Partagez|

If we met at midnight | Lucrezia

Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 745
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @Moonlight
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


If we met at midnight | Lucrezia Sam 13 Oct - 20:33

Il a besoin de se défouler. Penser à autre chose. Se changer les idées comme à chaque fois que ses pensées dévient vers elle. Voilà quelques jours qu’il l’a relâché, et le vampire ne parvient pas à se l’ôter de la tête. Putain. Ça l’énerve. Il se sent différent, et ça l’exaspère. Comment une simple humaine peut-elle avoir autant d’emprise sur lui ? C’est impensable ! Tournant en rond dans sa chambre comme un lion en cage, Samael décide finalement d’aller prendre l’air. Essayer d’oublier qu’elle ne sera plus là pour lui. Trouver une proie pour se défouler. La vider de son sang pour s’apaiser. Comme avant…

C’est donc à vitesse vampirique qu’il se rend dans la forêt. Prédateur de la nuit, il se cache dans les arbres. Patient, il est à l’affut du moindre mouvement. Du moindre humain qui se serait perdu. Et il y en a. Plusieurs. Mais aucun ne le satisfait réellement. A croire qu’il attend de tomber sur elle. Et il sait bien que ça n’arrivera pas. Qu’il ne faut pas. Secouant la tête pour chasser ces pensées, Samael décide d’aller à un autre point de chute. La rivière. Et là, jackpot. Son attention est attirée par une jeune femme, seule. Attention captée, Samael l’observe en silence, dans un premier temps. Analysant ses faits et gestes, se rapprochant un peu plus. Brune. Plutôt jolie. Seule. Mais au bout de plusieurs minutes, les pensées parasites du vampire reprennent le dessus. Il ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec Alexys... Pour les chasser, Samael fait craquer une branche sous ses pieds, ce qui met la jeune humaine sur le qui-vive. Fourrés qui bougent, la jeune femme perçoit le danger et… se met finalement à courir. Parfait. C’est ce que Samael attendait. Lui laissant une légère avance, ce n’est qu’au bout de quelques secondes qu’il se lance à sa poursuite. Elle court, à travers les arbres, le prédateur sur ses talons. Jusqu’à atteindre les ruines. Un rire effrayant s’échappe de ses lèvres et fend le silence de la nuit, tandis qu’il approche lentement, révélant ainsi le fait que ce n’est clairement pas un animal sauvage qui l’a pris en chasse. Mais l’humaine ne compte pas s’avouer vaincue si facilement et tente de le semer. En vain. Car bien vite, elle se retrouve dans un cul de sac. La pleine lune dans son dos, qui l’éclaire de ses rayons, Samael arrive à hauteur de l’humaine en un clin d’œil, la plaquant contre le mur d’une main sur son cou. « Je te tiens. » qu’il lui murmure, un rictus mauvais au coin des lèvres, tandis qu’il hume le parfum de son sang si alléchant, repéré au niveau des égratignures présentes sur sa peau.
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrezia
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 26/08/2018
Messages : 44
Avatar + © : Kendall J.
Âge : 22 ans
Occupation : Survivre ?
Everything about me :


HELL'COME IN "PARADIZE"

Re: If we met at midnight | Lucrezia Hier à 13:13

Un grand besoin d'air frais. C'était tout ce dont j'avais besoin. L'air au village des humains était étouffant et pire qu'horrible. Des semaines que j'étais emprisonnée sur cette île dont personne ne connaissait l'existence. Des choses s'y passent et tous les humains le savent, moi-même je suis plus que certaine qu'il y a quelque chose. Un secret. Quelque chose du genre. Tous les jours de nouveaux visages viennent se réfugier au village et tout le monde se met en oeuvre pour venir en aide aux blessés de naufrages. Cette pensée me tuait. Mon fiancé. Que fait-il ? A-t-il pu aller en Italie ? Ma belle me manque... Je ne suis plus chez moi ici. Ce n'est pas chez moi. Je suis juste perdue au beau milieu de la mer sans aucune issue, une situation des plus horribles...

Ce soir-là, j'ai des insomnies, comme souvent cela m'arrive. Et j'ai ce besoin de découvrir ce que cache cette île, sans m'enfoncer dans la gueule du loup, je veux savoir ce qu'il se trame ici. C'est plus que nécessaire de découvrir la vérité. Il me la faut. Coûte que coûte. Peut-être suis-je trop parano ? Trop... ostinée par mes fantasmes fantastiques qui alimentent mes rêves que je faisais lorsque j'étais chez moi en train de lire un livre basé sur des créatures et des mystères magiques à n'en plus finir ? Est-ce réellement la réalité... ?

Je m'étais élancée dans une expédition certainement suicidaire mais ce n'était pas une nouveauté. Comme d'habitude les autres me dissuadait d'explorer mais si personne ne le faisait, on allait finir par crever ici sans jamais pouvoir rentrer chez nous. C'est ainsi qu'armée d'un petit couteau fabriqué avec les moyens du bord de l'île que je me retrouve dans la forêt. J'escalade quelques pierres, je me fraie un chemin tant bien que mal avant d'entendre un bruit qui me fit sursauter. Comme si je n'étais plus seule. La panique et la paranoïa m'envahissent petit à petit tandis que j'observe tout autour de moi. C'est clairement pas bon. Par instinct de survie, je me mets à courir aussi vite que je le peux, je souffle, je cours, sans m'arrêter, qu'importe par où je passe. Je ne regarde même pas la direction que je prends mais j'entends juste un rire mauvais qui... me fait littéralement froid dans le dos. Quelqu'un... ? Ce n'était pas un animal ?! Bon sang, qu'est ce que c'est cette île ! Je panique de plus en plus et ma course ne s'arrête toujours pas. Je débouche finalement sur une rivière et des ruines, je tente alors de passer par dessus l'eau et atteindre les ruines avant de me rendre compte que c'est un cul de sac. « Merde... merde... mer... »

En un instant je me retrouve face à un homme bien plus fort que moi. Me plaquant contre les ruines, ce dernier semble... mauvais. Je tente de me débattre dans tous les sens, priant la bonne étoile que je survive à cet horrible cauchemar. Plus je bougeais, plus je manquais d'air. La pression qu'il exerçait sur ma gorge me privait d'un peu d'oxygène. « N...Non ! Lâchez.... moi ! » Son sourire mauvais aux lèvres me rendait malade, j'avais peur, je tremblais. Mon corps tout entier tremblait, mes lèvres aussi, mes yeux clignaient plusieurs fois par seconde, la peur et l'angoisse me saisissaient. Je pose une main tremblante sur le poignet qui maintient ma tête plaquée contre le mur et je tente de me défendre. C'est comme ça que je vais mourir... ?
Voir le profil de l'utilisateur
If we met at midnight | Lucrezia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Midnight FairyTales; demande de parto
» La série des "The Midnight Library"
» MIDNIGHT EXPRESS
» [BD Gratuite] Dragons : Burning Midnight (2016)
» Premier entrainement de Roses! ( PV Midnight)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: La nature est aussi dangereuse :: La rivière :: Les ruines-
Sauter vers: