Contexte en bref
Qui ne connaît pas l’histoire du triangle des Bermudes ? Surnommé aussi le « Triangle du Diable », lieu de mystérieuses disparitions depuis le XIXe siècle. Dans cet endroit aux coordonnés géographiques approximatives, existe une île dont peu de personnes connaissent l’existence. Cependant, personne n’est jamais revenu de cette île. Ce petit îlot désert dissimule eneffet le plus terrible des secrets… une communauté de vampires !

LE CONTEXTE EN ENTIER
Votre sacro-saint staff
  • SamaelPrésentFonda : Profil
    Pas de double compte
  • AlexysPrésenteAdmin : Profil
    Double compte: Helena
  • PseudonymeDisponibilitéFonction : Profil
    Liste des comptes
  • PseudonymeDisponibilitéFonction : Profil
    Liste des comptes
Les infos utiles
↝ Pseudo uniquement composé d'un prénom
↝ Aucun nombre de lignes imposé et un RP par mois minimum.
↝ Pour les humains, un écart de cinq ans autorisé entre célébrité et personnage.
↝ Une semaine pour faire sa fiche à compté de l'inscription. L'avatar est réservé pour la même durée.
↝ RPs érotiques autorisés.

LE PLAISIR D'ECRIRE AVANT TOUT.

Partagez|

“Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann)

Anya
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 30/12/2018
Messages : 16
Avatar + © : MACKENZIE FOY
Âge : 16 ans
Occupation : Etudiante
“Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann) Jeu 3 Jan - 21:54

Dieu qu'elle avait roulé elle aussi longtemps en mer avant de venir s'échouer sur cette plage, cramponnée à un débris de la carlingue de l'avion. Elle avait la sensation de n'être qu'une pauvre petite chose brisée en mille morceaux. Les cheveux, ses vêtements... Tout lui collait à la peau. Elle n'avait pas encore la force de bouger. Les derniers instants avant l'impact lui revinrent alors en mémoire.
La musique dans ses oreilles. Ses parents à ses côtés, en train de discuter. Et puis les premières secousses. L'air rassurant de ses parents avant les secousses suivantes bien plus fortes. Les masques à oxygène tombèrent devant eux et Anya s'en saisit comme les autres passagers.
Et puis subitement... le noir...
Et elle était là... Perdue sur une plage, en pleine mer. Seule visiblement. Au prix d'un effort mémorable, elle se redressa pour regarder autour d'elle. Son premier regard se porta sur la mer et la plage, à la recherche d'autres survivants, mais à part des débris de l'avion et des corps flottant à la surface ou abandonnés sur le sable, elle ne vit rien.
La brunette se redressa comme elle put, avant de se mettre debout. On allait certainement venir à leur recherche. Il suffisait de tenir quelques jours.
Ses pieds s’enfoncèrent dans le sable presque brûlant et elle se hâta vers l'ombre bienfaiteur des arbres plus loin. Elle se demanda où elle avait atterri. Il y avait-il quelqu'un de vivant ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 897
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: “Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann) Ven 4 Jan - 17:55

Il avait besoin de se changer les idées. Suite aux événements qui sont arrivés, sa relation et surtout discussion avec Alexys, Samael avait besoin de faire le vide et ne plus penser à tout ça. Sans parler de ses problèmes d’ordre personnel dus à son rang d’héritier… Bref, autant dire qu’il avait grand besoin de prendre l’air et s’amuser. Et quoi de mieux que de partir en chasse ? C’est donc motivé et un brin amusé à l’idée de traquer quelques humains, que le vampire décide de se rendre sur la plage, endroit habituel des nouveaux naufragés. Samael a envie d’une chasse facile, et non pas perdre son temps entre les arbres à la poursuite d’un humain apeuré.

Au bord de l’océan, les débris de divers bateaux et avions jonchent les lieux. Des cors en décomposition depuis longtemps, d’autres, plus frais, sont également présents. Des mois que Samael n’avait pas mis les pieds ici, envoyant sa succube faire la basse besogne. Et on peut dire qu’il se délecte presque du spectacle, un brin déçu de ne voir aucun survivant…. Enfin presque. Près des arbres, sur sa droite, le vampire perçoit du mouvement. Excité, il focalise son attention sur la source du mouvement et… la déception  finit par prendre le dessus. « Une enfant… » qu’il souffle, beaucoup trop loin pour que la jeune demoiselle puisse l’entendre. Dépité de tomber sur une adolescente. Vraiment. Les humaines de son âge, ce n'est vraiment pas sa came... Mais maintenant qu’il est là, il ne va pas rebrousser chemin aussi rapidement. Qui sait, la jeune fille réussira peut-être à le distraire ? Et au pire, il n'aura qu'à abréger ses souffrances... C’est donc à pas lent, d’une démarche humaine, que Samael se dirige vers l’inconnue qui semble avoir échouée il y a peu à en croire son aspect. « Est-c’que ça va aller ? Tu es blessée ? » qu’il demande faussement inquiet à mesure qu’il s’approche d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 30/12/2018
Messages : 16
Avatar + © : MACKENZIE FOY
Âge : 16 ans
Occupation : Etudiante
Re: “Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann) Lun 7 Jan - 21:13

Alors qu'elle allait presque atteindre la première rangée d'arbres, elle crut entendre un crissement derrière elle. Elle se retourna une première fois, mais il n'y avait rien. Personne. Elle reprit son chemin en boitillant légèrement. Son jeans était déchiré, sa tunique lui collait à la peau et ses baskets émettaient un "spluitch" étrange à chaque pas qu'elle faisait.
Machinalement, elle tâta ses poches. Sauvée! Elle était sauvée! Fébrilement, elle sortit son téléphone portable de sa poche et tenta de l'allumer en vain. Il n'avais visiblement pas apprécié son bain de mer forcé. Tout comme elle...
Elle renfonça l'appareil dans sa poche, dépitée et torsada une nouvelle fois ses cheveux pour les essorer. Puis une voix. Un peu lointaine. Comme dans un rêve.
Si ça allait? Mais comment on pouvait lui demander ça? Elle se retourna, à la recherche de la voix. Un homme. Relativement jeune encore. Bien mis. Il ne semblait pas s'être échoué lui. Elle était peut-être tombée sur l'île d'un milliardaire!? Dans ce cas, on allait pouvoir la ramener. Trouver une trace de ses parents. Ils s'en étaient sûrement sortis. Il fallait les aider!


- Oh bonjour! Je pensais qu'il n'y avait personne sur cette île! Il faut que vous m'aidiez. Je viens de.. J'étais en avion et je crois qu'il s'est écrasé. Il faut chercher d'autres survivants. Et puis appeler des secours. Mon téléphone ne marche pas.

Elle en avait oublié la deuxième question. Blessée. Elle l'était peut-être, mais cela n'avait aucune sorte d'importance pour l'instant. Son visage était égratigné et ssa jambe avait heurté un morceau de métal, la coupant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 897
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: “Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann) Sam 12 Jan - 13:40

Il s’approche de la jeune adolescente, restant tout de même à bonne distance malgré tout. Prenant sur lui, s’armant d’un visage de composition, Samael feint être inquiet du bien être de la jeune fille, lui demandant si elle n’a rien. Le vampire voit bien qu’elle vient de se crasher, vêtements trempés, cheveux humides, sable collant sur sa peau. Et après un coup d’œil alentour, il comprend rapidement qu’elle est très certainement la seule survivante de son avion. Ou de son bateau, il ne saurait dire vu toutes les carcasses échouées à l’horizon. Un peu déboussolée, la demoiselle met un moment avant de réaliser la présence de Samael. Pour autant, elle semble garder un calme Olympien malgré ce qui vient de lui arrivé, ce qui surprend grandement le vampire. C’est bien la première fois qu’il voit un humain débarqué sur l’île et non pris de panique. Généralement, ils courent dans tous les sens, hurlent à la recherche de potentiels survivants, de leur famille ou pour demander de l’aide, jusqu’à se résigner. Cette fille, c’est tout le contraire. Elle semble même rationaliser la situation. Ne semble pas le moins du monde surprise de voir quelqu’un d’autre sur cette île. Quelqu’un qui en plus ne semble pas avoir fait partie du crash dont elle a été victime. Non, vraiment, Samael n’arrivera jamais comprendre le fonctionnement des humains…  

En une tirade, la jeune femme explique ce qui vient de lui arriver. Crash d’avion. Et c’est un petit sourire qui étire quelque peu les lèvres de Samael quand elle affirme que son téléphone ne marche pas. En même temps, être tombé dans l’eau de mer n’a pas aidé. La jeune fille peut s’en débarrasser, il ne marchera plus du tout. « On capte rien ici, ce n’est pas la peine » qu’il affirme d’un ton calme. Après tout, c’est logique. Ne sont-ils pas sur une île perdue en plein milieu du Pacifique ? « Je pense que tu es la seule survivante malheureusement » qu’il finit par affirmer en haussant les épaules l'air un peu trop détaché face à la situation, se permettant de la tutoyer vu son jeune âge. Ses pouvoirs de vampire lui permettant de capter les sons alentours ou les mouvements. Et en cet instant, Samael ne perçoit strictement rien. « Tu étais seule ? » qu’il demande, histoire d’en apprendre un peu plus sur la jeune demoiselle. « C’est quoi ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 30/12/2018
Messages : 16
Avatar + © : MACKENZIE FOY
Âge : 16 ans
Occupation : Etudiante
Re: “Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann) Hier à 22:32

L'homme s'était approché, mais pas trop non plus. Pas au point de la toucher par exemple. Mais il est là et c'est l'essentiel. Il l'observe, elle le sent bien. Il doit se dire qu'elle est folle. Et pourtant elle s'explique. Elle n'a pas tellement besoin de prendre sur elle. L'essentiel pour l'instant, pour elle, s'est de retrouver une trace de ses parents.
Et la, la sentence tombe. Double. Les téléphones ne captent pas. Et elle est sans doute la seule survivante. Malgré le couperet, elle n'a pas le courage de ranger l'appareil dans sa poche. Si elle renonce maintenant, elle va s'écrouler.

Son regard balaya les environs une énième fois.

- Je voyage avec mes parents. Ils doivent être quelque part. L'île est grande? Je m'appelle Anya.

Elle le regardait. Il avait un petit quelque chose de... désinvolte. Devait-elle se méfier de lui...? Peut-être que c'était lui qui avait fait installer une sorte de brouilleur qui perturbait les appareils? Son regard sur lui se changea. Il lui faisait peur subitement. Mais peut-être qu'elle avait lu trop de livres aussi...?

- Vous habitez ici? On peut faire venir des secours? Vous avez ptêt un bateau..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: “Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann)

Revenir en haut Aller en bas
“Les vagues ne naissent pas quand elles déferlent sur la plage. Elles roulent longtemps en mer avant de se casser sur un repli de sable.” (Dormann)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 06. Suivez les cheerios, elles vous fuiront. Fuyez les cheerios, elles vous suivront.
» Grim ▬ Quand les brebis enragent, elles sont pires que les loups. (end)
» Quand les nouvelles viennent d'elles-même avec un mois de retard... (pv)
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: La nature est aussi dangereuse :: L'océan :: La plage-
Sauter vers: