquoi il aurait bien pu avoir la fantaisie de la suivre après l'avoir libérée... S'il voulait l'avoir à l’œil, autant la garder non ? Cette interrogation la distrait de la discussion, et lui permet d'encaisser moins violemment l'allusion selon laquelle elle coucherait avec Lorcan. Sans ça, il était plus que probable que le vampire prenait la petite sœur de la baffe précédente. Mais là, en place et lieu, c'est à la blonde d'afficher un air blasé, pas impressionnée pour un sou quand elle le voit écraser son poing dans le mur, se contentant de hausser un sourcil sceptique et de croiser les bras sous sa poitrine. « C'est bon, t'as fini ? » Elle apprécie, clairement, de lui retourner son irritante question. « On a déjà eu cette conversation, me refourguer dans la jungle sans armes, à la merci des prédateurs c'est pas me rendre ma liberté, Samael... » reprend-elle, sombre. « C'est me condamner à mort... Et pis... Non mais t'es sérieux là ? » s'emporte-t-elle de nouveau. « Tu croyais vraiment me faire plaisir en me recollant dans la jungle après m'avoir ignorée pendant des jours, comme par hasard juste après qu'on soit passés à l'acte ??! C'était un billet d'avion hors de ce trou à rats que je voulais ! La possibilité d'être honnête avec mon compagnon de trois ans avant de pouvoir l'être avec toi ! Je voulais faire les choses bien, honnêtes et réglo... » Ses sourcils se fronçant, elle se mord la langue, peu certaine d'avoir eu raison de dire une telle chose... Mais puisqu'elle venait de tomber au fond du terrier du lapin blanc, autant atteindre le fond. « Mais j'imagine que ça te parle pas, toi, l'honnêteté dans un couple hein ? Toi tu prends les filles, et tu les jettes comme des kleenex... Si tu veux tout savoir, me retrouver face à Matthieu, sachant que je m'étais faite avoir comme une conne, comme tu l'as si bien dit, ça m'a déchirée de l'intérieur... Je ne pensais pas le revoir, jamais, me confortant allègrement dans l'idée qu'il avait refait sa vie, et d'un coup il était là. Je supporte même plus qu'il me touche tellement je me dégoûte moi-même ! Alors non, j'étais pas spécialement contente de le revoir non... Quant à tes allusions dégueulasses concernant ma propension à user de la promotion « canapé », tu me feras le plaisir de les garder pour toi ... Si j'ai pas voulu être ta pute ou ton sex toy, c'est pas avec Lorcan que je vais commencer...» Mauvaise, elle cambre la hanche, le fusillant du regard. C'est fou le nombre de connerie qu'il a pu débiter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 21:14

Frapper le mur lui a fait du bien, permettant d’extérioriser cette rage qui l’habite. Mais ce n’est que de courte durée. Loin d’avoir apaisé les tensions, Alexys reprend de plus belle, usant sans gêne de sa réplique cinglante de toute à l’heure. « Non j’ai pas fini ! Je suis loin d’en avoir fini avec toi Alex ! » qu’il lui hurle, usant une nouvelle fois du surnom qu’il lui donnait, surtout lorsqu’ils étaient seuls tous les deux. Ce n’est peut-être pas grand-chose comme ça, surtout qu’il s’agit du diminutif de son prénom, quelque chose somme toute banale, mais ce n’est pas une habitude propre à Samael qui s’est toujours fait un point d’honneur à appeler ses esclaves par leur prénom complet et ne pas leur donner de surnom, quel qu’il soit, histoire de garder une certaine distance entre elles et lui. Mais encore une fois, les choses ont été/sont différentes avec Alexys… Mais bien sûr cette dernière ne le laisse pas parler, reprenant la parole en mettant sur le tapis la discussion qu’ils avaient déjà eue lorsque la blonde avait évoqué le fait de vouloir être libre. « T’as retrouvé le camp d’humains, ça ne tenait qu’à toi de te barrer d’ici. » qu’il réplique, bras croisés. En tout cas, rejoindre les humains libres aurait dû permettre à Alexys de rester à l’abri et protégée au sein de la communauté. Enfin, c’est comme ça que Samael voyait les choses. Mais bien sûr, le destin en a décidé autrement encore une fois, la remettant sur son chemin…

Alexys enchaine, remettant sur le tapis la nuit qu’ils ont passé ensembles, et surtout la manière dont il l’a traitée juste avant de la relâcher. C’est vrai que sur ce coup là, Samael aurait pu agir autrement. Mais qu’aurait-il pu faire d’autre pour se détacher de la brune avant qu’elle ne disparaisse pour de bon de sa vie ? Qu’était-il censé faire pour ne pas que cette séparation soit trop difficile, à part instaurer une distance entre eux ? A deux doigts de répliquer, le vampire se retrouve coupé dans son élan lorsqu’Alexys parle d’honnêteté, que ce soit envers Matthieu ou envers lui. Et finalement, il se met à rire jaune. « Qu’est c’que tu racontes comme conneries sérieux ? Comme si t’allais revenir après avoir retrouvé Matthieu ! N’me prends pas pour un con ! » qu’il lui crache au visage en la fusillant du regard. Mais pas impressionnée pour un sou, Alexys poursuit, parlant de couples et de toutes ces merdes humaines dont Samael ne comprend pas les subtilités. La preuve en est sa réaction et cette jalousie qu’il éprouve mais ne parvient pas à décrypter… « Je suis un vampire putain, évidemment que ça me parle pas ! Faut que tu te rentres ça dans le crâne bordel ! » qu’il hurle une nouvelle fois, un air menaçant qu’Alexys n’a encore jamais vu. « Tu me parles d’honnêteté, à quel moment je l’ai pas été hein ? Tu savais à quoi t’attendre, depuis le début ! Et encore une fois, j’t’ai forcé en rien, t’as couché avec moi parc’que t’en avais envie. Alors, arrête de faire la nana outrée. Si tu dois t’en prendre à quelqu’un c’est toi ! » qu’il enchaine en la pointant du doigt. Durant toute sa tirade, il n’a pas détourné les yeux, plongeant son regard brûlant dans le sien hargneux. Respiration plus rapide, le silence se fait un instant. « Alors, avant de me parler d’honnêteté et me faire une pseudo morale, sois-le avec toi-même » qu’il termine d’une voix plus calme, avant de baisser les bras comme s’il baissait les armes, tout en soupirant. « Et rhabille toi putain, ou je risque de faire quelque chose que tu vas encore regretter ! » qu'il lui lance, en même temps que sa veste. Libre à elle de ravaler sa fierté et la porter, ou bien jouer les têtes de mule et refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 21:46


Incrédule. Voilà le regard que lance la blonde au vampire à son y'a qu'à, 'faut qu'on, comme si quitter l'île, humains libres ou pas, ne dépendait que du libre arbitre... C'est à peu près à ce moment qu'elle comprend qu'ils n'évoluent absolument pas dans le même monde, qu'il ne pourra tout simplement jamais réellement comprendre pourquoi elle ne peut pas quitter cet endroit sans une aide incommensurable de l'extérieur, pour la simple et bonne raison que LUI n'y est pas coincé... A partir de là, ça ne sert à rien de dialoguer. Il ne fait aucun effort pour tenter de se mettre à sa place, et elle n'a pas la moindre envie de se mettre à la sienne, parce que jamais, dans aucun monde, dans aucune vie, elle ne souhaiterait traiter les gens comme lui et ceux de son espèce les traitent... Alors elle se calme, définitivement cette fois, elle le sait, car même sa réflexion tirée par les cheveux concernant Matthieu ne parvient pas à la refaire sortir de ses gonds, et, se désolidarisant d'avec elle-même, elle est en mesure d'embrasser la conversation d'un œil neuf. Stoïque, elle accueille cette fois toute la rancœur du vampire sans moufter, sans répliquer, fait ce travail d'introspection qu'il lui demande... Ce qui est facile, parce qu'elle l'a déjà fait. Sans grande conviction, elle enfile la veste du vampire qui, trois fois trop grande pour elle, cache à peine ses seins, laissant un large canyon de peau visible entre les deux pans. « T'as raison... J'en avais envie. » Elle laisse tomber, redevenue étrangement calme. « Et je crois que je t'ai détesté de me donner envie... » Elle ajoute, sans haine, un peu vague. « Mes valeurs m'interdisaient de nourrir du désir pour quelqu'un alors que j'étais en couple... » Elle formule tout haut ce qu'elle a ruminé pendant des mois... C'est tellement libérateur ! « Je suis quelqu'un d'absolu... C'est comme ça. Je ne peux aimer qu'une personne comme ça dans ma vie, et si je te prenais toi, ça voulait dire que je renonçais pas seulement à Matthieu, mais aussi à tout ce qui allait avec lui, l'idée de rentrer chez moi, de revoir mes parents, ma famille... Et je prenais le risque de te donner bien plus que ce que tu me donnerais jamais... D'être déçue en permanence, blessée en continu... » Ses épaules s'affaissant sous la lourdeur de ce constat, elle va s'asseoir sur l'estrade. « Je me sens toujours manipulée par toi, dans le sens où si tu ne m'avais pas montré d'attention, la question ne se serait jamais posée... Mais c'est injuste de faire peser la responsabilité uniquement sur toi... » Elle soupire discrètement et se passe une main sur le visage. « Je voulais pouvoir rentrer chez moi pour terminer proprement les choses avec Matthieu, et tout simplement te confronter à mon vrai moi, être confrontée à ton vrai toi, loin de cette relation de maître/esclave à la con... Je te l'ai dit. J'aurai aimé avoir la possibilité de te choisir, et de mon côté, d'être choisie par toi... » De l'estrade, elle lui lance une œillade à la tristesse infinie. « Mais je peux comprendre que ça soit pas ce que tu veux. C'est pas ton monde. Pas tes valeurs... » Elle se relève. « Alors si t'en as fini avec moi maintenant, je veux bien que tu me laisses partir... » Non, elle n'en a pas la moindre envie, mais c'est ce qu'elle doit dire. Parce qu'elle vient de s'exposer comme jamais, de lui laisser toutes les armes du monde pour la détruire, et qu'elle n'a pas la moindre envie de le voir s'en servir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 15 Oct - 22:39

Ils ont fini par se cracher tout ce qu’ils avaient sur le cœur, ou presque. En tout cas, la pression finit par redescendre et un poids s’envole des épaules de Samael, même s’il n’a pas dit tout ce qu’il aurait dû. Mine de rien, le vampire se sent largué. Surtout lorsqu’il est en présence d’Alexys. Parce qu’il devient quelqu’un d’autre. Parce qu’il se sent affreusement faible et vulnérable. Et clairement, ce ne sont pas des sentiments qu’il apprécie. Quoiqu’il en soit, l’esclave finit par abdiquer, enfilant la veste de son ancien maître, bien trop grande pour réellement cacher toute sa nudité. En tout cas, une bonne partie l’est, et c’est bien suffisant à Samael pour l’empêcher de céder à ses pulsions. Alexys s’exprime plus posément, révélant ainsi des choses auxquelles le vampire ne s’attendait pas. Et quand la jeune femme part s’asseoir sur l’estrade près de la barre de pole dance, de son côté il va reprendre place dans le fauteuil, non sans soupirer au passage. Un coude appuyé sur l’assise du fauteuil, sa tête reposant dans la paume de sa main, il écoute la blonde non sans éprouver une certaine gêne à ses mots. Mal à l’aise, il ne pensait pas qu’elle voyait les choses ainsi. Et surtout, il se sent blessé par ses propos. « Et c’est quoi ton vrai toi ? » qu’il demande à voix haute sur le même ton neutre qu’elle a employé. Mais encore une fois, il ne lui laisse pas le temps de répondre, incertain quant au fait de vouloir avoir la réponse à cette question. « Je ne t’ai jamais rien caché Alexys, je n’ai pas joué double jeu pour que tu te glisses dans mes draps, contrairement à ce que tu peux croire. Tu m’as vu comme je suis. Comme tu dis, on n’est pas du même monde. » qu’il commente, tandis qu’elle demande à ce qu’il la laisse partir. Et pour seule réponse, la blonde a droit à un silence pesant. « J’aurais pu te forcer. J’aurais pu t’obliger, tout en sachant qu’un fiancé t’attendait quelque part. » qu’il reprend finalement, sur le ton de la confidence, non sans grincer des dents à l’évocation du fameux Matthieu. « Sauf que je voulais que ça vienne de toi. Et c’est bien ça le problème. Tu comprends pas hein ? Je t’ai choisi. Putain. Depuis le début, c’est toi et pas une autre. Tu veux savoir pourquoi je t’ai libéré ? Parc’que je pouvais pas te garder à mes côtés. Tu m’rends dingue, dans tous les sens du terme Alex. Et ça devenait dangereux. Alors, j’ai pris mes distances, pour que tu finisses par réellement me détester, et je t’ai relâché. J’aurais pu te revendre à bon prix, mais t’imaginer avec un autre maître, ça me rendait fou. Et voilà que je te retrouve ici, esclave de Lorcan bordel. » qu’il fulmine finalement. Lorcan et lui c’est une longue histoire d’amitié. Alors, qu’il possède Alexys… Mais dans un sens, Samael se sent rassuré. Déjà, il pourra avoir la blonde à l’œil, beaucoup plus facilement qu’en pleine forêt. Mais aussi, et bien que Lorcan en tienne une sacrée couche, il préfère la savoir avec lui plutôt qu’avec un vampire qui pourrait se révéler encore plus sadique et cruel. « Et quand j’ai vu que Matthieu a fini par te retrouver… » qu’il lance subitement. Mais il s’arrête en pleine phrase, détourne les yeux tandis que ses mâchoires se crispent une nouvelle fois. « Bref, j’vais pas t’faire un dessin. » qu’il termine, sa fierté reprenant le dessus. Hors de question pour lui d’énoncer de but en blanc la jalousie qu’il peut ressentir quand il s’imagine la blonde avec son connard de fiancé humain. « J’aurais pu le tuer tu sais. » qu’il reprend, contre toute attente, alors qu’il redresse le visage vers elle, plongeant ses prunelles dans les siennes. « Mais j’l’ai pas fait. » qu’il annonce comme une évidence, évitant soigneusement d’ajouter « pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Mar 16 Oct - 10:57

C’est quoi, ton vrai toi ? Oui, c’est quoi son vrai Elle ? L’espace d’une fraction de seconde, Alexys elle-même n’en sait plus trop rien… Elle qui a eu des valeurs aussi fortes pendant trente ans, tout ça pour céder à l’appel de la luxure… Mais non. Au –delà de ça, elle sait qu’elle est, était, différente dans son monde… Elle faisait des blagues, tout le temps, et pas des plus fines. Elle était volontaire, dynamique, toujours prête à partir pour de nouvelles aventures… Elle pouvait être attentionnée, montrer qu’elle était attentive à son compagnon. Elle existait par elle-même, pouvait aller boire un café quand ça lui chantait, créer le manque chez Matthieu pour le briser d’un sms idiotement mignon… Moins de stress, moins dans le conflit, tout simplement parce qu’elle pouvait aller et venir à son gré, qu’elle ne subissait pas sa vie mais l’avait bien en main… Ici, elle n’est que l’ombre d’elle-même, n’exprime, en dehors de sa détermination, que le pire d’elle-même, faute de liberté pour exprimer le meilleur… Elle aimerait bien lui dire, à Samael, que la vraie Alexys ne lui sauterait pas à la gorge à la moindre occasion, qu’il n’aurait pas à se battre pour obtenir quoique ce soit, parce que c’est plus que probable qu’elle lui donne tout avant même qu’il ne le demande… Mais elle n’en a pas l’occasion, parce qu’il ne la laisse pas répondre, et enchaîne, lui, sur ses vérités à lui. Comme lui ne l’a pas coupée dans sa logorrhée, elle le laisse lui dire tout ce qu’il a à lui dire, écoute, cette fois, avec attention, même si c’est très difficile de ne pas rebondir sur ce qu’il lui confie. Plusieurs fois d’ailleurs, la bouche de la blonde s’ouvre en une tentative de réplique, mais sa voix se meure au fond de sa gorge. Elle se figure, à ses débuts, forcée par Samael… Et l’image qui s’imprime sur sa rétine la fait frissonner d’horreur. Elle n’est pas certaine qu’elle aurait pu se remettre de ça… Pas même en sachant ce qu’elle éprouve maintenant pour le vampire, qui n’aurait jamais pu exister sans patience de sa part, sans sa volonté que ça vienne d’elle… Et en soit, c’est là que le bas blesse. S’ils ne font pas partie du même monde et ne conçoivent pas les relations de la même manière, comment lui expliquer que ça n’a pu arriver que parce que… Alexys baisse les yeux. Même se l’avouer mentalement lui est impossible. Alors elle chasse ses réflexions, se tait, écoute… Et déglutit difficilement, reportant son regard sur lui, quand il parle de ses retrouvailles avec Matthieu. « Tu es jaloux… » souffle-t-elle, presque incrédule. Elle ferme les yeux et soupire, avant de secouer négativement la tête et de se détourner de Samael. Elle a besoin d’un peu de temps, de digérer tout ce qu’il lui vient de lui dire et de s’armer pour ce qui vient… Qu’elle ne parvient pas à lui dire en face. Elle se contente de lever le visage vers le plafond, tout plutôt que de le regarder. « J’ai été plus ou moins dans le même état chaque fois que tu es allé voir ailleurs… » Lentement, elle croise ses bras sous sa poitrine et laisse lentement son visage se faner, piquer vers le sol comme un tournesol en fin de vie. Doucement, ses yeux se ferment, et son esprit devient étrangement calme… Comme si tout ce qui avait pu le parasiter pendant des mois venait de disparaître… Toutes les voix qui hurlaient dans sa tête se sont tues. Paradoxalement, en dépit de l’endroit où elle se trouve, Alexys ne s’est plus sentie aussi libre depuis des mois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Mar 16 Oct - 16:54

L’ambiance change radicalement entre eux. La dispute finit par disparaître pour laisser place à un calme presque irréel. Et c’est comme s’il ne s’était rien passé durant les dernières minutes qui se sont écoulées. Samael assis sur son fauteuil, regarde Alexys alors qu’il lui expose ce qu’il pense réellement. Ou du moins, une partie. Et contre toute attente, ça lui fait du bien de pouvoir vider son sac, réussir à mettre des mots sur des sentiments qu’il ne comprend pas, même si certains, pourtant évidents, ne parviennent toujours pas à émerger réellement. Ou plutôt, le vampire se refuse à l’avouer. Alors, à voix haute, ce serait rendre les choses beaucoup trop… réelles. Bref.

Tirade terminée, écoutée sans un mot par Alexys, cette dernière prend à nouveau la parole, pour affirmer que Samael est jaloux. Et s’il écarquille les yeux dans un premier temps, c’est un air légèrement renfrogné qui vient se dessiner sur son visage. « Oui », qu’il finit par lâcher sans détour, énonçant cette vérité qui lui explose à la gueule à peine les mots sortis de sa bouche. « Et ça me rend dingue putain. Comment j’peux être jaloux d’insectes insignifiants ?! » qu’il lance en parlant bien évidemment de l’espèce humaine, et plus particulièrement la relation d’Alexys et Matthieu. Samael ne connaît pas ce type, mais il en sait suffisamment pour le détester. Rien que savoir l’intimité qu’il peut partager avec la blonde, suffit à le mettre en colère. Alors, savoir qu’il est à présent sur l’île… « Je suis un vampire. Je suis supérieur en tout point, et me voilà réduit à être jaloux d’un stupide humain qui ne te mérite pas. » qu’il ajoute, l’agacement perçant dans sa voix, appuyant sur les derniers mots.

Alexys secoue la tête, avant de se détourner. Samael ne bouge pas, l’observe, cherchant quoi dire pour rattraper la situation. Après tout, il vient d’insulter son fiancé. Et elle aussi par la même occasion. Mais c’est plus fort que lui. Ce Matthieu, il ne peut clairement pas l’encadrer. Vaut mieux pour lui que leurs chemins ne se croisent pas. Jamais. La jeune femme reprend la parole, énonce une vérité à laquelle le vampire ne s’attendait pas. D’abord surpris, c’est un rire qui finit par lui échapper. « Toi ? Jalouse ? » qu’il demande, incapable de croire ce que vient de dire Alexys. Mais l’attitude de cette dernière lui prouve qu’elle ne ment pas, et que ce n’est pas une ruse pour… pour quoi d’ailleurs ? Samael se lève finalement, et se dirige vers la blonde qui lui tourne le dos. Et s’il hésite un court instant derrière elle, au bout de quelques secondes d’immobilité, ses mains viennent enlacer son corps à moitié nu et l’attirer à lui. Visage plongé dans sa tignasse blonde coiffée d’une natte, le vampire inspire un grand coup son odeur. « T’as aucun raison d’être jalouse. » qu’il lance d’une voix calme avant d’ajouter « T’es bien la seule sur toute cette foutue île voire même sur cette foutue planète qui me rend comme ça. » Si sa sœur le voyait, pour sûr qu’elle serait choquée. Quant à sa famille, vaut mieux ne pas en parler… Lentement, Samael vient dégager sa veste pour embrasser la peau nue d’Alexys, parsemant sa peau douce de légers baisers, partant de l’angle de sa mâchoire pour descendre dans sa nuque, jusqu’à son épaule. « T’es ma kryptonite... » qu’il souffle à voix basse, tandis qu’il resserre son étreinte. Très certainement la plus mauvaise idée du monde que d’avoir révélé ça à Alexys. Mais Samael en éprouva le besoin afin qu’elle comprenne à qu’elle point elle peut être spéciale à ses yeux, quoiqu’elle puisse penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Mar 16 Oct - 18:01

Debout, attentive, la blonde écoute, et, enfin, comprend. Elle comprend les différents dilemmes qui secouent Samael, probablement depuis un moment pour qu’il parvienne à les formuler, et, face à la violence qu’elle s’imagine être de telles considérations, laisse doucement ses épaules s’affaisser de découragement. Les vampires ne considèrent vraiment pas les humains comme étant d’avantage que des animaux, ils ont le même rapport avec eux que les humains pourraient en avoir avec une vache à lait, un chat, un chien… De ce fait, elle comprend la difficulté que ça peut être pour lui que de la voir comme il dit la voir. Ça a quelque chose de malsain… Elle est malsaine pour lui, au même titre que lui est malsain pour elle… Lui, c’est un prédateur. A forme humaine, certes, mais un prédateur. Ils sont une fable. Et pourtant… Et pourtant, il est persuadé qu’un homme de son espèce, loyal et fidèle, ne la mérite pas. Il y a de quoi être perturbé. Elle-même se sent perturbée, d’un coup…

Mais ils sont allés trop loin dans les confidences et elle ne peut retenir les siennes, probablement les dernières. Il a beau être son prédateur naturel, elle envie ses proies… Ce qui est probablement aussi déstabilisant que lui-même, devoir les envier… A un niveau différent, ils lorgnent tous les deux vers la même position… Pourtant, il rigole de ses confidences et, à nouveau, la blonde sent son cœur se serrer. Elle se sent déjà ridicule, pourquoi enfonce-t-il le clou ? Alors elle garde résolument la tête tournée vers le bas, reste dos au vampire afin qu’il ne voit pas le rouge de honte qui s’est emparé de ses joues. Bien sûr que c’est ridicule. Non seulement c’est un prédateur, mais en plus, elle est très quelconque, comparée aux femmes sublimes qui marchent à ses côtés. C’est injuste…

Plongée dans ses réflexions, elle ne voit pas venir Samael et sursaute légèrement en sentant ses mains prendre possession d’elle et la serrer contre lui. Loin de lutter pour une fois, elle laisse faire, s’abandonne même à l’étreinte, inclinant la tête quand elle sent la sienne se perdre dans son cou. Fermant les yeux, elle frissonne et écoute ce qui est comme du miel à ses oreilles. Si c’est un mensonge, il est particulièrement cruel… Et Alexys n’est absolument pas en mesure de le traiter comme tel à cet instant. Surtout pas alors que son cou reçoit les lèvres sensuelles de Samael, encore et encore, qui lui arrachent des frissons. L’entendre l’appeler sa « Kryptonite » la fait sourire. Doucement, veillant à rester prisonnière des bras du vampire, elle se retourne et glisse ses doigts dans sa nuque pour la caresser doucement. « Et j’ai aimé te voir jouer les Superman pour moi… » lui souffle-t-elle, souriant toujours d’un air espiègle, avant de, n’y tenant plus, se hisser sur la pointe des pieds pour venir cueillir sa bouche de la sienne. Elle a beau n’être qu’une proie, et lui un prédateur supérieur… Là, dans l’instant, elle s’en fout. Ne compte pour elle que ce qu’elle connaît de Samael, qui lui plaît bien assez pour lui donner envie de l’embrasser. Le reste, elle verra plus tard…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Mar 23 Oct - 18:46

Qui aurait cru que le vampire serait capable d’une telle douceur ? Surtout envers une humaine ? Si sa sœur le voyait, elle rigolerait jaune. Quant à sa famille… vaut mieux ne pas en parler. Et pourtant, Samael est présentement en train de prendre son ancienne esclave dans ses bras et se confier sur les sentiments qu’il peut nourrir à son égard, sans pour autant les énoncer clairement. Parce que ça rendrait tout ça encore plus concret et déjà, à l’heure actuelle, Samael a bien du mal à gérer ses émotions. Si on lui avait dit qu’il en arriverait là, quelques mois plus tôt, lui aussi aurait rigolé… Et il a bien du mal à se faire à ce qu’il peut ressentir présentement. Parce que ce n’est pas habituel. Parce qu’il se sent complètement perdu et… différent. Mais c’est trop tard maintenant, pas vrai ? Il en a trop dit le brun, pour faire marche arrière…

Alexys pivote dans ses bras, l’appelle son superman ce qui le fait sourire. Et alors qu’il voudrait ajouter quelque chose, la blonde l’en empêche d’un baiser. Se mettant sur la pointe des pieds, ses lèvres viennent se plaquer sur les siennes. Et dire qu’ils se criaient dessus quelques instants plus tôt… Et si, dans un premier temps, Samael ne réagit pas car pris au dépourvu par cet acte, le vampire finit par lui rendre son baiser, le rendant plus profond par sa langue qui vient chercher celle de l’esclave tandis qu’il attire encore plus son corps nu contre lui. Curieusement, cette situation apparaît comme un adieu à Samael qui finit par couper court à cet échange pour venir plaquer son front contre celui de la jeune femme, tout en fermant les yeux. Et après quelques secondes de silence, il se décide enfin à prendre la parole. « Et maintenant ? Qu’est c’qu’on fait... ? » qu’il lui souffle tout en s’écartant légèrement mais la gardant toujours dans ses bras. « Enfin, j’ai bien quelques idées… » qu’il ajoute rapidement, dégageant le visage d’Alexys de quelques mèches rebelles, tandis qu’il observe son corps d’un œil lubrique, son fameux sourire en coin. Bien sûr, il blague. « Mais c’est pas de ça que je parle » qu’il termine, reprenant bien vite son sérieux, le regard qu’il pose sur la jeune femme changeant en un éclair.  Bien sûr, il parle de cette relation étrange et inhabituelle. De ces sentiments qu’il ne comprend pas et de ceux qu’Alexys peut avoir aussi pour lui. Enfin, c’est ce qu’il espère. Même si c’est interdit, et même s’il joue avec le feu. « Tu veux quoi Alex ? » qu'il demande, encore plus sérieux, attendant sans réellement en prendre conscience une réponse bien précise. Parce qu’au fond, Samael a peur de se faire avoir. Qu’elle se joue de lui uniquement pour parvenir à ses fins, sans savoir lesquelles. Une appréhension dont il n’arrive pas se détacher, sa petite voix intérieure lui rappelant que Matthieu est désormais sur l’île… Sans parler de son ami Lorcan, désormais heureux propriétaire d’Alexys. Impossible pour le vampire de la récupérer sans éveiller les soupçons que le maître des lieux peut déjà nourrir à son égard de par son attitude changeante depuis quelques temps… Lorcan n’est pas idiot, et si Samael ne fait pas attention, il pourrait bien découvrir la vérité… Déjà qu'Olélia fouine un peu trop à son goût, ce qui le fait être encore plus sur ses gardes...

Perdu dans ses pensées, le brun finit par revenir dans l’instant présent. Cœur qui bat un peu plus vite alors qu’il fixe Alexys en silence, le vampire finit par l’embrasser avec une certaine fougue. Tellement, que la jeune femme se voit contrainte de reculer de quelques pas si elle ne veut pas tomber. Puis, il finit par mettre un terme à leur baiser, prenant son visage en coupe entre ses mains et caressant ses joues. « Qu’est c’que tu m’fais… ? » qu’il demande à voix basse dans un soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Mer 24 Oct - 14:38

L’espace de quelques secondes, le cerveau d’Alexys s’éteint. Toutes ses pensées parasites, ses angoisses, ses appréhensions, se taisent. Ne compte que la bouche contre la sienne, les bras enroulés autour de sa taille, le parfum qui vient lui flatter les narines et dont elle ne pensait jamais plus percevoir que des réminiscences après son passage au club, comme le fantôme de sa présence, laissant planer dans l’air le même genre d’interrogation… Rêve ou réalité ? Mais, là, rien de tout cela n’a d’importance. Enlacée par Samael, la blonde glisse ses propre bras autour de la taille du vampire, aimant en apprécier l’épaisseur musculeuse. Ça lui donne l’impression d’être toute petite, d’être invulnérable… Impression qui se rompt brutalement, à sa grande consternation, en même temps que le baiser, laissant la jeune femme accueillir le front de Sam contre le sien avec une certaine appréhension. Elle doute d’apprécier la suite… C’est à peu près à ce moment-là qu’il va lui dire, avec les violons et le drame qui vont bien, qu’ils sont trop différents et qu’ils doivent garder leurs distances, non ? Non. En tous cas, ce n’est pas clair. Pas pour Alex, prise au dépourvu par la question du vampire.

Et maintenant ? Qu’est-c’qu’on fait ? Bonne question. La blonde ne répond rien. Pas parce qu’elle n’a pas envie de répondre, mais bien parce qu’elle n’en a pas la moindre idée. En même temps, c’est l’une des premières fois qu’on lui demande son avis sur la question depuis son arrivée sur l’île, les vampires étant trop heureux de priver leurs esclaves de tout libre arbitre, de toute liberté, de toute possibilité de penser réellement… Alors malheureusement, elle est incapable de répondre quoi que ce soit… Et esquisse juste un sourire mutin à la plaisanterie libidineuse de Samael. Et, si la première question de ce dernier a déjà plongé l’esclave dans la perplexité, la seconde le fait d’avantage encore ! Et, très expressif, le visage d’Alexys exprime tout de cette perplexité, de cette incertitude, de ce néant, de cette incapacité à se fixer… Qu’est-ce qu’elle veut ? Bonne question, encore une fois. Elle ne peut pas dire qu’elle ne veut rien. Elle veut bien quelques petites choses… Elle aimerait revoir sa famille, la rassurer quant à son état de santé. Rendre Matthieu à sa vie, échoué qu’il est ici par sa faute. Elle aimerait… De la simplicité. Ne pas avoir honte. Et savoir… Savoir…

La conquête inattendue de sa bouche par Samael interrompt le fil de ses pensées, les bloque. Ce baiser inattendu prend vite une allure d’abandon désespéré qui la contraint à céder du terrain, chose qu’elle fait sans sourciller, raffermissant sa prise sur le vampire comme pour le rassurer. Même si elle sait que ça ne sera pas éternel, elle tient à lui faire comprendre qu’elle ne va nulle part dans l’immédiat… Et le serre donc un peu plus fort dans ses bras. Elle ignore si sa manœuvre a l’effet escompté, mais Samael finit par rompre leur échange et se saisir de son visage, qui lui adresse, une fois n’est pas coutume, un doux sourire, plein de tendresse. A la question qu’il lui pose, ce sourire s’élargit et le bleu des yeux de la blonde se met à pétiller. Venant apposer ses mains sur les siennes, elle incline la tête pour caler brièvement sa joue au creux de la paume du vampire et souffle. « Je crois que tu m’aimes bien Sam… » Comme une boutade. Et si elle était vrai ?

Dans tous les cas, elle ne lui laisse pas le temps de répondre et elle-même ne s’appesantit pas sur le sujet, son visage retrouvant une expression plus sérieuse alors que ses doigts s’enroulent autour de ceux de Samael et les éloignent de son visage, retombant doucement le long de son corps. « Je crois que la question la plus immédiate est plutôt… Qu’est-ce que toi tu veux, Sam ? » Ses sourcils se froncent légèrement, marquant ainsi toute la franchise dont fait preuve la blonde. « De nous deux, tu es le plus à même d’obtenir ce dont tu as envie, d’une part. De l’autre… Ce sont ceux de ton espèce qui ont toutes les clés en main… » Elle soupire discrètement. Ils le serinent assez à ceux qui sont ramenés par leurs succubes pour que ça ait fini par rentrer… « Il faut juste te dire que me rejeter dans la jungle ne fait, jusqu’à maintenant en tous cas, pas vraiment partie des ambitions de Lorcan donc si tu reviens te distraire ici, il n’est pas improbable que nous soyons amenés à nous recroiser… » Et elle baisse les yeux, plutôt dépitée d’être là, danseuse exotique de fortune vendue pour le plaisir du tout venant, et surtout blessée et furieuse à l’idée, totalement anticipée, de devoir le voir affairé avec une autre… « Alors… En sachant ça… Qu’est-ce que tu veux ? » Et autant elle appréhende sa propre jalousie, autant ce n’est rien comparé à l’appréhension qu’elle peut éprouver maintenant vis-à-vis de cette réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Jeu 25 Oct - 17:50

« Je crois que tu m’aimes bien Sam… ».  Le vampire se fige, imperceptiblement, ses doigts se crispant légèrement sur le visage d’Alexys. Mais tout aussi rapidement, Samael reprend contenance, et esquisse un faible sourire tandis que la jeune femme retire ses mains de son visage. Sourire parce qu’il voit bien qu’elle plaisante. Sourire parce que pourtant, elle est dans le vrai. Mais le vampire n’a pas le temps de le lui dire car, alors qu’il s’apprête à le faire, la blonde reprend la parole, partant dans une tirade sur le fait que c’est lui le maître ici, lui le vampire, et que donc il peut avoir tout ce qu’il veut en un claquement de doigts. Sauf que non, ce n’est pas aussi simple… Samael finit par s’éloigner, tournant le dos à la jeune femme. Bien sûr qu’il reviendra ici. Encore plus maintenant qu’il sait qu’elle y est. Et évidemment, il ne voudra qu’elle, et pas une autre. « Ce que je veux ? » qu’il demande en une fausse interrogation, alors qu’il lui tourne toujours le dos. « C’est toi que j’veux. » qu’il affirme après quelques secondes, sur un ton déterminé et sans détour. Mais pas comme esclave,  qu’il se retient de lui dire, les mots coincés au fond de la gorge. Leur portée bien trop importante pour qu’il parvienne à les prononcer. « C’est pas évident ? » qu’il demande à nouveau, mais cette fois, en pivotant vers elle. « Tu m’écoutes pas. Tu me tiens tête. Tu m’insultes. Tu transgresses toutes les règles établies. Et pourtant… J’me suis jamais senti aussi vivant qu’avec toi. » qu’il répond avec sincérité. Samael aime les plaisirs de la chair et les femmes, il n s’en est jamais caché. Des aventures, il en a eu quelques unes. Toutes plus ou moins longues. Mais toujours avec des vampires, évidement. Il ne pouvait en être autrement. Et autant dire, qu’il a finit par se lasser rapidement. Mais jamais il n’aurait cru tomber amoureux d’une humaine. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit, pas vrai ? Et s’il se voilait la face jusque maintenant, la question de la blonde quant à ce qu’il veut vraiment lui fait éclater, une nouvelle fois, cette vérité en pleine face. Et autant dire que ça le fait flipper, car en quatre-vingt dix ans, jamais il n’avait éprouvé ce genre de sentiment pour l’une de ses semblables. Pas une seule fois. Alors, que ce soit le cas pour une simple humaine… « J’pense à toi tout l’temps. Depuis que je t’ai relâchée, c’est encore pire. Des journées à me demander ce que tu faisais, et si tu allais bien. Et j’ai craqué. Je t’ai cherchée. Et quel soulagement quand je t’ai trouvée saine et sauve. Jusqu’à ce que Matthieu fasse son apparition. » qu’il  finit par confier, le visage rembruni et les poings serrés à l’évocation du fiancé d’Alexys et la jalousie qu’il peut éprouver à son égard. Pour sûr qu’il ne s’attendait pas à le voir débarquer sur Heartkiller. Et si l’idée de le tuer l’a effleuré plus d’une fois, notamment en voyant la proximité dont il a pu faire preuve avec la blonde, Samael s’est ravisé. Car avec lui, elle avait une chance de s’en sortir. Et il voyait bien que, malgré la situation, il pouvait la rendre heureuse et surtout, la protéger… « Et ça m’rend fou. Parce que j’ai jamais été comme ça avant. J’sais pas comment gérer. J’me reconnais pas… Je… » Mais Samael s’arrête en pleine phrase. A quoi bon aller plus loin de toute façon ? « Alors oui, j't'aime bien, Alex » qu'il termine, appuyant sur les mots avec un léger sarcasme. Le silence tombe un court instant, rapidement brisé par le rire nerveux de Samael qui secoue la tête. « Regarde-moi. L’héritier Romanov épris d’une simple humaine… Pathétique… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Ven 26 Oct - 11:28

A-t-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? C’est l’impression qu’a la blonde, en tous cas, quand elle voit l’expression de Samael changer, avant qu’il ne se détourne pour lui tourner le dos. Doucement, les mains d’Alexys retombent mollement le long de son corps. Ah. Avec un peu de retard sur le programme, ils sortent les violons ? Le visage de la jeune femme se ferme. De son mieux, elle tente de se blinder. Ça devait arriver, c’est la suite logique… C’était une idée foireuse dès le départ, je peux m’en prendre qu’à moi… Pessimiste, elle s’efforce d’anticiper les paroles blessantes qu’aura sans doute le vampire, dans l’espoir que ça atténue le mal que ça lui fera quand elle l’entendra à voix haute. Un violent frisson d’anticipation la secoue, la poussant à glisser sa main dans sa nuque dans une tentative désespérée de se rasséréner. Pour la deuxième fois, elle s’est faite avoir. Il est donc normal qu’elle sou… C’est toi que je veux. Une nouvelle fois, le cerveau d’Alexys se fige, s’interrompt, se suspend… Au même titre que sa respiration. Elle l’a cru quand il le lui a dit la première fois, elle a cédé, et quelques jours plus tard, il la renvoyait se faire tuer dans la jungle… Elle a donc du mal à y croire une seconde fois. Ses sourcils se froncent légèrement de scepticisme. Tu comprends pas ? Non, elle ne comprend pas. Elle ne comprend rien. Si c’est elle qu’il veut, pourquoi prendre un malin plaisir d’aller voir ailleurs ? Pourquoi la renvoyer au casse-pipe ?

Quand il pivote vers elle, la blonde darde sur lui un regard dur et sceptique, à travers lequel est perceptible un peu de son amertume face au comportement de Samael, dont elle a été la première à souffrir. Elle a envie de répliquer quand il parle de « règles établies », de lui dire qu’elles ne sont pas ses règles, mais il ne lui en laisse pas l’occasion. Un presque mort qui se sent vivant… De fait, ça fait mauvais genre… Boudeuse, Alexys croise les bras sous sa poitrine et détourne la tête. La tirade est belle et émouvante, mais le souvenir de tout ce qu’elle a dû endurer pour son caprice dans la jungle est encore frais… Et entendre qu’il l’a espionnée pendant tout ce temps, qu’il a même été témoin de ses échanges avec Matthieu lui fait voir rouge… Elle ronge son frein cependant, encore incertaine de la façon d’exprimer sa colère, encore incapable de mettre des mots dessus… Mais ce qu’elle sait, c’est que la perspective de le savoir tapis dans l’ombre à écouter ses conversations, peut-être les plus difficiles même, celles qu’elle a échangées avec Jaxx, avec laquelle elle a vidé son sac, exprimé son mal-être, lui donne l’impression qu’il s’est donné le droit de plonger directement dans son âme, sans jamais lui demander son avis, sans jamais lui permettre, d’elle, le faire… Le sentiment d’injustice et de vulnérabilité qui l’étreint, à cette révélation, emballe son cœur. Elle est bien plus exposée qu’elle ne le croyait…

Et, curieusement… Toute cette rancœur se met entre parenthèse à l’entente de la détresse de Samael. Et c’est à ce moment-là, ce moment très précis, qu’Alexys comprend à quel point elle est dans la panade… ça y est. Elle en est au point où elle estime que ses propres sentiments comptent moins que ceux de Samael, qu’elle peut encaisser plus… Et donc encaissera plus. Et ça lui donne envie de pleurer, parce qu’elle n’a pas l’impression qu’il le mérite… Mais c’est plus fort qu’elle. C’est factuel. C’est comme ça. Elle l’aime, ce salaud. Alors elle déglutit, et soupire face à la vitesse à laquelle elle a vu sa colère retomber, et tente d’être pragmatique, pour trouver des solutions concrètes. Héritier Romanov… Sans trop qu’elle ne se l’explique, ce titre l’interpelle. Héritier de quoi ? Les Romanov de Russie ? Comme Anastasia ? Leur famille n’a pas été rasée pendant la révolution ? En fait… Elle sait si peu de choses le concernant… Tout comme lui sait si peu de choses à son propos… Du coup, est-ce que ce qu’ils vivent a ne serait-ce qu’un morceau de réalité ?

« De l’extérieur, ça ressemblait pas du tout à ça, si ça peut te consoler… » laisse-t-elle tomber, d’une voix doucement triste. « Tu as juste renvoyé l’image d’un maître insatisfait qui se débarrasse de son esclave. Et à titre plus intime, d’un mec qui se débarrasse d’une fille après avoir obtenu ce qu’il voulait… » Elle essaie de faire taire l’amertume qui la submerge à ce souvenir, mais c’est trop lui demander. Du reste, elle ne compte pas lui faire un procès d’intention. Aussi se dépêche-t-elle d’enchaîner. Revenant vers lui, elle le saisit par la taille et lève ses iris azurés dans sa direction. « Ecoute, je ne suis pas certaine de comprendre tout ce qu’implique le titre d’Héritier Romanov, mais je ne demande pas mieux… Alors… » Doucement, elle le pousse pour qu’il s’assied dans le fauteuil, tandis qu’elle-même se rassied face à lui, sur la scène. « Le vampire pathétique va tout expliquer à la misérable sous race d’humaine, et ils vont trouver une solution… Tous les deux. D’accord ? » Encourageante, elle lui adresse un sourire complice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Ven 26 Oct - 16:23

Samael n’en revient toujours pas de ce qu’il vient de faire… Se confier à cœur ouvert sur ce qu’il peut ressentir réellement pour cette humaine qui a chamboulé sa vie. Putain de merde qu’est c’que tu fous ! sont les mots qui ne cessaient de tourner en boucle dans son esprit durant sa confession. Un flot de paroles débité sans discontinuer ou presque, comme s’il se retrouvait sur pilote automatique. Et maintenant c’est trop tard. Le vampire vient d’avouer l’inavouable : son béguin pour cette fille qui n’est pas de la même espèce que lui… « Et tu voulais que j’fasse quoi d’autre hein ? » qu’il demande sur un ton légèrement irrité, alors qu’Alexys soulève le fait que vu par n’importe qui d’autre d’extérieur, son béguin n’en était pas un. Et c’est bien ça qu’il cherchait au fond, Samael. Que personne n’ait de soupçons quant à sa relation, beaucoup trop compliquée, avec l’esclave. « J’pensais que tu serais en sécurité avec moi. Surtout dans ce château. Que rien ne pouvait t’arriver parc’que tu étais mon esclave. Mais force est de constater que le bal masqué m’a montré que ce n’était pas le cas. » qu’il poursuit, se rappelant presque douloureusement les événements du bal et l’apparition subite d’une horde de classe E qui aurait pu tuer son esclave préférée…  Suite à ça, le comportement de Samael envers Alexys a radicalement changé. Le vampire a tenté de prendre ses distances, se raisonner quant à l’interdiction de toute relation avec elle. La considérer pour ce qu’elle est : juste son esclave. Un simple jouet et rien de plus. Comme au début. S’interdire tout sentiments autre que celui de la dominer. Peine perdue. La blonde s’est insinuée en lui, imperceptiblement. « Quant à te vendre à quelqu’un d’autre… Comme je te l’ai dit c’était hors de question. Alors, il ne restait plus qu’une solution. Te relâcher. C’était ta meilleure chance de survie. » qu’il termine, pour expliquer un peu mieux pourquoi il s’est débarrassé d’elle. Surtout qu’il a fini par veiller sur elle, dans l’ombre…  Mais Matthieu, qui n’était pas du tout prévu au programme, s’est ajouté à l’équation… Samael serre les mâchoires ainsi que les poings tandis qu’une rage sourde commence à gronder de se rappeler la présence de cet insecte et surtout, la proximité qu’il peut avoir avec Alexys. Parce que, contrairement à ce que cette dernière peut croire, Samael n’a jamais espionné la moindre de ses discussions. Et par conséquent, il n’est pas au courant de ses doutes et surtout, qu’elle a tout avoué à son fiancé…

Alexys s’approche finalement du vampire pour venir l’enlacer et plonger ses yeux dans les siens. Doucement, elle le force à reculer, jusqu’à ce que ses jambes percutent le fauteuil, l’obligeant ainsi à s’asseoir. La blonde voudrait en savoir plus sur lui, sur sa famille, sur les vampires. Trouver une solution. Samael soupire et détourne les yeux un instant. Parce qu’il sait qu’il n’y a pas de solution possible. Tous les deux vont droit vers le mur… « Je dois reprendre la succession » qu’il commence, focalisant de nouveau son attention sur la jeune femme, installée sur l’estrade en face de lui. « Ma famille fait partie des plus puissantes familles de vampires sur la planète. J’pense que les big boss ici ne t’ont pas échappé ? Ils étaient présents au bal, sur leurs trônes. » qu’il poursuit, essayant de trouver au mieux les mots permettant à Alexys de comprendre sa situation, sans forcément trop en dire. Et pour sûr que les Ligthwood ne passent pas inaperçus ici ! N’importe quelle personne, vampire ou humain, qui les croise, leur doit le respect et s’incline à leur passage ! « Ce sont les Lightwood. T’as déjà dû entendre ce nom. C’est LA famille la plus puissante. Celle qui dirige tout. Viennent ensuite six autres familles, une pour chaque continent. La mienne est en charge de l’Asie. JE suis destiné à diriger le continent asiatique. » qu’il enchaîne, faisant comprendre à Alexys l’importance de son rang, et surtout pourquoi il la pensait en sécurité avec lui. « Donc autant te dire que mes allées et venues ne passent pas inaperçues ici. » qu’il reprend après un court moment de silence, expliquant ainsi pourquoi il l’a punie plus sévèrement que d’autres alors qu’elle transgressait les règles… « J’suis quasi certain que c’est pour ça que ma sœur est là d’ailleurs. » qu’il termine, repensant subitement à la présence d’Olélia sur l’île. Sœur adoptive qu’il n’a pas vu depuis plus de vingt ans et qui fait soudain irruption sur Heartkiller.  Samael est intimement persuadé qu’elle a été envoyée par sa famille pour voir où il en est, ce qu’il fait… bref, pour le surveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Lun 12 Nov - 17:38

Comment Alexys parvient-elle à garder son calme tout le long des explications de Samael ? Elle-même l’ignore, quoiqu’elle en vient à se dire que c’est probablement en raison de son très grand pragmatisme. Elle s’autorisera à ressentir plus tard, si elle a le temps. Pour le moment, elle se veut concentrée, et ouverte. Alors elle laisse glisser l’irritation de l’héritier Romanov quant à leurs adieux. Se faisant, elle comprend qu’ils ne partagent pas du tout le même point de vue sur la question, et qu’il est probable, compte tenu de leur nature bornée à tous les deux, qu’ils ne tomberont jamais d’accord. C’est donc une bonne chose qu’elle n’argumente pas, même si entendre qu’il est persuadé d’avoir agi au mieux pour elle, même si de sa propre perspective c’était un choix idiot et cruel, met un peu de baume sur la brûlure encore vive…

Si elle essaie de se mettre à sa place, ce qui lui permet de comprendre certains de ses mécanismes, elle voit avec un peu de déception qu’il n’essaie pas d’en faire autant… Et puis elle comprend qu’il ne le peut pas. Pas parce qu’il manque d’empathie, mais tout simplement parce que son monde, son éducation, ne le lui permet pas. Sans commenter, elle ne peut pourtant pas s’empêcher de secouer négativement la tête quand il lui avoue sa persuasion de la savoir en sécurité, avec lui, dans ce château. C’est utopique, un brin naïf, aux yeux d’Alexys, qui se demande comment une créature comme lui peut encore faire preuve de naïveté. Même pour elle, même si cette situation la répugne, il est clair que les humains sont totalement déconsidérés… On peut faire toute une histoire pour un chien, entre voisins, mais rien qui ne se résolve par quelque pot de vin. Elle n’est pas dupe, la blonde. Même s’il lui a fallu le temps pour l’intégrer, et qu’elle passera toute sa vie à se battre contre cet état de fait, ils ne sont que des denrées périssables desquelles les vampires disposent à leur gré. Rien ne protège Alexys sur cette île, rien ni personne, en dépit de ce qu’a pu croire l’héritier Romanov à un moment de leurs vies. Toutefois, à quoi bon le relever ? Une fois encore, Samael semble persuadé de ce qu’il avance, et elle n’a rien de concret pour contrer ses arguments, d’autant plus qu’il a pour lui l’expérience, alors qu’elle-même n’a que sa jugeote, basée sur son expérience du monde… Soit, du vent.

Vient donc la partie où le vampire lui parle de sa société, ainsi que de sa place au sein de celle-ci… Une grosse révélation… Qui laisse la blonde froide comme la mort, voire même… Profondément blasée. Certaines se seraient sans doute extasiées ou auraient tout de suite cherché à tirer parti du rang de Samael… Alexys, elle, se renfrogne et rit jaune. « C’est bien ma veine… » Elle commente, un peu amère. « Je ne pouvais pas tomber sur un quidam, il fallait que tu sois dans le haut du panier… » C’est impulsif, comme réflexion, et chargée de regrets. S’en rendant compte, elle rebondit. « Ça doit être pour ça que tu es capricieux… Le côté princier j’imagine… » Ses yeux pétillants, elle lui adresse un large sourire moqueur, lui montrant ainsi qu’elle le taquine et qu’elle ne le pense qu’à moitié… Le fait est qu’elle le pense réellement, mais qu’elle l’aime assez pour passer au-dessus. Ceci étant, elle soupire pourtant et se lèvre, croisant les bras sur son ventre en tentant de réfléchir de façon pragmatique. Les choses ne se présentent pas bien, et Samael par défaitiste… Plusieurs idées viennent à Alexys pour tenter d’améliorer leur situation, tandis qu’elle garde le silence un long moment, laissant son regard azuré tomber lourdement sur le vampire et le jauger avec sévérité, avant de se perdre dans les méandres de ses pensées. Quoiqu’il arrive, ils devront se battre pour ce qu’ils veulent… Mais que veulent-ils, en réalité ? Qu’est-ce qu’elle veut, Alexys ? Qu’est-ce qu’il veut, Samael ? Est-ce qu’à ses yeux le jeu en vaut la chandelle ? C’est ça, la vraie question… Est-ce que ce qu’il a à gagner avec elle lui paraît suffisant pour vouloir faire quelques sacrifices ou prendre quelques risques ? Les lèvres de la blonde se pincent légèrement. Elle n’est pas prête à avoir la réponse, et elle n’est pas certaine qu’il puisse la lui donner… Il a besoin d’y réfléchir. Longuement. Posément. Et elle doit lui laisser ce répit. Pour lui. Pour elle. Pour eux. Alors elle se rassied, et vient s’emparer d’une de ses mains. « Ça ne se présente pas bien, c’est le moins qu’on puisse dire… Rien n’a l’air simple, vu comme ça… » Non, c’est même tout le contraire… Pourtant, dans la voix de la blonde, pas trace d’apitoiement ou de tristesse, seulement une farouche détermination. « Mais t’es loin d’être idiot, et je pense que je me défends en la matière… Si on a envie d’en trouver une, je suis certaine qu’on peut trouver un moyen. » Un moyen, mais un moyen de quoi… ? C’est là que le bas blesse. « Seulement, il faut que tu réfléchisses, à ce que tu veux, aux enjeux qui en découlent, et que tu mettes le tout en perspective… Est-ce que tu estimes que le jeu en vaut la chandelle ou pas ? Parce que si pas, pour ton bien comme pour le mien, je pense que nous devrons prendre des mesures drastiques pour arrêter de se faire du mal… » La mine d’Alexys s’est entièrement assombrie quand elle a débité sa dernière phrase… C’est pourtant ce qu’il y a de mieux à faire. Pour eux deux. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys Sam 1 Déc - 11:07

Il pensait que de par son rang, Alexys serait protégée. Qu’elle serait en sécurité, peu importe combien de vampires graviteraient autour d’elle. Héritier de l’empire Romanov, vampire de classe B, son rang impose le respect et il serait tout bonnement suicidaire de s’en prendre à ses esclaves. Mais force est de constater que Samael n’a pas pensé à tout. Qu’il n’a pas pris en compte tous les dangers potentiels et notamment, l’invasion de vampires E ingérables. Jamais de la vie il n’aurait imaginé vivre ce genre de situation, persuadé que la cité est impénétrable à ces dégénérés. Le dernier événement des Lightwood lui a prouvé le contraire, mettant ainsi en avant une faille d’une ampleur considérable. C’est pourquoi Samael a préféré se séparer d’Alexys. Bien trop dangereux pour elle de rester avec lui, tout comme pour lui, qui ne parvient plus à penser de manière réfléchie et cohérente lorsqu’il s’agit de la blonde. Alors, il l’a relâchée. Persuadé quelle s’en sortirait mieux toute seule, en dehors des murs de la cité, avec les autres humains non captifs. La blonde est débrouillarde et Samael savait qu’elle survivrait. Même s’il ne s’attendait pas à la voir retrouver son fiancé, et encore moins atterrir ici, au Neon Demon. Et il ne sait pas ce qui est le pire entre les deux…

Le vampire tente de faire comprendre son raisonnement à la jeune femme, qui se garde bien de faire le moindre commentaire. De toute façon, Samael ne s’attend pas à ce qu’elle comprenne. Ils sont bien trop différents pour que ce soit le cas. Deux mondes complètement opposés. Et Alexys ne s’imagine pas à quel point. Le vampire tente d’éclairer sa lanterne, répondre aux possibles interrogations qu’elle peut avoir en apportant des précisions sur son rang mais aussi, la famille dirigeante. Et la réaction d’Alexys ne se fait pas attendre. Samael secoue la tête d'un air exaspéré... Il frappe avec force ses dents de devant avec la pointe de sa langue pour produire ce tss agacé lorsque la blonde met en avant son côté capricieux, dû à l’éducation qu’il a reçu. Bien sûr, elle a raison, mais Samael ne le reconnaîtra jamais.

Evidemment, le brun part défaitiste, car il ne voit aucune issue à leur problème de taille. Tout les oppose et aucune solution ne semble possible. Jamais, oh grand jamais, il ne pensait se retrouver un jour dans ce genre de situation. Combien de fois il a raillé et méprisé ces vampires tombant amoureux de simples humains ? Se mettant en danger pour ces animaux domestiques ? Et le voilà qui est passé de l’autre côté, devenant l’un d’entre eux… Quand Alexys reprend la parole, le visage de Samael est fermé. Ses yeux dardés sur elle la voient sans la voir. Le vampire semble ailleurs, bien qu’il écoute pleinement ce que la jeune femme raconte. Et tout comme lui, elle est pessimiste. Et encore une fois, Alexys retourne la discussion, demandant à nouveau ce qu’il veut lui. N’est ce pas évident ? N’a-t-il pas dit ce qu’il désirait, de longues minutes plus tôt, sans détour ? « J’ai déjà répondu à cette question. » qu’il répond finalement en soupirant. Samael finit par se redresser, se calant un peu mieux dans son fauteuil avant de s’avancer, bras appuyés sur les genoux. « Mais toi, toujours pas. » qu’il ajoute, plongeant son regard dans celui d’Alexys, mettant en avant le fait qu’elle a éludé la réponse à cette question depuis le début. « Tu veux quoi Alex ? » qu’il demande à nouveau, dardant son regard sur elle. S’il y a bien une chose évidente pour Samael, c’est qu’il ne peut pas se passer de cette blonde, aussi insupportable qu’elle peut l’être. La preuve en est qu’il l'a espionnée durant plusieurs jours afin de s’assurer qu’elle allait bien. Et maintenant, il est là, dans ce lieu de débauche, avec elle à moitié nue, esclave de Lorcan alors qu’il était inconcevable pour Samael qu’elle appartienne à quelqu’un d’autre… Mais ça aurait pu être pire pas vrai ? Après tout, Lorcan est l’un de ses bons amis… « Si c’est c’que tu penses, ce que tu veux, alors on devrait arrêter là oui… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Just breathe, don't drown your heart | Alexys

Revenir en haut Aller en bas
Just breathe, don't drown your heart | Alexys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Breathe Me [Arizona] -Abandon
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: Bienvenue en enfer :: Les rues et ruelles :: Le Neon Demon-
Sauter vers: