Partagez|

30.10.2018 ᚬ Hearing a dark waltz ᚬ Thomas & Klehr

Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 509
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : Desdemona & Jahleel
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Beylin - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



30.10.2018 ᚬ Hearing a dark waltz ᚬ Thomas & Klehr Mar 6 Nov - 20:08

Hearing a dark waltz


Tourne et tourne, cette ritournelle échappée d'une boîte à musique laissée là. Combien de décennies avait-elle ? Combien de siècles ? Si cette île et sa population avaient tout d'effroyables, les trouvailles que l'on y faisait valait toutes les peines du monde. Ce château finirait par signer ma perte : je n'avais pas le droit de traverser les couloirs, salons et autres espaces par simple loisir. Toucher à tout et éviter les tâches qui m'incombaient.

En me promenant ainsi, je retardais mon arrivée au dortoir. Ma nature commençait à se savoir et beaucoup d'humains me mettaient de côté. Il est même arrivé que certains s'en prennent à moi à prétexter que de toute façon, tôt ou tard, je finirais par leur faire du mal. Alors effectivement, j'ai tenté de leur en faire en retour. Montrant les crocs et luttant pour ne pas me repaître de leur sang dont l'odeur m'aguiche chaque nuit... Mais au dernier moment, je me suis souvenue de Jesper et ses réprimandes après que j'ai tenté de boire le sang d'un de ses esclaves. Et mon geste s'est arrêté. Couvrant cela par du bluff, une tentative de calmer l'ardeur de ces humains zélés. Ça avait marché. Mais je ne devais plus compter sur aucun soutien au dortoir...

Deux mois. Deux longs mois que Jesper m'avait envoyé dans ce château. Depuis le bal, j'avais espéré qu'il m'en sorte rapidement. Malheureusement, cet espoir s'est étiolé au fil des jours et des nuits qui se sont enchaînés. Un optimisme qui s'éteint et se fond dans l'obscurité des lieux. L'astre diurne flamboyait sans nul doute au-dessus des tuiles de l'édifice, mais l'absence de fenêtres empêchaient les rayons de se frayer un chemin. L'électricité avait beau être courante en ces lieux, je m'étais contentée d'allumer le chandelier disposé au coin de la pièce. Celle-ci devait être une ancienne chambre recyclée en salle de lecture. Une modeste pile de livres, deux fauteuils et l'âtre d'une cheminée plus décorative qu'utile. Quelques bibelots en agrémentaient la corniche en bois sculpté. Notamment cette boîte à musique. Une ballerine tournait, tournait, tournait. Jusqu'à la fin du ressort de la petite manivelle.

Alors je la tournai une bonne vingtaine de fois, arrivant jusqu'à la fin. D'un rapide à-coup, elle s'élança, accompagnant les premières notes. Seule à l'ombre des regards et des bruits de pas, je restai un long moment à la contempler. Jusqu'à ce qu'elle s'arrête à nouveau de danser. Mais je voulais l'entendre encore jouer. La voir encore danser... Alors le ressort remonté au maximum, j'appréciai une fois de plus la ritournelle empruntée au ballet de Tchaïkovski. Enchantée et hypnotisée par les notes, je m'éloignai de la cheminée. De gestes nonchalants mais graciles, je vins à jouer quelques mouvements de danse. Un sourire enfantin au visage.

Comme si ma soif perpétuelle s'était envolée. Quelle fut-ce de sang humain ou de vampire. Éloignées les tentations liées à ma nature de dhampire mais aussi à ce que m'avait fait subir Jesper. Tout ceci avait pris la fuite. Et pour la première fois depuis un an, je me laissais à ce sentiment de liberté que me procuraient ces pas de ballet moderne. Comme ça me manquait... La danse avait toujours eu une place importante dans ma vie. Certains jouent de la musique, peignent, joue au football, aux cartes, aux jeux vidéo, moi c'était la danse. Une passion que j'avais été forcée d'abandonnée sur le continent par la captivité de Jesper et, aujourd'hui, d'Helena.

Trois minutes passèrent. Des minutes à la fois rapides et longues. Où j'étais dans un autre monde. Tout me semblait soudainement plus léger... Si bien que je n'avais pas sentie cette présence étrangère. Vu cette ombre au travers d'une porte entrouverte. L'arrêt de la musique et le silence blafard qui suivit la fin de mes pas me fit réaliser le danger : je n'avais rien à faire ici. Alors sans même prendre le temps de refermer la boîte à musique, mon rythme cardiaque s'accélérant, je me dirigeai vers la sortie pour tenter vainement de me dérober à ce témoin dont je n'avais su déceler le détail des contours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
30.10.2018 ᚬ Hearing a dark waltz ᚬ Thomas & Klehr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: Le coeur des ténèbres :: Les chambres-
Sauter vers: