Partagez|

03.07.2018 ☿ Far from the eyes ☿ Jesper

Jahleel
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages : 39
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Klehr & Desdemona
Avatar + © : Nikolaj COster-Waldau ©Faust
Âge : 583 ans
Occupation : Peintre à ses heures perdues
Humeur : Préoccupé
03.07.2018 ☿ Far from the eyes ☿ Jesper Ven 26 Oct - 21:08

Far from the eyes


Voilà déjà quelques petites semaines que je suis à Heartkiller. Si je peinais encore à me faire à cette idée de me poser durablement dans un lieu, la maison que je m'étais trouvée m'allait plutôt bien. En tout cas, je m'y sentais chez moi. Des tons de gris, ternes et mornes. Sans couleurs. Sans fioritures. Neutre. Je trouvais dans cette neutralité un vivier spirituel. J'y avais installé une pièce privative où je pourrais m'adonner à la peinture. J'aimais l'art, enfin les tableaux. Cependant, le seul qui était accroché dans cette maison qui à présent était mienne, c'était celui d'Ingrid Mercier. Je l'avais acheté à l'époque sans penser retrouver celle qui m'avait inspiré ce nom. Edelweiss. Une grande toile blanche, vide, avec juste, au milieu du manteau de neige, les traits aux contours incertains d'une edelweiss. Elle me donnait un tel sentiment de pureté et de force... Me ramenant au souvenir de Joan.

Pensais-je.

Le souvenir de Joan ou celui de Blanche ?

La maison était installée, une esclave m'avait été donnée par mon frère pour entretenir la demeure en attendant mon arrivée. Elle faisait plutôt du bon travail même si la cohabitation restait... étrange.

Sachant que Blanche résidait chez lui, je lui fis parvenir un message afin qu'il me rejoigne dans le bourg. Il nous fallait discuter de quelques détails. Pour cela, je lui avais demandé de venir. Patientant devant la fontaine des premiers Lightwood, je ne me posais pas de questions sur comment l'échange se passerait. Ni sur l'humeur dans laquelle Jesper sera. Je n'avais que peu d'intérêt pour les états d'âme de mon petit frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesper
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 20/09/2018
Messages : 117
Pseudo/Prénom : KiraKoujo
Multicompte(s) : Blanche
Avatar + © : Luke Evans par Swan
Âge : 331 ans
Occupation : Maître d'une scierie et d'un atelier de fabrication d'objets en bois
Humeur : Sanglante
Re: 03.07.2018 ☿ Far from the eyes ☿ Jesper Mar 30 Oct - 19:49

Far from the heart

Le courrier dans ma main me semblait irréel. Autant que le rendez-vous auquel je m'apprêtais a me rendre. Plus de trois siècles avaient passés, et j'avais accepté de faire le deuil d'une relation avec mon frère. Sa colère déplacée me restait en travers de la gorge. Le temps ne guérissait pas tous les maux, bien au contraire. Et il y en avait un qui avait détruit la famille Stuart, il y avait maintenant bien des lunes.

Joan était notre plus jeune et unique sœur. Nous n'avions que très peu d'écart d'âge, et sa douceur en avait fait la petite princesse que nous chérissions. Même Jahleel, mon grand frère si mystérieux, que j'avais si peu connu à cause de ses voyages incessants, s'était arrêté, pour elle. Joan était belle, et pure. Son regard avait la couleur des nuages à l'aube, ses cheveux l'éclat d'un soleil couchant. Sa peau diaphane, ses lèvres pâles. Elle était la lumière quand j'étais l'ombre. Ma petite sœur, je la chérissais plus que tout. Je lui avais appris le dessin, elle m'avait initié au piano. Et un jour, j'avais voulu lui apprendre a monter.

Nous étions partis au coucher du soleil, quand quelques rayons enflamment encore le ciel de lames sanguines. Je me souviens de chaque détail, malgré les siècles qui avaient passés. Nos chevaux lancés dans un galop a peine maîtrisé, nous avions écumé les Highlands. Son rire d'enfant, sa robe retroussé sur ses cuisses pour chevaucher comme un homme, ses mains accrochés aux crins noirs de son pur-sang. Jahleel, depuis peu, avait quitté la maison. Seulement pour un temps, il nous avait promis. Et ma sœur s’accommodait des distractions que je lui proposais en comptant les heures jusqu'à son retour.

J'avais entendu trop tard le sifflement. Comme si le temps ralentissait, je vis la flèche voler sur mes yeux. Elle s'enfonça dans l'épaule de Joan, la traversant à faire ressortir la pointe du côté de son dos. La nuit bienfaitrice s'était changée en piège mortel. Des hommes et des femmes, de nulle part avaient surgis. Nous étions encore jeune, et je n'avais pas conscience du danger que des humains avertis et équipés pouvaient représentés. Les chasseurs nous avaient arrachés de nos montures. Je m'étais battu, mais ils avaient de lourdes chaines d'argent dont ils m'entravèrent. Ce qu'ils firent à ma sœur souffla la dernière flamme de tendresse qui avait pu m'animer un jour. Sa robe en lambeaux, ils l'agenouillèrent devant moi. Son regard sec dans le mien fit redoubler mes larmes. Notre douce Joan était si courageuse. Elle me sourit. Tout va bien, Jesper. Ce n'est pas de ta faute.

Elle savait. Que sa mort inéluctable, la mienne peut-être je pensais à ce moment là, me marquerait plus sûrement que les coups de fouets qu'ils m'avaient donné. Je la perdre me briserait, et que je le porterais pour l'éternité. Que notre famille, avec elle, finissait.

Lorsque j'avais réussi a me défaire de mes entraves, je les avais décimés jusqu'au dernier. Cette vengeance ne m'avait malheureusement pas rendu le trésor perdu des Stuart.

Jahleel m'avait toujours reproché  ce qui s'était passé. Et même si j'avais voulu me défendre, j'avais du mal a ne pas lui donner raison. Pour autant, les derniers mots de ma sœur, comme un voeux pour moi d'avancer, me poussèrent à tenter de le raisonner. Il n'avait jamais voulu comprendre, et nous ne nous étions jamais reparlés.

Jusqu'à il y avait presque un an maintenant. Une lettre, simple, me demandant de retrouver et stocker une humaine pour lui. Sans autre cérémonie... Peut-être par curiosité, peut-être par respect pour mon aîné, je l'avais fait. En découvrant ladite Blanche, j'avais été surpris de retrouver en elle des traits de Joan. Ils étaient subtils, mais un fois remarqués, on ne pouvait les oublier. Ce que mon frère voulait de cette fille me rendait curieux.

La lettre rangée dans la poche intérieure de ma veste, je pressais le pas. Des visages que je ne reconnaissais pas toujours croisaient ma route sans que je ne les salue. J'avais la tête ailleurs. Arrivant sur la place, je reconnus de loin la silhouette de Jahleel, attendant près de le fontaine Lightwood. Je marquais un temps d'arrêt. Le revoir après tout ce temps m'intimidait un peu. Il n'avait pas changé. Ses traits étaient peut-être plus durs, son aura plus sûre. Ses derniers mots pour moi avaient été injustes; nous avions même fini par en venir aux mains. Le souvenir d'une lame enfoncée dans mon ventre me fit serrer les dents.

Je relevais le menton, et le dos droit, d'un pas mimant l'assurance, je m'avançais finalement a sa rencontre. A notre dernière rencontre, je n'étais qu'un gosse. Trois siècles plus tard, je voulais lui montrer que son absence ne m'avait pas affecté. Lui faire croire que l'avoir perdu après Joan ne m'avait pas détruit un long moment...

Bonjour, mon frère. je dis sobrement en arrivant a sa hauteur.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahleel
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 24/10/2018
Messages : 39
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Klehr & Desdemona
Avatar + © : Nikolaj COster-Waldau ©Faust
Âge : 583 ans
Occupation : Peintre à ses heures perdues
Humeur : Préoccupé
Re: 03.07.2018 ☿ Far from the eyes ☿ Jesper Ven 7 Déc - 11:53

Far from the eyes


Si sa présence ne m'échappa qu'au temps nécessaire à discerner sa démarche de celle des autres, je n'en tournai pas le visage pour autant, restant bercé par mes pensées. Loin d'être radieuses. Mais suffisantes pour me détourner de la colère froide qui me liait à ce vampire. Ce frère. Celui qui avait abandonné Joan. La seule vampire qu'il m'aura été donné d'aimer avec cette sincérité innocente et noble.

Hormis le respect du secret de notre nature, je n'avais rien de noble. Éloigné de ma famille, être volage et dédaigneux des humains, ma réputation n'était pas à la hauteur de ce que Joan aurait mérité d'avoir. Même de son vivant, j'avais eu de la peine à constater qu'elle méritait un meilleur frère. Ni Jesper ni moi ne la méritions réellement...

Les heures sombres passées n'étaient guère parvenues à nous changer. C'était même sans doute le contraire. Une descente vers des abîmes qui feraient honte à nos parents. Que devenaient-ils ? Je ne m'étais pas rendu là-bas depuis tant de décennies... comme un signe de désintéressement total. Oh je connaissais les tendances des cœurs, ces conjoints et conjointes qui gravitaient, surtout cette Gomory au scandale vieillissant de presque un siècle. Mais tout ceci semblait ne pas avoir la moindre importance. Ma famille n'était pas au rang d'inconnus à mes yeux, mais l'intérêt que je leur portais s'en rapprochait sans nul doute.

Au point que ma rencontre avec Jesper ne tournait qu'autour d'une simple humaine. Une course pour laquelle il n'avait que peu d'information et le seul ordre de veiller sur elle. Cette chose qui ressemblait à une épine dans mon pied. À un fardeau que je devais porter. Pourquoi ne parvenais-je pas à me résigner à la tuer ? Ou même la faire tuer si j'en étais incapable. Ce serait perdre en crédit et en fierté, je refusais de laisser quiconque agir à ma place. Alors je m'étais installé ici. À Heartkiller. Et mon frère la gardait.

Ses salutations m'obligèrent à le regarder. Le jaugeant d'un regard accusateur de haut en bas, je conservai un silence d'église. Revenant à ses yeux, je me levai. Si ça n'avait rien à voir avec notre position dans la fratrie, je le dépassais tout de même de quelques cinq centimètres. Mais à partager des poids similaires, il avait une carrure légèrement plus imposante que la mienne. Lui manquait toutefois un peu d'entraînement physique. La musique et les balades au clair de lune d'Heartkiller devait l'avoir empoté. « Bonjour, lui répondis-je sobrement. C'est bien que tu sois venu. Pour tout t'avouer, je craignais que tu ne te sois perdu dans les frivolités que t'apportent un pareil endroit. Elle est toujours en un seul morceau ? » Demandai-je avec sincérité mais ayant choisi mes mots pour faire face à sa réputation le jugeant... trop curieux de ce que la nature de chacun avait à offrir. Une sorte de détraqué qui ne s'avouait pas, appuyé par la présence chez lui d'une dhampire. En ça je craignais que Blanche n'y laisse quelques plumes... Les dhampires sont des créatures tellement instables. Je doutais que Jesper puisse en contrôler une. Donner à un humain des facultés vampiriques... c'est une aberration ne pouvant amener que des conflits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: 03.07.2018 ☿ Far from the eyes ☿ Jesper

Revenir en haut Aller en bas
03.07.2018 ☿ Far from the eyes ☿ Jesper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» 28-09-2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: Bienvenue en enfer :: La place centrale-
Sauter vers: