Partagez|

And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Jeu 2 Aoû - 19:12

La nuit est tombée depuis un moment déjà. Et quand Samael rentre enfin au château, il est presque quatre heures du matin. Le vampire savait qu'il rentrerait tard ce soir, mais il ne pensait pas que ce serait à un heure aussi avancée de la nuit. Car si pour lui, la fatigue n'est pas un problème, pour son esclave c'est autre chose... En effet, Samael a demandé à sa blonde préférée de l'attendre dans ses appartements, ayant quelque chose pour elle, sans préciser quoi, jouant de son côté énigmatique pour piquer sa curisosité. Mais vu l'heure, nul doute qu'elle doit très certainement dormir....

Essayant de faire le moins de bruit possible, Samael pénètre dans sa chambre démesurément grande.  En douceur, il referme la porte. Enfin, c'est ce qu'il croit. Parce que la réalité est toute autre : le vampire a claqué la porte bien trop fort, faisant trembler les murs. Et, en pivotant, il a renversé le vase présent sur la petite table près de la porte. « Bordel de merde » qu'il lance à la volée tandis qu'il rattrape de justesse l'objet avant qu'il ne s'écrase sur le sol. Ce qui n'est pas le cas des fleurs et de l'eau qui se répand partout sur le parquet. Poussant un soupire de soulagement de n'avoir rien cassé, Samael fait volte face vers le grand lit de la pièce, où Alexys se trouve. Dans la pénombre et grâce à son pouvoir d'immortel, le brun n'a aucun mal à la distinguer... et surtout, lui qui pensait ne pas l'avoir réveillée, voit qu'il a parfaitement échoué. A peine quelques secondes que déjà une main se tend, celle d'Alexys, qui vient allumer la lampe de chevet près d'elle. Assise dans le lit, sous les draps, elle le fixe d'un œil dubitatif, presque réprobateur mais encore ensommeillé. « Désolé » qu'il lance avec un demi sourire, tout penaud, comme un adolescent qui se serait fait pincer en train de faire le mur. Alcoolisé, Samael se dirige d'un pas mal assuré vers le lit, où il se laisse tomber sur le dos de tout son poids.

@Alexys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Jeu 2 Aoû - 19:45

« Attends-moi, attends-moi... Il est marrant lui... » Soupire Alexys avec humeur, en jetant un œil à la pendule. Minuit et demi, et toujours aucun signe du vampire. Pas qu'il lui doit des comptes, ça non, mais elle aurait au moins apprécié savoir jusqu'à quelle heure elle devait l'attendre ! « La prochaine fois, je lui demande une console... » grommelle-t-elle. Depuis qu'elle est là, elle a déjà eu le temps de passer à la loupe toute la chambre, d'apprécier le satin des draps du bout des doigts et de s'extasier devant la salle de bain... La salle de bain ! En voilà, une idée merveilleuse ! Gloussant comme une adolescente, après seulement deux secondes d'hésitation, l'humaine s'est ruée dans la salle de bain privative du vampire pour s'y faire couler un bain, en toute impunité. Elle a même allumé des bougies, s'est commandé une bouteille de vin aux frais de monsieur et a donc passé deux heures à bouquiner et picoler tout son saoule, sans s'inquiéter une seule seconde d'être surprise par le propriétaire des lieux. La seule once de culpabilité qu'elle ressent, c'est vis à vis de ses compagnes d'infortune. Elle aimerait bien leur faire profiter de tout ça, mais elle a eu beau chercher comment, aucune idée de génie, qui ne lui vaudrait pas un très sale savon de la part de Samaël, ne lui est venu... Et autant, s'il y a encore quelques semaines ça ne l'aurait pas dérangée, autant depuis qu'il l'a tirée du vide... Elle a à cœur de garder sa confiance. D'accord, il râlera peut-être pour la bouteille de vin, mais ça, elle se sent capable d'y faire face. Il a quelque chose pour elle, qu'il a dit. Elle se demande ce que ça peut bien être...

Son bain terminé, Samaël n'est toujours pas là, et Alexys ignore si elle doit s'inquiéter. Que peut-il bien arriver à un vampire ? Au ralentit, elle range la salle de bain, plus par esprit méticuleux et ordonné que par souci de masquer ses traces, et revient dans la chambre. La fatigue commence à se faire sentir. Son regard va du canapé au lit, et entre les deux, son cœur balance. Elle devrait opter pour le canapé, elle le sait... Mais le lit a l'air tellement confortable... Finissant par envoyer valser ses considérations personnelles (de toute façon, ça ne l'engage à rien), elle part se lover dans un coin du lit et, l'alcool aidant, ne tarde pas à sombrer dans le sommeil...

C'est le cliquetis des clés dans la serrure qui commence à la réveiller, le claquement de la porte qui la fait sursauter et achève la chose. Lentement, elle se redresse et assiste, dans la pénombre, au spectacle de la silhouette du vampire qui se contorsionne dans tous les sens, comme s'il était un danseur contemporain. Elle doit se mordre l'intérieur de la joue pour ne pas éclater de rire, et c'est en s'efforçant d'adopter une expression faciale de gravité qu'elle tend la main pour allumer la lampe de chevet. En le voyant tituber jusqu'au lit, elle hausse un sourcil et croise lentement les bras sous sa poitrine, pour jeter sur lui un regard sévère en réponse à son air penaud... Seulement, garder son sérieux lui demande beaucoup trop d'efforts, et après seulement quelques secondes à le fixer ainsi, elle finit par éclater d'un rire haut et clair. « Tu verrais ta tête ! » qu'elle commente, hilare. « J'en connais un qui va avoir mal aux cheveux tout à l'heure ! » ajoute-t-elle, avant de se rappeler que, non, les gens comme lui n'ont jamais mal aux cheveux... Mais trop tard. Peu importe. Les yeux pétillants de malice, la blonde se penche légèrement vers le vampire. « Alors, on a bien profité ? », avant de lui claquer le ventre, sans prévenir. « Et moi pendant ce temps je fais le pied de grue ! La prochaine fois, on se donne rendez-vous demain matin hein... » le taquine-t-elle, avec un demi-sourire. Elle doit tout de même admettre qu'elle est un peu curieuse de savoir ce qu'il a fait, et avec qui, ce soir... Mais elle chasse bien vite ce genre de question parasite de son esprit. C'est une pente glissante sur laquelle elle ne veut pas mettre les pieds.

Puisque Samaël a réinvesti ses pénates, regagné son lit, elle n'a plus la moindre excuse pour le squatter, aussi se presse-t-elle de le quitter, exhibant ainsi son fabuleux pyjama, qui se compose d'un short et d'un débardeur aux couleurs de Batman. « D'ailleurs je pense que ça serait une bonne idée qu'on se dise à demain... T'as l'air d'avoir besoin de dormir... » se sent-elle obligée de dire avec un sourire mal assuré, pour justifier son geste, pour justifier la distance qu'elle vient de prendre, pour se donner l'illusion qu'elle respecte sa personne et ne souhaite pas voir quoique ce soit de fâcheux arriver à cause de l'alcool, alors que dans le fond, dans le fond du fond... Le prédateur, pour le coup, n'est peut-être pas celui qu'on croit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Jeu 2 Aoû - 22:39

Samael est bourré. Complètement rond. Et quand on sait la quantité d'alcool qu'il faut pour faire effet à un vampire, vaut mieux ne pas savoir combien il en a bu. Surtout qu'il n'en est pas à son premier coup d'essai et a plutôt l'habitude de ce genre de choses... Ou plutôt avait, quand il était plus jeune, avec sa sœur.. Quoiqu'il en soit, lui qui voulait se faire discret provoque tout le contraire et fait un bruit monstre lorsqu'il pénètre dans sa suite. Et quand Alexys lui lance un regard presque réprobateur, il tente de lui faire son sourire charmeur tout en s'excusant. Lentement, bien trop lentement pou un vampire, Samael se dirige vers le lit pour se laisser tomber dessus. Fixant d'abord le plafond, il finit par fermer les yeux. Le silence s'installe, mais pour une courte durée car déjà l'esclave ne peut s'empêcher de rigoler. Samael grogne, même si au fond, il aime l'entendre rire... Un sourire nié vient étirer ses lèvres. « Pas qu'aux cheveux. » qu'il se contente de répondre alors que la gueule de bois n'est pas quelque chose que connaissent les vampires... Mais Samael est bien trop alcoolisé présentement pour réfléchir de manière censée et cohérente. Et quand il percute subitement de la situation et de ses pensées qui s'égarent, c'est ce moment que la blonde choisit pour lui asséner un coup sur le ventre. Ouvrant les yeux, le vampire l'observe d'un œil dubitatif. Peut-être un peu trop longtemps. Car bien vite, Alexys repousse les draps et sort du lit, laissant apparaître son pyjama à l’effigie du chevalier noir. Samael se redresse, prenant appui sur ses coudes pour l'observer... ou plutôt la reluquer de haut en bas sans la moindre gêne. Et s'il la trouve particulièrement sexy dans cet ensemble qui ne devrait pourtant pas l'être, une question lui vient à l'esprit : d'où viennent ces vêtements ? Mais ses pensées se trouvent bien vite parasitées par l'intervention d'Alexys qui se trouve sur le départ, prétextant le fait qu'il a besoin de cuver...

Samael ne lui laisse bien sûr pas le temps de faire un pas de plus, car déjà il lui attrape le poignet pour l’empêcher d'aller plus loin. « Reste... ». Les mots traversent ses lèvres bien trop vite pour qu'il puisse les retenir, le tout avec un regard appuyé lancé à la jeune femme. Le silence tombe entre eux, et le malaise prend place, perceptible... En tout cas, c'est ce que ressent Samael... Merde. La situation prend une tournure qu'il ne maîtrise pas, et ça ne lui plaît pas vraiment. Se raclant la gorge, le vampire se lève à son tour. « J't'ai pas donné ton cadeau » qu'il lance, pour faire diversion alors qu'il se dirige vers son armoire. C'est alors que ses yeux se posent sur la bouteille de vin, bien entamée non loin de là. « Je vois qu'on s'est fait plaisir aussi ! » qu'il lance à la volée d'une voix légère alors qu'il retire son t-shirt. Tout l'alcool qu'il a ingurgité lui donne la sensation que son corps a grimpé en température... Enfin, c'est ce qu'il croit ! Quoiqu'il en soit, le brun se met à fouiller au fin fond de son armoire, avant d'en sortir un petit paquet argenté, surmonté d'un nœud de couleur rouge. Petit paquet qui contient le fameux Ipod bleu électrique qu'il a rempli avec un nombre incalculable de chansons. « Bon anniversaire » qu'il lance à Alexys, avant de lui tendre le cadeau. « Avec un peu de retard. » qu'il ajoute tout en haussant les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Ven 3 Aoû - 13:50

C’est gênant. Quoi ? Ce regard scrutateur dont Samaël semble caresser Alexys. En tous cas, la jeune femme à la chevelure couleur de lune voit ses joues se parer d’un rouge significatif tandis qu’elle le voit la scruter de haut bas. Déglutissant avec peine, elle porte un premier avant-bras en garde-fou contre sa poitrine, et le second pour lui envelopper la taille, se voulant protecteur, espérant ainsi repousser les assauts muets de l’intérêt du vampire… Cependant, elle ne râle pas. Au contraire, ses lèvres restes muettes, et elle détourne le regard. Pourquoi ? Parce qu’elle n’est pas certaine de la raison pour laquelle elle doit râler. Est-ce que c’est l’humaine qui doit s’offusquer de se faire reluquer comme une pièce de viande, ou est-ce que c’est la femme qui doit se sentir objectifiée par l’homme ? Est-ce que, dans le deuxième cas, ça la dérangerait tant que ça… ?

Elle en est là, Alexys, et prend conscience du danger à rester ici, comme ça, à cette heure, c’est pourquoi elle veut hâter son départ. Elle n’est pas, plus, certaine de ce qu’elle veut ou ne veut pas, sauf qu’elle ne veut pas mettre ses principes à l’épreuve. Alors elle fuit, courageusement. Du moins essaie. Elle ne s’attend pas à ce que la main de Samaël se referme sur son poignet et à ce qu’il s’adresse à elle, aussi imbibé, avec autant d’autorité. Pendant de longues secondes, la jeune femme demeure immobile à le regarder, cherchant à comprendre ce qu’il ne lui dit pas, à déterminer, déjà, si c’est un ordre ou une supplique maladroite…

Avant qu’elle n’en ait eu le cœur net cependant, il se lève et lui rappelle la raison première de sa présence ici. Son cadeau. Quelque part, tout ça lui semble totalement irréel. Un peu nerveuse, elle se passe la main dans les cheveux et laisse son regard vagabonder dans la pièce le temps qu’il passe à chercher l’objet. Elle ne répond rien, et ne se retourne même pas à la mention de la bouteille. « Je pense qu’au point où t’en es, t’as pas de leçon à me donner ! » qu’elle répond cependant, plus pour le taquiner qu’autre chose.

Le « bon anniversaire » la fait se retourner, et elle est surprise, d’une part de se retrouver face à un Samaël torse nu, et ensuite du paquet qu’il lui tend. Elle reste là, un peu hébétée, à les regarder, le paquet et lui, avant de tendre lentement la main et d’attraper le présent du bout des doigts. « Merci… » finit-elle enfin par caser, peu certaine que… ça lui fasse plaisir. « Bon anniversaire ». Elle baisse les yeux sur le paquet, minuscule chose qui met en abîme tout ce qu’elle a perdu, tout ce qu’elle tente désespérément de refouler depuis des semaines… Ses sourcils se froncent de contrariété. Ses parents lui auraient probablement organisé une fête, avec ses amis, ses camarades de caserne… Mathieu…

Elle retourne s’asseoir sur le lit, et fixe le paquet qu’elle fait lentement tourner entre ses doigts. Est-ce qu’elle les reverra jamais ? Si elle les revoit, est-ce qu’ils la pardonneront ? Est-ce qu’elle leur manque ? Question idiote, bien sûr qu’elle leur manque… Ils l’aiment, elle n’en a jamais douté. Son cœur se serre. C’est probablement pour sa mère que ça doit être le plus difficile… Et son petit frère… Malgré tout le mal qu’elle s’est donné pour prendre sur elle, une larme parvient à percer au coin de son œil et glisse sur sa joue. « Comment tu as su… ? » Demande-t-elle, en relevant son regard au bleu perçant vers le vampire. Elle est certaine de ne jamais le lui avoir dit. Refusant de se laisser aller à la faiblesse, elle retient et refoule les sanglots qui menaçaient de l’engloutir quelques secondes plus tôt, et renoue avec le plus froid pragmatisme, qu’elle calme à son tour, et ré-égalise son humeur.

Reposant son regard sur le paquet, elle l’ouvre, enfin, avec mille précautions. Elle a toujours aimé déballer les cadeaux, et éprouve un intense sentiment de satisfaction à le faire proprement, à décoller le scotch doucement pour ne rien déchirer, faire glisser la boîte hors du papier… Un rire lui échappe quand elle voit de quelle boîte il s’agit, et elle hoche la tête en signe d’assentiment. « Mon I-pod bleu électrique… » Ses yeux se mettent à pétiller, de plaisir cette fois. Une private joke. Elle n’aurait jamais cru qu’ils en partageraient une, et pourtant…

Reniflant discrètement, tentant de chasser son blues, elle finit par se remettre sur pied et rejoint Samaël, posant la main qui tient la boîte et le papier sur son épaule, son autre main attirant doucement son visage vers le sien tandis qu’elle se hisse sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur sa joue. « Merci… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Ven 3 Aoû - 19:47

La situation entre eux prend une autre tournure et Samael est bien trop alcoolisé pour agir de manière censée. Alors, quand il se rappelle qu'il a fait venir Alexys pour lui donner son cadeau, il saute sur l'occasion, trouvant là une justification parfaite à son envie de la voir rester. Se levant pour aller chercher le présent, cela lui permet aussi de détourner les yeux de son corps bien trop peu vêtue et donc, que son esprit parte vers des pensées qu'il ne sait plus maîtriser... La température semble avoir grimpé de plusieurs degrés en un instant, si bien que Samael retire son t-shirt sans aucune pudeur. C'est donc torse nu qu'il pivote vers la jeune femme pour lui donner le petit paquet cadeau, révélant ainsi au passage le fait qu'il sache que la date de son anniversaire est passée il n'y a pas longtemps. Prise au dépourvu, Alexys semble interdite un instant, si bien que le vampire esquisse un sourire satisfait. « J'suis plein de ressources » qu'il répond en haussant les épaules lorsqu'elle lui demande d'où il tient cette information. Comme s'il s'agissait d'une simple formalité. C'est qu'il s'est renseigné sur elle le bougre ! Et la chance a voulu que la date de son anniversaire tombe pile quelques jours après qu'ils aient parlé de marché et d'Ipod. Et comme Samael a accepté de lui acheter ce gadget, il a vu là le moment parfait de lui donner. « Allez, ouvre le ! » qu'il lance lorsqu’il voit Alexys hésiter et étudier le petit paquet. Le vampire semble plus impatient que l'esclave pour le coup ! Ne remarquant même pas la larme qui s'est échappée pour rouler sur la joue de la jeune femme.

Cette dernière se décide enfin à entreprendre d’ouvrir le cadeau... Et quelle façon de faire ! Faisant très attention de ne rien déchirer, l'esclave retire d'abord le nœud, avant de faire de même avec les petits morceaux de scotch de chaque côté. « J'crois que t'es la seule personne au monde à ouvrir un cadeau comme ça ! » qu'il lance pour la taquiner alors qu'il ne peut s'empêcher de rigoler en la voyant  faire. Et quand il voit ses yeux pétiller, le vampire est plus que satisfait. Et s'il s'attend bien évidemment à ce qu'elle le remercie, en revanche, il ne s'attend pas à ce qu'elle se lève, s'approche pour l'attirer à lui et l'embrasser sur la joue. Imperceptiblement, Samael se fige, pris au dépourvu. Il en arrête presque de respirer alors que ses yeux se posent au niveau du cou de la jeune femme. Et si, jusqu'à maintenant, il n'en avait pas conscience, là pour le coup la faim le prend subitement, faisant virer ses prunelles bleues au rouge sang. Habituellement maître de ses faits et gestes, cette fois la donne est différente. L'alcool ingurgité fait qu'il a les plus grandes peines à se contrôler, si bien qu'il ne peut empêcher ses canines de sortir. Mais le marché passé avec Alexys se rappelle très vite à lui. Il ne peut pas se servir. Si ça avait été une autre, il ne se serait pas fait prier. Mais là... Pourtant, il pourrait le faire. Bien supérieur à elle, le vampire n'aurait aucun mal à prendre ce précieux liquide rouge qui coule dans ses veines. Si alléchant. Voyant la veine d'Alexys pulser sous sa peau, le goût de son sang lui revient en bouche et... Samael repousse la jeune femme subitement, se détournant complètement d'elle pour retourner vers le lit où il s’assoit et se prend le visage dans sa main droite.

Le silence retombe entre eux, de longues secondes, le temps que le vampire retrouve la maîtrise de lui-même. Et c'est quand il sait que ses yeux ont repris une couleur normale, qu'il les lève vers la blonde restée en retrait. Il la fixe un instant, l'air grave, ses canines pourtant toujours sorties. « Qu'est c'que tu m'fais » qu'il lance finalement à voix basse, plus pour lui que pour elle. Si sa sœur le voyait à l'heure actuelle... Si faible face à une simple mortelle alors que d'habitude, le vampire est connu pour n'obéir à aucune règle et agir en fonction de ses envies, se servant purement et simplement sans demander son reste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Sam 4 Aoû - 0:38

En réponse à sa taquinerie concernant sa façon d'ouvrir les paquets, Samaël a droit à un tirage de langue en bonne et due forme. L'impatience des gens qui offrent le cadeau se heurtant à sa propre patience tandis qu'elle le déballe fait partie du plaisir. Cela étant, toute puisse-t-elle être au déballage de son cadeau, le « Je suis plein de ressources » n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Il faudra qu'elle détermine laquelle des autres esclaves de Samaël a vendu la mèche quant à sa date d'anniversaire... Même si la surprise est excellente, il y a quelque chose qui la gêne, sans qu'elle ne s'explique vraiment quoi, dans le fait que le vampire connaisse son jour de naissance...

Quoiqu'il en soit, l'humaine n'en perd pas ses bonnes manières et prend sur elle de remercier Samaël à la française, avec une bise sur la joue. Elle ne voit pas vraiment le mal de son geste... C'est vrai que c'est un peu invasif de son espace vital, mais ça reste respectueux, pas vrai ? Du moins c'est ce qu'elle croit, aussi tombe-t-elle de haut quand elle se voit repoussée assez brutalement. Incrédule, peu certaine de la façon adéquate de réagir à ce genre de comportement, elle le suit du regard aller s'installer sur son lit et ignore si ça veut dire qu'elle doit partir en courant sans demander son reste, s'excuser ou quelque chose de totalement différent qui se situerait entre les deux... Alors elle se tait, et elle attend, et c'est plus fort qu'elle mais son regard ne le lâche pas. Pleine de doutes, elle le scrute à la recherche de réponses quant à la façon correcte d'interpréter son comportement. L'alcool lui tape-t-il contre le crâne et ses babillages l'ennuient ? Les vampires peuvent-ils seulement avoir mal à la tête ? Elle en doute fortement...

Quand il relève la tête vers elle, Alexys n'a pas bougé d'un pouce et l'observe avec intensité. Son regard se posant finalement sur ses crocs, elle finit par comprendre, et, de façon très visible, ses épaules s'affaissent sous le poids de la culpabilité, alors que le rouge, pour sa part, monte en flèche jusqu'à ses joues. Pas de peur dans son regard, juste de la compassion. La violence que ça doit être que de lutter contre ses instincts... La jeune femme ne peut même pas la mesurer, et si d'ordinaire elle n'éprouve aucune pitié pour les vampires, là... C'est différent. Les choses sont différentes depuis qu'on l'a poussée du haut de la tour. Sans lui, elle se serait écrasée sur le macadam...

« Qu'est-c'que tu m'fais ? » qu'il lui demande, et à son grand dam, Alexys est incapable de lui répondre... Elle n'a pas l'impression de lui faire quoi que ce soit, ne souhaite pas lui faire quoi que ce soit, et pourtant... Elle se mord l'intérieur de la joue, et coule un regard vers la porte. Est-ce qu'elle doit partir pour rendre la chose plus facile pour lui ? Et puis elle se souvient qu'en cas de gros stress, ou d'émotion très intense, le plus indiqué est d'en distraire la victime. La bouche un peu sèche, pas certaine que ça soit l'idée du siècle du coup, Alexys s'approche de nouveau, mais prend bien garde cette fois de ne pas le toucher. «  Allonge-toi sur le côté. Allez... Fais-moi confiance... » se met-elle à le presser, lui faisant signe de s'allonger en chien de fusil sur l'un des deux côtés du lit. Une fois fait, elle s'allonge à son tour dans la même position, face à lui, pose la boîte de l'I-Pod par terre après en avoir subtilisé l'objet, glisse un écouteur dans son oreille à lui, le second dans la sienne et allume l'appareil. «  Alors, voyons ce que tu m'as mis là-dedans... » Eeeeet c'est un vrai bazar. Il y a de tout et dans tous les sens. C'est absolument parfait, les goûts musicaux d'Alexys étant très éclectiques. Au fur et à mesure que ses yeux parcourent la playlist, son sourire s'élargit, elle pouffe un peu parfois, jusqu'à trouver LA chanson qu'elle voulait.

« T'es prêt ? » qu'elle lui demande, un air de malice sur le visage. Et hop, elle lance. C'est une chanson des années soixante qui se lance, une chanson de Bruce Channel, pilier de la bande son du très mythique « Dirty Dancing », « Hey Baby ! ». Sans gêne, un large sourire aux lèvres, Alexys commence à dodeliner de la tête et entame le playback avec des expressions faciales toutes plus ridicules les unes que les autres. « Heeeeeeeeey... Hey hey Baby ! I want to knooooooow... If you'll be my girl ! » Elle espère ainsi le détendre et le faire penser à autre chose qu'à la becter, même si, au stade où elle en est, elle sait qu'elle lui proposera de boire un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 5 Aoû - 10:49

Il est perdu le brun. Perdu entre son envie de mordre la blonde, et sa retenue alors qu'il la regarde plein de détresse. Putain. En temps normal, il lui aurait déjà sauté dessus sans lui demander son avis et peu importe l'accord passé entre eux. Après tout c'est un vampire, son maître, il lui est supérieur ! Il aurait déjà planté ses crocs et se serait servi sans éprouver le moindre remord. Et là ? Il ne fait rien. Rien du tout. Il la regarde, vulnérable, alors qu'il se demande ce qui lui arrive. Questionnement exposé à voix haute, qu'Alexys a parfaitement entendu, à en juger son regard posé vers la porte. Et à cet instant, même s'il semble "faible", Samael sait qu'il a tout du prédateur alors que ses crocs sont sorties. Et il ne lui en voudra pas si elle prend ses jambes à son cou. Ce serait même mieux pour sa sécurité d'ailleurs. Le brun ne la retiendra pas si là, maintenant, la blonde franchit la porte et le laisse seul. Tellement persuadé que c'est ce qu'elle va faire, que ses crocs se rétractent sous le sentiment de tristesse qui commence à l'habiter.

Mais elle n'en fait rien. Au contraire. Elle s'approche d'un pas mal assuré, faisant esquisser un faible sourire au vampire qui l'observe d'un œil dubitatif alors qu'elle lui demande de s'allonger. Évidemment, il n'en fait rien dans un premier temps, pas vraiment certain de ce qu'elle a en tête. Et finalement, face à l'insistance dont elle fait preuve, Samael abdique, s'allonge sur le flanc droit, un bras derrière la tête, se demandant ce que l'esclave va faire... Et elle prend place à son tour, allongée flanc gauche face au vampire, place à écouteur dans l'oreille de se dernier, et commence à chercher une musique à écouter. « Ouai, j'savais pas c'que t'aimais alors j'ai mis un peu de tout » qu'il se justifie lorsque la jeune femme rigole en faisant défiler tous les titres. De longs moments passés sur internet à chercher les titres les plus prisés, dans tous les genres possibles. Bien sûr, il a mis aussi quelques morceaux qu'il aime bien. Et finalement, elle trouve enfin le morceau qu'elle cherchait et.... Samael roule des yeux. « Pourquoi j'suis pas surpris » qu'il rétorque lorsque le titre de Dirty Dancing se joue. Et lorsque la jeune femme se met à chanter, Samael ne peut pas s'empêcher d'exploser de rire. Un rire franc et sincère, comme il a pu avoir dans les jardins quelques semaines plus tôt.

Puis, il repose ses yeux sur la blonde, et son regard s'est attendri, alors qu'un léger sourire vient étirer ses lèvres. Plus serein, le vampire ne peut détourner les yeux d'Alexys durant de longues minutes. « Tu veux tenter le porté ? » qu'il demande finalement, se rappelant que les humaines adorent ce moment du film et rêvent pour les trois quart de le faire. Enfin, c'est ce qu'il a entendu. Parce qu'en ce qui concerne le film, Samael ne l'a pas regardé en entier, pris d'un ennui mortel avant la moitié. Quant à la scène, il a cherché sur interne pour voir de quoi il s'agissait ! Bien évidemment, Samael ne réalise pas la connotation romantique et sensuel de ce moment du film... Pour lui, c'est juste l'occasion de le faire faire à la jeune femme, sachant qu'il n'aura aucun mal à la soulever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 5 Aoû - 20:01

« Ttttt... » Qu'elle lui répond, la blonde, à son « Pourquoi j'suis pas étonné ». En effet, rien d'étonnant à cela. Alexys n'est rien de plus que le fruit de son époque, née dans les années 90 et élevée par sa mère à coups de choses mythiques... Queen, Genesis, Bodyguard, Dirty Dancing... Elle n'a pas et n'a jamais eu la prétention d'être quelqu'un d'autre qu'une, tout récemment, trentenaire avec ses films cultes ses bandes son inoubliables... Mais, docile, le vampire se laisse prendre au jeu et Alexys est plus qu'agréablement surprise, elle est même plutôt soulagée, de l'entendre rire. Et pas un petit rire étouffé, ou mesquin, non non... Un rire franc, trop haut et clair pour être hypocrite ! Elle l'aime bien, le vampire, la blonde, quand il est comme ça... Il a l'air détendu, moins sur les apparences, plus prompt à lâcher prise et, même si ce n'est qu'à travers l’entrebâillement d'une toute petite fenêtre, dans ces rares moments, l'humaine a l'impression d'effleurer du bout des doigts la véritable personnalité de son geôlier. Et autant qu'elle puisse en juger, ça a l'air doux, ce qu'il y a là-dedans...

Quand il lui demande si elle veut tenter le porter, ses yeux s’écarquillent. « Sérieusement ? » qu'elle ne peut pas s'empêcher de lui demander. Autant demander à un aveugle s'il veut voir ! C'est foutrement difficile comme porté, et la plupart des hommes refusent de s'y frotter, soit par peur de se blesser -ce qui est totalement légitime- soit par peur du ridicule -ce qui l'est beaucoup moins. Alors, forcément, Alexys affiche un large sourire à cette proposition et, l'alcool aidant, elle s'exclame « Oui, carrément ! » Carrément qu'elle veut ! Et carrément qu'elle s'en sent capable, lui soufflent les trois quarts de la bouteille de vin qu'elle a descendus. Sobre, elle ne s'y serait jamais risqué à la légère, et encore moins avec un vampire également alcoolisé. Mais sobre, il faut dire ce qui est, elle ne serait probablement pas restée non plus... Son caractère raisonnable aurait pris le dessus sur son empathie, et par crainte de comment les choses auraient pu tourner, elle aurait fui. Mais elle est là, lui aussi et il lui a proposé ce qu'il n'aurait jamais dû.

Sautant sur ses jambes, elle s'empare de sa main et le traîne hors du lit, d'un coup beaucoup trop énergique pour deux corps alcoolisés... Qu'importe ! Elle se charge elle-même de le placer à bonne distance du lit, mais pas trop loin, pour que si elle tombe en arrière, elle atterrisse sur le lit et lui ne se fracasse pas le crâne contre le cadran, et ensuite, elle se recul. « Oublie pas que tu vas devoir encaisser mon élan ! Il va falloir gaîner tes abdos, Sam ! » qu'elle lance, en tapotant son ventre. « Si jamais tu pars en arrière, essaie de tomber sur tes fesses ! Je te tomberai dessus, mais ça te fera toujours moins mal qu'à moi si mes dents finissent dans le bois de ton lit ! » Elle lui tire la langue, et se met en position. « Prêt ? » Et top départ. Riant déjà avant même d'avoir fait un pas, elle commence à courir vers le vampire, prend son élan, et saute, bras en avant, vers Samaël, à peine craintive de les voir se vautrer lamentablement, alors que c'est une probabilité, en raison de l'alcool qu'ils ont tous les deux siphonné, non négligeable... Carpe Diem, comme dirait l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Lun 6 Aoû - 21:16

Samael pensait qu'elle refuserait. Ou du moins, qu'elle aurait quelques réticences. Après tout, ce n'est pas une demande anodine, même si pour lui il n'y a rien de bien difficile à réaliser. Mais non. Au contraire, Alexys montre un enthousiasme auquel le vampire ne s'attendait pas et accepte du tac au tac. Et il n'a pas le temps de plus régir le brun, que déjà la jeune femme se redresse d'un bond, attrape son bras et le tire pour qu'il en face de même. Heureusement que sa chambre est démesurément grande pour permettre l’acrobatie qu'ils s'apprêtent à faire ! Plaçant le vampire, Alexys finit par reculer à bonne distance afin de lui permettre de courir jusqu'à Samael. Mais avant qu'elle ne se lance, la jeune femme donner quelques 'consignes' à suivre. « Ça va, je devrais gérer » qu'il lance un brin sarcastique tout en roulant des yeux. Aurait-elle oublié qu'il l'a déjà portée sans aucune difficulté la dernière fois ? La blonde est un véritable poids plume, c'est pour cela aussi que Samael lui a proposé quelques minutes plus tôt de reproduire la scène du film. Il ne l'aurait pas fait sinon. Évidemment, il n'y a pas que ça. Ce moment, il ne l'aurait pas non plus proposé à une autre dans tous les cas... « Bon, tu te lances ou bien ? » qu'il rétorque alors qu'elle expose le pourquoi elle a positionné le vampire devant le lit. Quant à Samael, il se met en position, prêt à attraper Alexys au vol.

La jeune femme s'élance, non sans rigoler - sûrement dû à l’alcool - tandis que le vampire met toute sa concentration sur elle. Et quand elle arrive enfin à sa hauteur, il place ses mains au niveau de ses hanches et la soulève au dessus de sa tête, tandis qu'elle prend appui sur ses épaules et tend les jambes. Samael la maintient ainsi en l'air de longues secondes tout en tournant lentement sur lui même, visage tourné vers elle, concentré au maximum pour ne pas vaciller et la faire tomber. Non pas qu'il a surestimé sa force, mais c'est surtout l'alcool qu'il a bu en beaucoup trop grande quantité qui joue sur sa capacité à maintenir son équilibre. Et enfin, il la fait redescendre doucement, son torse nu frôlant le sien alors qu'il plante ses yeux dans ceux de la blonde. Leurs visages ne sont qu'à quelques centimètres l'un de l'autre quand Alexys pose pied à terre. Et le silence se fait entre eux, alors que Samael se perd dans ses yeux bleus, les mains toujours au niveau des hanches de la belle, la respiration qui se fait subitement plus rapide... « Pas si mal non ? » qu'il lance finalement en retirant ses mains, sourire en coin, non sans se racler la gorge pour dissiper – ou du moins essayer – la tension naissante entre eux . Son pouls s'est emballé lorsque son visage s'est rapproché de celui d'Alexys. Quant à sa soif.. Elle refait surface alors que son regard a dévié une fraction de seconde vers sa gorge exposée... Curieux mélange de sensations et d'émotions que Samael n'est pas certain de gérer. C'est pourquoi il s'éloigne de quelques pas, tournant le dos à son esclave. « Tu ferais mieux de retourner dans ta chambre » qu'il lance finalement d'une voix beaucoup plus grave. Samael a perdu toute sa légèreté et le sérieux a repris le dessus alors que ses yeux sont en train de recouvrer leur couleur rouge si caractéristique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Mar 7 Aoû - 9:37

Il ne manque que la musique pour que ça soit parfait. Est-ce que c’est important ? Pas vraiment. Alexys l’a dans les oreilles de toute façon, comme si elle était vraiment audible, tellement elle connait le film par cœur. Sans effort, le vampire l’a soulevée et, bras tendus, elle se prend pendant une seconde et demi pour Bébé, Frédérique Hausman, et ça la fait rire… Avant qu’elle ne se mette à scander « JE SUIS UN AIIIIIIGLE !! » quand Samaël se met à tourner, passant de Dirty Dancing à Scrubs en une fraction de seconde, mais son rire redoublant.

Il meurt progressivement cependant, quand il la fait redescendre de son perchoir en la tenant fermement contre lui. Comment aurait-il pu faire autrement, du reste ? Ce faisant, l’ambiance, auparavant légère, s’alourdit sensiblement. Ainsi proche de lui, sa poitrine s’écrasant contre son torse, Alexys prend conscience de ce qu’elle refusait de voir jusqu’à présent, se fait presque agresser par la sensualité latente de Samaël, d’un coup, comme si elle prenait dans le visage tout ce qu’elle avait esquivé durant les derniers mois. Son souffle se raréfie, sa libido, négligée depuis son arrivée ici, se rappelant à son bon souvenir et lui faisant monter le sang aux joues. Il a de beaux yeux, Samaël, quand il n’est pas en colère… Les mains chastement posées sur ses pectoraux, la blonde ne bouge plus, respire à peine… Jusqu’à ce qu’il rompe le charme, sortant Alexys de sa torpeur et brisant du même coup sa propre aura. Se glissant une main dans la nuque en se détournant du vampire –vampire, se serina-t-elle, elle esquissa un petit sourire. « Oui. Tu ferais un Johnny Castle tout à fait convaincant. » le flatte-t-elle, avec un clin d’œil.

Tout a l’air de relativement bien se passer entre eux, quand, de nouveau, l’humeur de Samaël s’assombrit. Quand elle l’entend la chasser, les épaules de l’humaine s’affaissent quelque peu. Pendant quelques secondes, elle le regarde et réfléchit, doit-elle vraiment partir ? S’il le lui demande, c’est qu’il veut qu’elle s’en aille, non ? Il avait l’air de s’amuser pourtant… Est-ce que la faim peut à ce point leur faire perdre le sens commun ? Et puis, toute à ses réflexions, elle finit par abdiquer et se diriger vers la porte. A reculons. Parce qu’on ne sait jamais. Quand son dos l’atteint, sa main cherche le contact du métal froid de la poignée, mais la vue de l’apparent jeune homme prostré, dans une telle situation de détresse, la dissuade de l’actionner, une fois qu’elle l’a trouvée. Retenant un soupir pour elle-même, un peu hébétée de ce qu’elle s’apprête à faire, elle finit par revenir vers lui et lui pose doucement une main sur l’épaule. « A cette heure-ci, toutes les filles dorment… J’ai peur que tu doives te contenter de moi… » Qu’elle lui lance, avec un sourire d’excuse, en lui tendant son bras. Un frisson naît dans le creux de ses reins et remonte le long de sa colonne vertébrale. Elle ne peut s’empêcher de mettre en abîme l’état d’esprit qui lui fait faire ce qu’elle fait maintenant avec tout ce qu’elle a pu faire auparavant. Le paradoxe est de taille… Tellement conséquent qu’il lui donne le vertige… Ce serait presque à son tour de demander à Samaël « Mais qu’est-c’que tu m’fais ? »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Ven 10 Aoû - 22:25

Le vampire ne comprend pas ce qui lui arrive. Complètement dépassé par les sentiments qui le dévastent en ce moment. Des sentiments tellement contradictoires que s'il avait été humain, il aurait sûrement la nausée à l'heure qu'il est. Et ces émotions qu'il n'a pas l'habitude d'éprouver, il les met sur le compte du trop plein d'alcool ingurgité un peu plus tôt. Comment pourrait-il en être autrement ? Sauf qu'il sait aussi qu'il peut être imprévisible avec tout ce qu'il a dans le sang, même si dans quelques heures, tout sera comme si rien ne s'était produit. Mais pour le moment, il faut qu'il se mesure... Et surtout, prenne ses distances s'il ne veut pas faire un geste qu'il risque de regretter... Comme s'en prendre à Alexys. Car c'est bien la dernière chose qu'il souhaite. Alors, quand elle pose pied au sol et que Samael sent l'atmosphère changer sans en mesurer la réelle portée, il s'écarte. Peut-être un peu trop brusquement d'ailleurs. Et conseille à l'esclave de partir si elle ne veut pas qu'il arrive un malheur.

Lui tournant le dos, Samael ferme les yeux et inspire profondément pour recouvrer son calme. Il tente aussi de se raisonner. Sa soif, il l'assouvira avec une autre de ses esclaves, ce n'est pas ce qui lui manque ! Oui, sauf que voilà, ce n'est pas une autre qu'il veut tout de suite... Il ferme les yeux, guettant la porte qui claque, annonçant qu'Alexys est partie... Mais il n'en est rien. Le temps s'écoule, et c'est la main de la jeune femme qui vient se poser sur son épaule. Samael rouvre les yeux, dépité, et tourne légèrement la tête vers elle tandis qu'elle prend la parole. Elle n'a pas tord en plus. Tout le monde doit dormir à cette heure-ci. Bien que ça ne lui aie jamais posé de problème de réveiller l'une des filles pour assouvir ses désirs... Et après ce qui doit paraître une éternité à l'humaine, le vampire se tourne enfin complètement vers elle... et l'observe tendre le bras, un léger sourire sur les lèvres. Le vampire perçoit distinctement la chaire de poule qui naît sur sa peau. Et il ne saurait l’interpréter convenablement. Quoiqu'il en soit, il s'approche, lentement, l'obligeant à reculer jusqu'à ce que son dos heurte le mur. Plaquant son bras droit juste au dessus de la tête de la blonde, Samael la surplombe de toute sa hauteur alors que les doigts de sa main gauche se baladent sur l'avant bras de l'esclave, pour remonter jusqu'à son cou, exerçant une légère pression avec l'ongle de son index. « Je veux faire ça là. » qu'il lance dans un souffle, sur un ton qui semble ne pas laisser le choix à Alexys alors qu'il n'en est rien, à en juger le regard qu'il lui lance, presque suppliant, son visage à quelques centimètres à peine du sien qu'il faudrait un seul mouvement de sa part pour que leurs lèvres se rencontrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Sam 11 Aoû - 10:02

Qu'est-ce que tu fous, bon Dieu?! s'interpelle mentalement Alexys, le bras tendu vers Samaël... Oui, que croit-elle être en train de faire, exactement ? Elle-même n'en sait rien, elle-même, pour une fois, n'a pas réfléchit. Parce qu'elle n'a jamais eu peur du vampire, parce qu'en dépit de tout ce qu'il pouvait lui infliger, il n'est jamais parvenu à la dominer mentalement, elle ne l'a jamais laissé faire, ne lui a jamais laissé la moindre prise pour la plier à sa volonté... Et maintenant ? Maintenant... Le regard qu'il lui lance, quand il se retourne vers elle, la saisit. Il a l'air... Dépité. Elle esquisse un mouvement de recul. Si elle ne s'attendait pas à ce qu'il saute de joie spécialement, elle ne s'attendait pas non plus à cette tête d'enterrement... C'est si désagréable que ça que de boire son sang ? Elle fronce un peu les sourcils, mais n'a pas le temps de dire quoique ce soit, en l'occurrence de l'envoyer sur les roses, qu'il se lève et s'approche.

Sa vexation aidant, Alexys voit éclore en elle une détermination nouvelle qui la fait soutenir le regard du prédateur, car c'est ce qu'il est, dans l'instant, un prédateur... Ne souhaitant pas le provoquer, elle le laisse gagner du terrain, et recule à mesure qu'il avance, mais garde leurs iris bleutées ancrées les unes dans les autres. Hors de question qu'elle s'incline, hors de question qu'elle détourne le regard. Ce serait lui concéder une victoire qu'elle refuse catégoriquement de lui concéder, et rien, pas même le fait que son dos entre en butée avec le mur, ne parvient à prendre le dessus sur cette détermination, sur cet orgueil bafoué qui lui fait garder la tête haute et les dents serrées.

Ce moment, comme plusieurs au cours de cette soirée, est chargé d'une forte tension, une tension que, cette fois, Alexys est incapable de qualifier, puisqu'elle change trop vite pour qu'elle s'y fasse... Et là, alors qu'elle est prise en étau entre le mur et Samaël plus que jamais. Il est proche, maintenant, mais son attitude, ce qu'il dégage, est très différente de ce qu'il dégageait lorsqu'ils étaient allongés sur le lit... En conséquence, le souffle de la jeune femme aux cheveux couleur de lune se raréfie, ses pupilles se dilatent. Tenace, elle refuse cependant de lui abandonner le moindre pouce de terrain, de lâcher prise une seule seconde... Du moins en esprit. Son corps, pour sa part, commence déjà à la trahir quand des frissons naissent de façon visible au contact des doigts du vampire sur sa peau. Leurs visages sont proches l'un de l'autre, beaucoup trop proches pour la laisser de marbre. « Je veux faire ça là. » il dit, Samaël, et Alexys entend la supplique derrière le caprice. Elle déglutit. C'est atrocement sensuel ce qu'il demande. Ce n'est pas pour rien que, jusqu'à présent, elle a bien fait attention ne pas se retrouver dans cette situation, précisément parce qu'elle n'a pas la moindre idée de si elle en a réellement envie ou pas... En l'occurrence, à son corps défendant, là, maintenant... Elle se voit bien s'emparer de la bouche du vampire, cette bouche qu'il désespère autant d'enfouir dans son cou. Pendant de longues secondes, la jeune femme fantasme ce baiser contre-nature, ce baiser auquel elle ne devrait pas penser, auquel elle n'a pas le droit de penser... Elle relève un peu la tête, faisant se frôler leurs nez. La tentation se fait de plus en plus forte. « D'accord. Vas-y. » laisse-t-elle alors tomber d'une voix sourde. Entre le marteau et l'enclume, ce sera une morsure pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Sam 11 Aoû - 15:16

Respiration saccadée, les yeux encrés dans les siens, Samael attend la sentence tomber. Il sait parfaitement qu'avec Alexys, il y a plus de chances qu'elle refuse plutôt que d’accepter qu'il se serve au niveau de sa jugulaire.. Et alors quoi ? Que fera-t-il si ça arrive ? Le vampire ne sait pas. Perdu, il ne veut pas lui faire de mal. C'est pourquoi il la supplie presque du regard d’accepter cette requête. Son pouls s'accélère rien qu'à s'imaginer planter ses crocs à cet endroit... Quant à l'esclave, elle ne détourne pas une seule seconde les yeux, ne pivote pas d'un centimètre sa tête alors que leurs deux visages sont beaucoup trop proches... Quand enfin, elle prend la parole. Accepte la demande du vampire qui la regarde quelque peu hébété. Il s'attendait bien évidemment d'avantage à un refus, tournant dans sa tête tous les scénarios possibles si ça arrivait. Alors, qu'elle dise oui... Il n'en croit pas ses oreilles le brun. Esquissant un faible sourire, il ne fait rien durant quelques secondes, si ce n'est caresser la peau diaphane de la blonde, avant d'en retirer délicatement sa chevelure, exposant ainsi son cou tant convoité.

Enfin, ses crocs font leur apparition et Samael se penche sur Alexys. Un petit « clac » caractéristique retentit quand ses canines se plantent délicatement dans la chair. Les deux mains appuyées contre le mur derrière la jeune femme, de part et d'autre de son corps, la prenant ainsi en étau, le vampire commence à aspirer son sang... Les gorgées s’enchaînent et Samael ferme les yeux d’extase. Putain. C'est encore meilleur que ce à quoi il s’attendait. Encore plus que lorsqu’il s'est servi au niveau de son bras. Sensation indescriptible alors qu'il continue de boire. Tourbillon d'émotions qu'il ne maîtrise pas. Et si ce simple geste a, habituellement, une connotation sensuelle, c'est encore plus intense avec elle sans qu'il sache l'expliquer. Ce qu'il sait, c'est que le sang de la blonde est différent des autres. Son goût est plus intense. Exquis.

Mais une petite alarme retentit dans son esprit, lui rappelant que s'il continue sur sa lancée, il va finir par la vider de son sang et, au mieux lui provoquer un malaise, au pire la tuer. Et ce n'est bien sûr pas ce qu'il veut... Alors, après une ultime gorgée, il se recule, essuyant sa bouche ensanglantée tandis que ses canines se rétractent. Mais il reste proche d'elle, beaucoup trop proche. Les yeux à nouveau rivés dans les siens. Et s'il voudrait la remercier, aucun son ne sort de sa bouche, si ce n'est un profond soupire... Quand son regard est attiré par la goutte de sang qui commence à couler là même où il s'est servi. Sans réfléchir, Samael se penche pour venir lécher la trace rouge, suçoter la petite marque qu'il vient de laisser sur la peau d'Alexys. Et, si cet acte peut paraître somme toute très bizarre et déplacé, le vampire ne laisse pas plus de temps à la jeune femme de se poser plus de questions car bien vite, ses lèvres viennent se plaquer sur les siennes, Samael ne percutant pas l'arrière goût métallique toujours présent et qui pourrait la dégoûter. Le fait qu'elle puisse le repousser ne l'effleure pas non plus d'ailleurs. Pulsion qu'il n'a pu retenir plus longtemps, envie subite qu'il s'est empressé d'assouvir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Sam 11 Aoû - 20:44

Il sourit. Alexys a dit oui, et Samaël sourit. Pourquoi ? Parce que ce sourire, ce n'est pas un sourire béat, aux yeux de l'humaine... C'est... Différent. Au moment où son visage disparaît dans son cou, la jeune femme sent son cœur tomber au fond de son estomac. Et si c'était de l'orgueil ? S'il l'avait manipulée depuis le début, et que ce petit sourire était celui d'un homme satisfait de l'avoir poussée à bout ? Les yeux de la jeune femme s'embuent de honte à cette idée, et elle lève son visage vers le ciel, se demandant dans quel manège infernal elle vient de monter... Parce que si elle écoute son corps, si elle l'écoute vraiment et sans hypocrisie, elle aime, son corps aime, à son âme défendant, ce qui est en train de se passer. La chair, et particulièrement la sienne à cet instant, est faible. Perdue pour perdue, elle vient glisser une main contre la joue de Samaël, un peu comme une reddition. Son corps s'enivre de cette sensualité qui lui a fait si cruellement défaut pendant des mois, alors que son esprit est en larmes. Qu'est-ce qui l'attend, maintenant ? Son sort sera-t-il le même que celui de ses autres esclaves ? Elle va se languir d'amour pour lui et lui en disposera sans égards à l'arrivée de la prochaine ?

Elle est perdue, Alexys, complètement paumée, et l'alcool ne l'aide vraiment pas à raccrocher les wagons. Elle se sent faiblir, et il se retire juste à temps. Sa déroute touche donc à sa fin, n'est-ce pas ? Nourri, il va lui demander de retourner à sa chambre, où elle se morfondra des heures durant, se vautrant dans sa honte et se flagellant face autant de faiblesse... Ou pas. Elle est prise de court quand ce ne sont plus les dents mais la langue de Samaël qui s'attaque à sa gorge, achevant d'éveiller ses appétits primitifs. Des mois qu'elle n'a pas fait l'amour, qu'elle ne s'est laissée aller à aucune fantaisie de ce genre... Son esprit s'éteint, assommé par la puissance de la réponse de son corps, indubitablement en manque d'attention. Alors, quand de son cou, les lèvres du vampire passent au sienne, c'est presque vorace qu'Alexys lui rend son baiser. Le goût métallique du sang, elle s'en moque. Il n'y a que le contact de leurs lippes les unes contre les autres qui l'importe, et pour le retenir d'interrompre leur échange, les mains de la jeune femme se glissent dans sa nuque et l'attirent à elle.

Elle est presque brutale, Alexys, quand elle l'embrasse, impatiente, gourmande. Désireuse de jouer à son tour, sa longue entre dans la danse et commence par s'annoncer en flattant les lèvres de Samaël, avant de s'immiscer entre elles, en quête de son homologue, à laquelle elle veut ne laisser aucun répit. Impulsive, la jeune femme vient se serrer contre lui, à la recherche de sa chaleur, de son étreinte... Et puis, son esprit finit par se remettre de son coup de massue. Immédiatement, il impose à l'esprit de la faible humaine une image de son compagnon, de celui qui a confiance en elle, Matthieu... Ce qui la stoppe net dans son élan. Comme si elle s'était brûlée au contact de Samaël, elle le relâche et reprend ses distances, brisant la prison qu'il formait jusqu'alors avec le mur, en le repoussant sans ménagements. « Qu'est-ce que j'ai fait... ? » se demande-t-elle, à voix basse, tournant le dos au vampire, en glissant ses doigts dans ses cheveux et en s'y cramponnant, prête à se les arracher, son cœur tambourinant encore comme un fou dans sa poitrine de leur étreinte. Encore, lui murmure-t-il, le fou, à peine audible au milieu des Qu'est-ce que j'ai fait? La question tourne en boucle dans son esprit. Qu'est-ce qu'elle a fait ? Qu'est-ce qui lui arrive ? Et surtout... Qu'est-ce qu'elle doit faire ? Lentement, elle se redresse et pivote vers Samaël, à qui elle lance un regard totalement perdu. Qu'est-ce que je dois faire? semble-t-il lui hurler, alors que mille doutes s'insinuent dans son esprit. Elle ne sait plus Alexys, ni d'où elle vient, ni où elle va, ni contre quoi elle se bat. Elle est fatiguée, et elle aimerait bien qu'on la prenne par la main et qu'on lui montre la voix à suivre. Une fois. Rien qu'une fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Sam 11 Aoû - 23:43

Il l'embrasse subitement, sa langue venant chercher la sienne. C'est plus fort que lui et il ne parvient plus à se retenir. Et si jamais Alexys le repousse, il mettra ça sur le compte de l'alcool qu'il a ingurgité un peu plus tôt, bien que les effets commencent à s'estomper... Oui mais voilà. Contre toute attente, la blonde répond à ce baiser, passant une main dans la nuque du vampire pour l'attirer à lui, approfondissant encore plus leur échange. Baiser fiévreux, leurs corps se frôlent, et finissent par se toucher alors que les mains de Samael passent sur les hanches de la jeune femme pour ensuite remonter dans son dos et réduire encore plus le peu d'espace entre eux. La température grimpe en flèche, et c'est quand il s'apprête à attraper les pans du t-shirt de la blonde pour le lui retirer que cette dernière le repousse brusquement. Ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passe, Samael ne riposte pas, reculant de quelques pas, et se contente d'observer Alexys qui se demande ce qu'elle est en train de faire. Et le brun conçoit parfaitement ses réticences. Après tout, il est un vampire, un être que le folklore populaire veut être immortel et bien plus encore. Une créature de la nuit qu'il faut craindre... Quant à elle... Il ne devrait la voir que comme son repas, et rien d'autre... Se passant une main dans les cheveux, presque mal à l'aise, l'adrénaline qui pulsait dans ses veines redescend lentement tandis qu'il se dirige vers le lit pour s'y asseoir. Le silence entre eux se fait, pesant, alors qu'il observe toujours la blonde qui lui tourne finalement le dos, comme pour fuir son regard. « J'veux pas t'obliger à faire un truc dont t'as pas envie... » qu'il lance finalement, mettant le dilemme dont elle semble prise sur le compte de son esprit embrumé par l'alcool qui parcourt encore le sang de la jeune femme, et qu'il a parfaitement senti lorsqu'il s'abreuvait. Loin de se douter que ce n'est pas ce qu'il se passe entre eux qui la perturbe, mais un possible fiancé à plusieurs milliers de kilomètres d'ici. « Alors, si tu veux partir... » mais il ne finit pas sa phrase Samael, se contentant de couler un regard vers la porte, pour ensuite le faire revenir vers elle qui semble, à son tour, complètement perdue tandis qu'elle pivote à nouveau vers lui. Et pour toute réponse à ce regard presque désespéré, Samael hausse les épaules. Comme s'il se fichait pas mal de la situation. Comme si ça ne le touchait pas le moins du monde ce qui est en train d'arriver. Bien évidemment, c'est tout le contraire. Sauf qu'il est dépassé par les événements et ne sait pas quoi faire. il n'a aucune envie qu'elle s'en aille. Il voudrait qu'elle reste. Il voudrait qu'elle passe la nuit avec lui. De manière platonique s'il le faut. Et s'il n'avait pas envie d'elle comme c'est le cas maintenant, c'est ce qu'il lui proposerait. Sauf qu'il est bien trop excité désormais pour l'envisager... Samael pousse un soupire las, avant de se laisser tomber sur le lit, regard rivé vers le plafond, s'attendant à tout instant à entendre la porte claquer. Une récurrence semble-t-il, en cette nuit plus que hors norme. Se pinçant l'arrêter du nez, le vampire se dit qu'il ne parviendra pas à passer la nuit ainsi, et qu'il faudra qu'il aille chercher une autre de ses esclaves pour assouvir ses envies... Sauf que ce n'est pas d'une autre dont il a envie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 12 Aoû - 9:33

L'envie... Si la scène qui vient de se dérouler entre eux a bien fait comprendre quelque chose à Alexys, c'est que l'envie, de lui notamment, n'est pas ce qui lui fait défaut... Seulement, elle ne peut pas. Dans son esprit, elle finira par rentrer, elle finira par retrouver sa famille et Matthieu, et à ce moment là, elle veut pouvoir le regarder dans les yeux... Bien sûr, les chances sont aussi très fortes qu'après autant de temps depuis sa disparition, il tente lui-même de refaire sa vie, et bel homme comme il est, ce ne doit pas être les prétendantes qui manquent... Les belles femmes gravitent depuis toujours dans son sillage, s'il le souhaite, Alexys sait qu'il n'aura aucun mal à la remplacer... C'est difficile pour elle de savoir comment se positionner. Elle veut être respectable, correcte avec lui, mais sans savoir ce qu'il en est de son côté, tout devient incertain, où se place la correction, ce qu'elle peut se permettre ou pas, etc.

Cela étant, toutes ces considérations s'effacent en quelques mots et un geste du vampire. Elle peut partir, et il lui montre la porte façon « Casse-toi, tu m'emmerdes à changer d'avis tout le temps. » comme un gamin capricieux. Sa réaction est un coup de poings dans l'estomac d'Alexys, qui est déçue, mortifiée, et se sent exploser de rage... Tout cela à trois secondes d'intervalles. Il lui faut bien plusieurs secondes pour encaisser le choc, secondes où elle le fusille du regard, à la fois interloquée et hors d'elle. Ce serait une gamine de quinze ans, elle partirait en le traitant de tous les noms, son orgueil blessé, et refuserait de lui adresser la parole de nouveau. Oui mais voilà. Alexys a eu trente ans, et a l'expérience des relations hommes/femmes, sait qu'avant de monter sur ses grands chevaux, il faut parler et... Prenant le premier truc qui lui passe sous la main sur la table (un livre), elle le lui lance avec humeur. Il a l'air de s'en foutre, elle est vexée, il faut qu'elle extériorise avant de parler. Pour lui, ce n'est rien, il pratique la chose avec toutes ses esclaves... Mais elle, elle n'a jamais été facile, elle n'a jamais cédé à ses bas instincts. Si ce qui est arrivé ce soir est arrivé, c'est qu'il est parvenu, insidieusement, au cours des derniers jours à toucher son âme. Se rendre compte que tout cela n'était qu'un jeu pour lui, une manœuvre calculée pour l'amener où il voulait, la plonge dans un état indescriptible, mélange de honte, d'horreur, de dégoût d'elle-même... Une spirale dégradant l'image qu'elle a d'elle-même difficile à stopper... Et c'est précisément pour ça qu'elle reste, et ne part pas en claquant la porte comme une ado. Elle a besoin de savoir à quoi s'en tenir.

« Tu trouves ça drôle ? » qu'elle l'agresse, donc, sa colère prenant le pas sur tout le reste. « C'est ça, ton délire ? C'est ce que t'as fait avec la demi-douzaine de filles qui sont dans le dortoir, te montrer enjoleur avec une pour l'isoler des autres, que les anciennes aient la haine contre la nouvelle, les rendre dingue et ensuite les jeter ? » Cette théorie est irrationnelle pour bien des raisons, mais, profondément vexée et surtout furibonde, Alexys est incapable d'en voir les failles. Du reste, elle ne laisse pas le temps au vampire de continuer, parce qu'elle enchaîne. « Tu veux pas m'obliger à faire un truc que je veux pas... » Elle rit jaune. « Pourtant tu me gardes ici, loin de ma famille, de mes amis, de mon copain... » Il n'est pas censé savoir qu'il y a de l'eau dans le gaz entre eux. Ça ne va pas, pour Alexys, dans leur couple, mais tant qu'ils n'ont pas parlé, ils sont encore un couple. « Un coup t'es sympa, un coup tu te comportes comme le dernier des connards avec moi Samaël ! » Elle hausse le ton, preuve de sa perplexité. « Qu'est-ce que TOI tu veux, à la fin ?! » Se rapprochant du lit à grandes enjambées, dans l'idée de le cogner, elle s'arrête néanmoins à quelques pas, serrant plutôt les poings. « Qu'est-ce que tu veux de moi ?! Une partie gratuite ? Bordel, t'as vingt femmes superbes qui demandent que ça dans le dortoir d'à côté !! A quoi ça t'avance de déployer autant d'efforts pour une quidam ?! » A quoi ça l'avance de la torturer elle, qui n'a jamais, avant cette nuit, montré le moindre signe d'intérêt pour son corps, alors que des femmes prêtes à se jeter dans ses bras pour l'aider à assouvir ses envies, il n'y a que ça. « Si c'est parce que moi je tombais pas en pâmoison devant toi à chacun de tes gestes, laisse-moi te dire que c'est un caprice, et qu'à ton âge, c'est ridicule...  Et en ce qui me concerne, je refuse d'être un caprice, tu m'entends ? C'est hors de question... » Elle ajoute, amère, le fusillant du regard en croisant les bras sous sa poitrine. Un caprice. C'est tout ce qu'elle est. « Elle elle ne veut pas de moi, alors je vais faire en sorte qu'elle me veuille, mais en vrai j'en veux pas vraiment. »... Quel âge ont-ils ? Quinze ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 12 Aoû - 11:25

Il est fatigué Samael. Fatigué de se battre constamment avec elle. C'est aussi pourquoi il lui montre la porte. A quoi bon tenter de la convaincre pendant des heures ? Tout perdra de sa saveur, de son intérêt. Ce qui l'a excité, c'est la spontanéité du moment. Mais maintenant qu'elle l'a coupé en plein élan alors qu'elle semblait avoir tout envie que lui, fait qu'il ne sait plus sur quel pied danser. Et l'alcool n'aide en rien à savoir quoi faire. Alors il fait comme d'habitude. Il joue au con. Au type qui s'en fiche pas mal parce qu'il a tout un harem pour assouvir ses envies si besoin. S'il trouve ça drôle ? Pas le moins du monde. Las et dépité oui. Amusé, pas vraiment. Alors quand Alexys s'approche et commence à monter le ton, Samael ne fait rien. Il reste allongé, à fixer le plafond. Sa théorie lui ferait bien esquisser son fameux sourire en coin, mais il n'en a pas la force. A la place, le vampire se contente de rouler des yeux. Ce n'est un secret pour personne, il a toujours aimé les femmes. Humaines comme vampires. Et il ne les a jamais forcées à coucher avec lui. Pas une seule fois. Si c'est arrivé, c'est parce qu'elles en avaient envie. Et si elles se sont entichées de lui... Eh bien il n'y est pour rien lui ! « Tu racontes n'importe quoi » qu'il commence. Mais il n'a pas le temps d'ajouter quoique ce soit que Alexys poursuit, avec un rire forcé. Et le mot copain n'est bien évidemment pas tombé dans l'oreille d'un sourd... « Quoi ?! » qu'il lance la voix à moitié étranglée alors qu'il se redresse vivement. C'est donc pour ça qu'elle a eu des réticences quelques minutes plus tôt, et non pas parce qu'il est un prédateur qu'elle doit redouter. Putain. Bordel. Il aurait dû s'en douter. Ou au moins, mener ses recherches sur elle plus en profondeur ! Alexys est une femme superbe. Évidemment qu'elle a un fiancé. Ou avait en l’occurrence... D'habitude ce genre de chose ne lui pose aucun problème, il s'en fiche même. Mais avec elle c'est différent. Comme à chaque fois. Sans savoir pourquoi, il sent la colère gronder en lui. Colère qui s'apparente d'avantage à de la jalousie. Imaginer la blonde avec un autre...

Mais Alexys enchaîne, ne réalisant pas le moins du monde la bombe qu'elle vient de lancer et qui a explosé en pleine figure du vampire. Ce dernier se lève d'un bond, poings serrés. « C'que j'veux ? » qu'il commence en avançant vers elle, haussant la voix comme elle vient de le faire. Heureusement pour les autres les chambres sont insonorisés. « T'as pas encore compris ? C'est toi que j'veux putain, et pas une autre !Et ça me rend dingue parc'que j'arrive pas me l'expliquer ! T'es qu'une simple humaine merde! » qu'il explose alors qu'il se trouve à quelques centimètres d'elle. Il la veut. Et pas seulement à cause de son sang hors norme. Il veut la posséder, totalement. « Et TOI, tu veux quoi hein ? Ça t'amuse de me mettre en rogne ? De tester constamment mes limites au point que je suis obligé de te punir ? De m'allumer pour ensuite me repousser ? » qu'il poursuit de colère, avant de venir la plaquer contre le mur à vitesse vampirique, une main sur sa gorge, serrant légèrement. « Il me suffirait d'un mouvement pour briser l'insecte que tu es. Un seul » qu'il lui souffle, effrayant comme elle ne l'a encore jamais vu, le regard menaçant, lui rappelant ainsi sa place dans ce monde.

Et finalement, il relâche sa prise puis se recule, laissant Alexys reprendre sa respiration. La voir comme ça, agir ainsi avec elle, le rend malade. Mais il ne faut pas qu'elle oublie qui il est et que bien sûr, il n'est pas un simple humain lambda qu'elle peut s'amuser à provoquer. « Tu veux partir ? Vas-y. » qu'il lance plus calme en désignant une nouvelle fois la porte, contraste saisissant avec la colère qui émanait de lui jusqu'à présent, et ce ton menaçant qu'il a employé. Si sa sœur le voyait présentement, pour sûr qu'elle lui collerait une gifle histoire de lui remettre les idées en place. « C'est pas la première fois que t'en as l'occasion, et ce sera sûrement pas la dernière. » qu'il ajoute, baissant les armes, se rappelant qu'elle aurait déjà pu s'enfuir de nombreuses fois sans qu'il n'intervienne, notamment lors de leur entrevue dans les jardins quelques semaines plus tôt. Lui-même lui a donné l'opportunité, non sans préciser qu'elle ne passerait sûrement pas les portes de la cité en vie. Et cette nuit ne fait pas exception. Elle veut partir ? Qu’elle le fasse. Mais Samael ne garantira pas sa sécurité. Pas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 12 Aoû - 19:53

Cette passivité dont Samaël fait preuve... Elle enrage un peu plus Alexys qui, si elle s'écoutait, lui sauterait à la gorge pour le ruer de coups... Heureusement pour lui qu'elle n'a plus rien à lui lancer, pas même ses chaussures, sinon il les prendrait dans la face ! Cette nonchalance, cette désinvolture, l'enivre de colère, il n'y a rien de plus méprisant que ça... Alors, quand, enfin, il semble réagir à quelque chose (même si elle n'a pas trop compris quoi), elle se dit qu'enfin la discussion allait pouvoir commencer. Elle ne fait absolument pas le lien entre la mention de Matthieu et la réaction du vampire, tout ce qui compte, c'est qu'au moins, à présent, elle n'a plus l'impression de parler dans le vide, ne fait plus face à cette indifférence qui la rend cinglée.

Bien que toujours les sourcils froncés de contrariété, elle ne bronche pas quand il commence à crier à son tour. Enfin quelque chose, une réaction humaine. Au début relativement impassible, ses traits se détendent significativement sous l'effet de la surprise, le sang lui montant aux joues, quand il lui gueule tout de go qu'il la veut, tout simplement. Matthieu a déjà tenu ce genre de discours, il y a longtemps... Mais en dehors de lui, elle n'a jamais connu aucun homme aussi direct. Et quand bien même, ça lui est arrivé il y a une éternité. Que ça lui arrive maintenant et surtout de Lui est une surprise de taille, précisément pour les raisons qu'il soulève. Elle n'est qu'une humaine, basiquement humaine, n'a rien d'exceptionnel. Elle n'est pas laide, elle se sait avoir du charme pour certains, mais de là à ce qu'il soit suffisant pour agir sur un vampire... Alexys en reste interloquée.

Elle ne sort de son état d'hébétement que lorsqu'il se met à lui reprocher de l'allumer. A cette mention, ses joues s'enflamment et la colère renaît. « T'es g... » Pas le temps de terminer sa phrase. En un clin d’œil, elle est maintenue par la gorge, contre un mur sur lequel il l'a plaquée. Le choc, en raison de la vitesse, lui coupe le souffle. Pendant de longues secondes, ses poumons devant encaisser le choc, elle ne respire plus, indépendamment de la pression exercée sur sa trachée. Dans cet état, il ne l'effraie pas, ne l'intimide pas. Elle est juste un peu plus furieuse, si c'est possible. Quand, enfin, il la relâche, ses jambes lui disent merde. C'est trop d'émotions en si peu de temps après un don de sang... Il n'y a plus assez de vitae dans ses veines pour irriguer son corps de façon optimale, à une telle vitesse. Flanchant sur ses appuis, elle se laisse glisser contre le mur et porte la main à sa gorge, qu'elle commence à masser doucement. Sous la pression, la petite plaie faite par les dents du vampire, encore fraîche, se rouvre, arrachant un soupir à Alexys, dont les épaules s'affaissent aux dernières paroles du vampire, parole qu'elle entend à peine tant ses reproches tournent encore dans sa tête.

Elle ne vit pas mieux cette situation que lui, indubitablement. Oui, elle le met en colère. C'est la seule façon qu'elle a trouvé d'avoir un impact, une prise sur lui. Aussi merdique soit-elle, au moins a-t-elle un minimum une impression de contrôle... La dernière chose de sa vie sur laquelle elle se sent le moindre contrôle. Y renoncer quand ils ont signé leur pacte, a été d'une difficulté sans nom, mais elle l'a fait. Obligé de la punir... Un rire jaune s'échappe discrètement des lèvres de l'humaine. Elle, elle est obligée d'être là quand monsieur l'exige, sous peine de représailles. Lui, s'il ne la frappe pas, qui sera là pour le punir ? Quant à l'allumer... Elle a tout fait pour garder ses distances avec lui, justement parce que toutes les esclaves avant elle ont glissé sur cette pente savonneuse. Mais pas elle. Oh que non. Elle ne voulait pas... Elle a offert son bras, a pris garde de ne jamais le toucher quand elle pouvait l'éviter... Et la voilà. Elle lève des yeux blasés, indifférents, vers Samaël. Peut-être qu'il devrait l'écraser comme l'insecte qu'il lui dit être. Ça leur ferait des vacances à tous les deux... « C'est ça, les alternatives que tu me proposes ? » lui demande-t-elle, calmement, parce qu'elle le sent, le malaise est très proche. A ce stade, elle sait que toutes ses couleurs ont quitté son visage, lui faisant un teint livide, et que de la sueur froide a perlé sur son front. Elle, elle se sent doucement partir, mais lutte, lutte de toutes ses forces pour terminer sa phrase. « Rester ta prisonnière, ton esclave, ici, attendre que tu te lasses de moi et souffrir de te voir en favoriser une autre, ou bien mourir dix mètres après les portes... ? » Elle lui adresse un sourire désabusé. « J'aurai juste aimé avoir la possibilité de te choisir... » Son sourire s'agrandit un peu, elle aimerait ajouter quelque chose, mais n'en a pas l'occasion. Un voile noir se dépose sur ses yeux, tandis qu'elle s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 12 Aoû - 22:21

Les mots sortent de sa bouche sans qu'il ne puisse les maîtriser. Un flot continu qu'il sait qu'il regrettera par la suite. Mais c'est plus fort que lui. Tout ce qui lui passe par la tête sort de sa bouche sous la colère. Il traite même Alexys d'allumeuse alors qu'elle est loin d'en être une. Mais apprendre qu'elle a un fiancé, et se rappeler la manière dont elle l'a attiré à lui, lui a rendu son baiser quelques minutes plus tôt... Samael s'est enflammé. En témoigne la manière dont il se montre menaçant, prédateur capturant sa proie alors qu'il plaque violemment la jeune femme contre le mur. Un geste de sa part, un seul... et il peut lui ôter la vie. Mais ce n'est pas ce qu'il veut. Oh ça non. Alors il relâche sa prise et s'éloigne, désignant à nouveau la porte. Alexys souhaite tellement quitter les lieux qu'il ne la retiendra pas cette fois. Il n'enverra même pas sa succube lui courir après comme il a pu déjà le faire quelques fois. Samael est fatigué. Fatigué de se battre constamment avec la blonde. Lui qui pensait que cette soirée allait être différente au vue de la tournure qu'elle a prise et qu'elle s'apprêtait à poursuivre... « Fais chier putain ! » qu'il gronde alors que son poing atterrit violemment contre le mur près de lui, laissant une trace bien visible dans le béton. Et quand Alexys reprend la parole... « Tu veux quoi hein ? » qu'il lance d'une voix dure tout en pivotant vers elle. Et le vampire a un petit moment d'arrêt lorsqu'il la voit assise par terre, visage livide, des difficultés à respirer, et sa blessure rouverte, laissant ainsi s'échapper quelques perles de sang dont l'odeur vient lui titiller les narines... Tout aussi rapidement, Samael recouvre la maîtrise de lui-même, plongeant ses yeux dans ceux de l'esclave, affichant encore une fois une attitude qui laisse supposer que sa situation ne le touche pas le moins du monde. « Je t'offre la liberté que tu t'esquintes à retrouver depuis que t'es là. C'est pas c'que tu désires le plus ? Alors, tu veux quoi Alex ? Hein ? TU VEUX QUOI ? » qu'il lui hurle à nouveau, contrastant de fait avec le calme exposé par la blonde dans ses paroles. Au fond, il aimerait qu'elle dise que c'est lui qu'elle veut, tout comme la réciproque qu'il a avoué quelques instants plus tôt. Mais il se voile la face, il le sait. Après tout, n'est-il pas son bourreau ? Et il préférerait que ce ne soit pas du fait d'un syndrome à la con qu'elle aurait développé...

Les mots qu'elle prononce le touchent, bien plus qu'il ne l'aurait pensé. Ses épaules s'affaissent, ses traits se décrispent. Comment pourrait-il se lasser ? Jamais il n'avait désiré une fille à ce point. Encore moins une simple humaine. Quand sa succube l'a ramenée au château, jamais il n'aurait pensé s'enticher à ce point. Parce que c'est bien ce qu'il est. Mordu de son esclave, lui, le vampire sanguinaire. C'est risible. Surtout quand on voit comment elle le fait tourner en bourrique depuis qu'elle est ici. Et pourtant... Cette vérité lui éclate à la gueule en cet instant. « Ça n'arrivera pas... » qu'il se contente de répondre à voix basse, sur un ton plus doux. Mais ce qu'elle dit après... Samael ne sait trop comment l'interpréter. Le choisir ? Il l'observe, le regard interrogateur. Parle-t-elle du fait qu'elle n'a pu décider de son maître sur cette île ou bien du fait qu'elle a un fiancé tout aussi humain qu'elle quelque part ? Ou encore, que lui est un vampire, et que donc une relation entre eux serait de l'ordre de l'interdit ? « Et pourquoi tu ne p... » mais il n'a pas le temps de fini sa question que déjà il se précipite vers Alexys à vitesse vampirique, la rattrapant dans ses bras avant que sa tête ne heurte le sol. La belle a perdu connaissance. Trop d'émotions en si peu de temps et surtout, beaucoup moins de sang coulant dans ses veines. « Merde... » qu'il souffle tout en se redressant, Alexys dans ses bras. Et maintenant ? Il ne se voit pas la ramener dans les dortoirs avec toutes les autres... A la place, Samael se dirige vers son lit démesurément grand, et la dépose doucement du côté droit, avant de remonter le drap jusqu'à sa taille. « J'suis désolé » qu'il murmure alors qu'il déplace délicatement les mèches blondes qui cachent son visage, avant de prendre place dans le fauteuil non loin, veillant sur elle pour le reste de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Lun 13 Aoû - 9:57

Ce qu’elle veut ? N’est-ce pas évident ? Elle veut retourner sur le continent, rentrer chez elle, oublier cette île maudite où elle tourne en rond en plus d’être torturée, où tout lui est imposé, où elle n’a pas la moindre marge de manœuvre… Où elle crève à petit feu. Elle veut revoir ses parents, ses frères. Elle veut les prendre dans ses bras, les rassurer, leur dire qu’elle va bien… Il ne réalise pas, Samaël, ce que c’est que de savoir ses proches morts d’inquiétude… Et encore, elle espère que depuis, ils ont entamé leur processus de deuil et sont parvenus à progresser. Mais que se passerait-il s’ils ne l’entamaient jamais, persuadée qu’elle est encore vivante ? Sa mère doit la chercher dans tous les visages qu’elle croise, ce doit être une véritable torture… Quant à ses frères, qu’adviendra-t-il d’eux sans elle pour faire tampon ? Henry exercera sans doute une trop forte pression, destructrice, sur Louis… Et Matthieu… Si elle doutait de l’avenir de leur relation, ce qu’il s’est passé avec Samaël lui aura au moins servi à en avoir le cœur net. Elle n’en a aucun. Elle ne l’aime plus. Si ça avait été le cas, peu importe la force de l’attraction que Samaël exerce sur elle, elle n’aurait pas eu d’effet. Pas à ce point-là, en tous cas. Cela étant, qu’elle le sache ne l’aide pas, voire pire, car tant qu’elle n’a pas pu lui parler, quoiqu’elle fasse en ce sens, ce serait une trahison, et Alexys est bien trop loyale et fidèle pour tolérer ce genre de comportement déviant.

Elle aimerait bien lui expliquer, à Samaël, qu’elle a des principes et qu’elle veut faire les choses bien… Mais elle n’en a pas la force. Plus, en tous cas, en cet instant, où elle s’écroule d’épuisement, très émue par les montagnes russes émotionnelles qu’elle vient de vivre. En demi-conscience, elle perçoit vaguement le vampire s’occuper d’elle, mais est totalement incapable de réagir, sa conscience piégée dans son corps sans qu’elle n’ait sur lui la moindre prise. Il y a un moment où, par préservation, il cloître cette conscience, la cantonne à sa tête, et laisse le reste du corps récupérer des choses folles qu’elle lui a imposées. Ça lui est déjà arrivé à plusieurs reprises, Alexys sait comment ça marche, aussi ne panique-t-elle pas de ne pas réussir à bouger ses membres, ou encore de se mettre à trembler.

Le malaise dure cinq bonnes minutes, cinq longues minutes pendant lesquelles la jeune femme est blême comme la mort, frissonne violemment. Et puis, petit à petit, elle se calme, finit par se détendre, retrouve petit à petit des couleurs… Jusqu’à ce que finalement, elle recouvre sa mobilité et ses esprits. Est-ce qu’elle va mieux ? Oui, indubitablement. Est-ce qu’elle va bien ? Disons que ça pourrait être pire, et que ce n’est certainement pas maintenant qu’on la verra courir un marathon. Dans l’idéal, il faudrait qu’elle mange quelque chose de sucré, mais à cette heure-ci, les cuisines sont fermées. Rouvrant péniblement les yeux, elle se rend compte qu’elle n’est plus par terre contre le mur, dans l’immense lit du vampire… Son regard déviant, elle le voit, assit sur le fauteuil. « Merci… » murmure-t-elle à son adresse, avant de fermer les yeux de nouveaux et de s’abandonner au sommeil. Pendant une fraction de seconde, elle pense à lui dire que le lit est largement assez grand pour deux sans que ça n’implique quoique ce soit, et le mot « Allumeuse » revient la hanter. C’est sur cette note que Morphée l’emporte.

Ce n’est donc pas surprenant que son sommeil soit agité. Néanmoins, ça ne l’empêche pas de dormir pendant des heures, récupérant tous les manques accumulés, les courtes nuits et les réveils aux aurores de par l’agitation secouant les dortoirs, ou bien encore les appels du vampire. A son réveil, la pièce étant plongée dans le noir, elle est incapable de dire quelle heure il est. Se redressant, elle se frotte les yeux et lorgne vers le réveil posé sur la table de nuit. 9h30. Elle soupire de dépit. Non seulement la nuit aura été très courte, mais en plus, elle a raté l’heure pour le petit-déjeuner. Il va falloir qu’elle attende le midi… Le point positif, c’est qu’à cette heure-là, il n’y aura personne dans les douches et elle sera libre d’y rester autant de temps qu’elle le souhaite. « Samaël ? » N’étant pas nyctalope, ses yeux sont incapables de sonder l’obscurité pour déterminer si le vampire est présent ou non. Elle pourrait allumer la lumière mais n’en a pas envie. Pourquoi ? Elle ne saurait le dire. Elle sait juste que c’est comme ça, un point c’est tout.

Tandis qu’elle se réveille en douceur, les souvenirs de la nuit précédente l’agressent. La violence de leur étreinte, puis de leur dispute… Elle rassemble ses genoux contre elle, doutant qu’il soit encore là. Elle n’en mène vraiment pas large, Alexys… Qu’est-ce qu’elle va faire, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Mar 14 Aoû - 10:15

Allongée, Alexys émerge quelques secondes pour le remercier. Mais le vampire n’a pas le temps de répondre que déjà elle retombe dans les bras de Morphée. Samael soupire, l’observant, toujours assis dans son fauteuil. Il veillera ainsi sur elle toute la nuit, ne s’absentant qu’une heure à peine pour aller chasser. A son retour, Alexys dormait toujours, et il reprit sa place dans le fauteuil, ne cherchant même pas à la rejoindre dans le lit pourtant suffisamment grand pour ne pas empiéter sur son espace vital. Mais non. Il restera ainsi, dans le fauteuil, à ressasser ce qu’il s’est passé entre eux et surtout, ce qui aurait pu arriver. Merde. Elle va vraiment le rendre dingue. Et mine de rien, il est en train de changer. Autrefois, il n’aurait eu aucun mal à se servir sur son esclave endormie, plutôt que de partir chasser, et peu importe la souffrance infligée… Se passant une main sur le visage, Samael ne saurait dire si ce changement est positif ou non...

Et finalement, la blonde émerge après quelques heures de sommeil à peine. Samael ne bouge pas, l’observant dans la pénombre de cette pièce sans fenêtres, toujours en silence, chercher le réveil sur la table de nuit. Il est encore tôt, mais pas suffisamment pour que les cuisines soient encore ouvertes. Les esclaves du château sont presque tous réveillés et vaquent à leurs occupations depuis plus d’une heure. Et tant pis pour les retardataires – qui subiront par la même occasion et très sûrement les foudres de leurs maîtres - qui devront attendre le repas de midi. Et quand elle prononce le nom du vampire, ce dernier hésite quelques secondes à signaler sa présence. « Je suis là » qu’il répond finalement, d’une voix sans intonation. Se levant, il se dirige vers la table de chevet, du côté où la jeune femme ne se trouve pas, pour allumer la lampe. Sur la place libre du matelas se trouve un plateau rempli de toutes sortes de choses. Un ou deux croissants, du pain, de la confiture et du beurre, quelques fruits, de la charcuterie...Et surtout un grand verre d'eau. « Comme j’sais pas c’que tu prends le matin j’ai pris un peu de tout » qu’il se contente de répondre en haussant les épaules. Pour sûr qu’Alexys n’a très certainement jamais vu autant de nourriture depuis qu’elle est ici ! Car en cuisine, c’est un peu la guerre pour se faire et servir à manger. Et surtout, sur le plateau sont présents quelques viennoiseries et fruits qu’on ne trouve pas au château… « J’vais m’doucher. Tu pourras y aller après » qu’il lance finalement, avant de poursuivre « Sauf si tu veux venir avec moi? » Mais face à la tête que lui lance Alexys, il s'empresse d’ajouter « Ça va, je plaisante », mains devant lui en signe de reddition, pour rapidement se diriger vers la salle de bain ouverte sans laisser le temps à la jeune femme de rétorquer quoi que ce soit. Salle de bain où il a déposé sur le rebord de la baignoire des vêtements propres (un jean, un t-shirt blanc tout simple et des sous-vêtements) taille femme…  Est-ce qu'il plaisante vraiment? Non... Jetant un coup d’œil vers ces derniers, Samael finit par se déshabiller, non sans soupirer, avant de pénétrer sous le jet d’eau chaude de la douche à l’italienne et se détendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Mar 14 Aoû - 11:08

Au moment où Alexys en vient à se dire qu’il n’est pas là, ignorant si elle est plutôt déçue ou soulagée de son absence, Samaël finit par se manifester. Et elle ne sait toujours pas si elle est soulagée ou déçue qu’il soit là. C’est trop flou. Beaucoup de choses tourbillonnent dans sa tête, et bien qu’il lui semble évident qu’elle ne ressent plus rien de romantique pour Matthieu, la question du vampire devient préoccupante pour elle… Elle l’entend qui bouge, et s’attend à le voir à côté d’elle d’une minute à l’autre, mais non. Quand il allume la lumière, ce qu’elle voit, à côté d’elle, éveille immédiatement sa gourmandise. Dans l’instant, son estomac hurle sa douleur. « Nourris-moi ! » qu’il crie, l’infâme. Alexys, pour sa part, finit par lorgner vers Samaël, quelque peu dubitative… Et en même temps, en voyant qu’il ne lui retire rien, pleine de gratitude. Elle a tellement faim que son estomac a probablement déjà commencé à s’autodigérer… Le fait est qu’il y a beaucoup trop de bonnes choses là-dessus pour qu’elle sache par quoi commencer…

« Merci Sam… » elle laisse tomber doucement, sincère, quand il lui confie avoir pris un peu de tout pour être certain qu’elle mange quelque chose. C’est plus que le simple plaisir d’avoir le petit déjeuner au lit… C’est que manger, ce matin-là, est un besoin. Samaël a pallié à un besoin, sans qu’elle ne le lui ait demandé. Il a été prévenant. Attentionné. Pour ça, il mérite plus qu’un merci. Mais quoi ? Affamée, elle commence déjà à picorer dans le raisin, à tremper son doigt dans la confiture et à mettre une tranche de saucisson dans sa bouche quand elle entend la plaisanterie du vampire. Si elle ne répond rien, elle lui lance un regard du genre « Really Nigga ? » plein de blase, et rirait presque de sa réaction à lui. Pendant quelques secondes, elle s’arrête de manger et le regarde partir, se figure la possibilité d’effectivement le rejoindre. Elle s’imagine se glisser dans son dos et l’enlacer, glisser son visage dans le creux de son cou pendant que l’eau chaude leur dégringolerait dessus… Elle peine à avaler ce qu’elle a dans la bouche, et se pince l’arête du nez. Le mot « Allumeuse » raisonne de nouveau sous son crâne. Si elle y va cette fois, il n’est pas question de dire « non » au dernier moment, ce serait beaucoup trop cruel, absolument pas le genre de la maison… Mais dire oui est un réel problème éthique, même si les chances que Matthieu tente de refaire sa vie sans elle soient bien supérieures…

Alexys se mord la lèvre inférieure. Son imaginaire s’est emballé, sa libido aussi. Le cœur battant à tout rompre, la honte au creux du cœur, elle finit par céder à ses bas instincts et quitte le lit, abandonnant sur le chemin de la salle de bain son débardeur et son short, pour se glisser sans bruit derrière Samaël. Avec une douceur infinie, sa main trouve son épaule pour l’inviter à pivoter vers elle. Leurs regards se croisent. « Ne dis rien... » lui souffle l’humaine, avant de se hisser sur la pointe des pieds pour s’emparer de sa bouche, venant du même coup nouer ses bras autour de son cou. La chair est faible… Ce n’est certainement pas Alexys qui dira le contraire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Mer 15 Aoû - 11:37

Fermant les yeux sous le jet d’eau chaude, Samael réfléchit à ce qu’il s’est passé hier soir – ou plutôt cette nuit – et ce qu’il vient de lui proposer là, avant de se raviser. Putain. Ce n’est pas son genre de faire ça. Douter et faire machine arrière. Non. S’il y a bien un trait de caractère qui le définit, c’est son assurance à toute épreuve… mais en voyant la tête d’Alexys, il n’a pu faire autrement. Loin de s’imaginer qu’elle va le rejoindre, le vampire se dit qu’après sa douche, il la raccompagnera chez les autres et le cours des choses reprendra comme si rien n’était arrivé, jouant la comédie devant les autres pensionnaires du château. Sauf que lui, il n’arrivera pas se sortir de la tête leur nuit, ce qui s’est dit, ce qui aurait pu arriver et surtout le fait qu’elle a un fiancé, quelque part. Même s’il sait qu’elle ne le reverra jamais, ça lui a foutu un sacré coup !

Alors, quand elle le rejoint dans la douche, il a un peu l’impression d’halluciner Samael. Se tournant vers elle et ouvrant la bouche pour dire quelque chose, la jeune femme le coupe dans son élan en venant l’enlacer pour poser ses lèvres sur les siennes, ne laissant même pas le temps au vampire de la reluquer. Il lui faut d’ailleurs un moment avant de réagir, et répondre à son baiser, tout en l’enlaçant à son tour. Il voudrait lui demander pourquoi, et ce qui l’a fait changer d’avis, mais il se ravise presque aussitôt, décrétant que cela gâcherait sans aucun doute l’instant… A la place, il finit par plaquer Alexys contre le mur carrelé de la douche à l’italienne alors que sa langue vient se frayer un chemin à travers la barrière de ses lèvres pour venir trouver la sienne et entamer une danse endiablée. Pendant ce temps là, ses mains caressent ses courbes, avant que l’une des deux ne remonte jusqu’à l’un de ses seins qu’elle vient malaxer, quand sa bouche dévie de sa trajectoire et vient déposer de légers baisers dans son cou, à l’endroit même où la marque de ses crocs est apparente. « J’ai tellement envie de toi… » qu’il lui murmure au creux de l’oreille, son entre-jambe dressée témoignant de ses dires. Depuis le premier jour où ses yeux se sont posés sur elle, Samael savait au fond de lui que les choses seraient différentes avec elle. Que ce n’est pas juste la soif de son sang qui l’habiterait, mais bien plus…. Samael s’éloigne un peu, détaille le corps d’Alexys un bref instant, l’œil avide, alors que l’eau chaude ruisselle sur son corps parfait. Puis, sans attendre, il vient à nouveau capturer ses lèvres, prenant son visage en coupe entre ses mains. Puis, encore une fois, l’une d’entre elle se veut exploratrice, caressant la peau mouillée de la blonde pour descendre toujours plus bas, direction plein sud pour venir caresser son mont de venus. « On t’a déjà dit à quel point t’es sexy ? » qu’il demande contre ses lèvres, sans réellement attendre de réponse, tandis que deux de ses doigts viennent la pénétrer doucement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexys
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 25/06/2018
Messages : 454
Multicompte(s) : Helena
Avatar + © : Teresa Palmer
Âge : 30 ans
Occupation : Danseuse au Neon Demon
Everything about me :
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Jeu 16 Aoû - 10:39

Ça n’a aucun sens, ce qui est en train de se passer. Si Alexys y réfléchit, elle n’a rien à faire là, sous cette douche, avec son geôlier. Parce qu’on peut tourner la chose dans tous les sens, Samaël reste son gardien de prison… Le fait est qu’en dépit de tout bon sens, l’humaine, bien que sachant parfaitement que ce qu’elle fait est sans doute la pire des erreurs, n’a pas la moindre volonté de ralentir la cadence, n’a pas la moindre envie d’être raisonnable et de tourner les talons… Avec la conscience aigüe de l’eau chaude qui coule délicieusement sur sa peau, qui précède les caresses du vampire, pour une fois depuis son arrivée sur cette île de l’Enfer, Alexys a l’impression d’être exactement où elle le doit, comme si tout ce qui s’est passé depuis leur rencontre n’avait servi qu’à l’arrivée de cet instant très précis…

Pendant quelques courtes secondes qui ont paru durer une éternité à la jeune femme, Samaël est resté de marbre à son apparition, laissant craindre à Alexys qu’il avait changé d’avis, que sa proposition n’était réellement qu’une boutade, et que ses mots de la veille n’étaient que les divagations d’un homme saoule… Mais, après un blanc interminable, il finit par refermer ses bras sur elle et par lui rendre son baiser, tuant ainsi pour une durée indéterminée l’aspect « réflexion » de la personnalité de l’esclave. Ici et maintenant, elle n’a pas la moindre envie de réfléchir, ni à hier, ni à demain. Elle veut s’abandonner totalement à l’instant, oublier ce qu’elle a été pour ne plus qu’être, accepte de perdre le contrôle sur elle-même, le cédant plutôt pour la toute première fois à Samaël. Qu’en fera-t-il ? Là est tout le grisant de la question.

Le palpitant d’Alexys, déjà un peu malmené par la décision de cette dernière de rejoindre le vampire sous la douche, s’emballe carrément quand il décide de la serrer contre le mur. Ce geste, pour elle, est d’un grand érotisme et, combiné au reste, il fait exploser l’envie de lui, jusqu’alors présente mais un peu timide, que peut avoir Alexys. Sa façon de l’embrasser, à la suite de ça, trahit tout de cet embrasement soudain. Moins douce, l’échange est un peu plus brutal, un peu plus ferme, ses mamelons ne pouvant faire autrement que de se dresser sous les caresses dispensées par Samaël. La bouche de celui-ci allant se perdre dans son cou, l’humaine vient glisser sa main dans ses cheveux, sur lesquels elle les referme, tandis que l’autre vient faire jouer ses ongles avec plus ou moins de force dans son dos. Il lui dit avoir envie d’elle, et une vague de chaleur, née au niveau de son intimité, se propage délicieusement dans tout son corps. Elle aussi a envie de lui, tellement envie de lui que c’en est douloureux. Témoin de cette douleur d’impatience, la prise de ses doigts sur ses cheveux se raffermit, tandis que ses ongles entament légèrement sa peau.

Trop tôt, beaucoup trop tôt au goût d’Alexys, Samaël décide de prendre ses distances et l’abandonne là, le dos collé contre le carrelage dont la température, froide, fait naître des frissons de contraste avec celle de l’eau, beaucoup plus chaude. Laissée à elle-même, la jeune femme se rend compte avoir la respiration saccadée, en voyant le rythme auquel se soulève et s’abaisse sa poitrine. Ce qu’il éveille chez elle est, pour l’instant, très primitif, très irréfléchi. Il est une pulsion qu’elle doit assouvir, un caprice, un besoin. Elle a besoin de le sentir en elle, sans avoir la moindre idée du pourquoi. Le regard fiévreux, elle le dévisage, tellement expressive que Samaël peut lire sans peine l’intensité avec laquelle elle peut le vouloir. Depuis qu’elle est là, c’est bien la première fois qu’elle le regarde ainsi.

Enfin, il se décide à revenir l’embrasser. Lui offrant sa bouche sans la moindre résistance, elle lui dispute la suprématie sur le baiser, allant jusqu’à mordiller à plusieurs reprises ses lippes, sans qu’aucune honte ne l’étreigne. Ses caresses la font frissonner de plaisir et d’impatience, mais ce sont ses deux doigts qui la pénètrent qui lui arrachent un réel soupir de plaisir. Non, on ne lui a jamais dit qu’elle était sexy, la sexitude n’étant pas quelque chose qu’elle cultive, mais si c’est ainsi que la trouve Samaël, ça lui va parfaitement… N’importe quoi tant qu’il continue de s’occuper d’elle, et, pour ne pas être en reste et lui rendre la pareille, la blonde envoie l’une de ses mains, après quelques effleurent de ses tétons du bout des doigts pour stimuler son sens du toucher, ou encore une légère caresse au niveau de son nombril, s’emparer de sa hampe. D’abord, son index en trouve l’extrémité, qu’il flatte avec douceur, avant d’en glisser tout le long, d’une nervure à l’autre, jusqu’à sa base. Une fois-là, c’est toute sa main qui la saisit avec une douce fermeté, et commence à décrire des va-et-vient, serrant plus ou moins de façon aléatoire pour varier les plaisirs. Se faisant, l’impatience gagnant de plus en plus de terrain, des mouvements de hanches de sa part trahissent cette envie grandissante, le feu intérieur qui l’habite.

Après un temps indéterminé, n’y tenant plus, Alexys soustrait son intimité aux doigts du vampire d’un mouvement du bassin, et pivote, se retrouvant face mur. Ecartant légèrement les jambes, elle vient saisir les mains de Samaël, et en place une sur son intimité, la seconde sur ses seins, pour finir par venir positionner son sexe tout contre le sien… Doucement, avec langueur, elle commence à décrire de ses reins des va-et-vient, leur permettant de se caresser mutuellement. Alexys ferme les yeux et laisse sa tête aller sur le côté, le corps brûlant de désir. Elle n’a qu’une hâte, c’est de sentir Samaël en elle, mais, pour se jouer de sa propre impatience, choisit volontairement de le laisser décider du quand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 848
Pseudo/Prénom : Nalex/Alexia
Multicompte(s) : Aucun
Avatar + © : Luke Grimes + @anesidora
Âge : Si physiquement on lui donne 30 ans, en réalité il va sur ses 90 ans
Occupation : Prendre un mâlin plaisir à tourmenter quelques humains
Everything about me : "Donc vous voulez que je vous parle de moi. Je n’ai rien à dire. Même si c’était le cas, vous auriez tort de me croire. La confiance est un mensonge. Personne ne connaît jamais personne. Les gens pensent que si on aime suffisamment quelqu’un, alors tout pourra toujours s’arranger. Les gens ont tort [...] À la fin, vous serez seulement malheureux. "


Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys] Dim 26 Aoû - 11:17

Depuis le premier jour il a envie d’elle. Cette envie de la posséder, totalement. Depuis que ses yeux se sont posés sur elle, sans vraiment se l’avouer. Et si vous lui demandiez maintenant encore ce qu’il en est, le vampire nierait absolument tout en bloc. Et pourtant, il y a des regards et des attitudes qui ne trompent pas, des sentiments qu’il ne comprend pas… Mais pour l’heure, Samael n’y pense pas, bien trop occupé à donner du plaisir à Alexys qui l’a finalement rejoint sous la douche contre toute attente. La tension entre les deux est à son paroxysme, et l’eau chaude qui ruisselle sur leurs corps nus n’est en rien quant à la montée subite de température…

Samael ne peut pas s’empêcher de dire à la blonde à quel point elle est sexy. Et c’est vrai. Putain. Il l’avait imaginé sans ses vêtements bien sûr, mais ça dépasse de loin toutes ses attentes. Elle lui plaît. Totalement. Et le fait qu’elle ait un fiancé qui l’attend quelque part est relégué au second plan, très loin dans l’esprit du vampire. De même sa sœur qui pèterait très certainement un plomb si elle savait ce qu’il se passe en ce moment… Plus rien ne compte, si ce n’est Alexys. A l’écoute de ses réactions, Samael adapte ses assauts sur l’intimité de l’esclave. Et le regard qu’elle lui lance l’excite encore plus, si cela est encore possible…  Frissonnant lorsque les doigts de la belle viennent à son tour s’occuper de son intimité. D’abord lentement, puis avec plus de ferveur. Et Samael a tellement envie d’elle que c’en est presque douloureux.

Alors qu’il s’apprête à retirer la main d’Alexys, cette dernière semble lire dans ses pensées et change de position, pivotant pour offrir son dos au vampire. Et quand elle se penche, ce dernier retient son souffle, comprenant parfaitement ce qu’elle attend alors qu’elle attrape ses mains pour les placer sur son corps. Peau contre peau, Samael embrasse la nuque de la jeune femme tandis que ses mains s’affèrent à procurer encore un peu de plaisir et d’envie à la blonde. Mais bientôt, il n’y tient plus le vampire. Mais au lieu de prendre Alexys là, dans la douche, il la fait pivoter pour qu’elle soit à nouveau face à lui, avant de l’embrasser avec avidité et placer ses mains sous ses fesses pour la soulever.

Un éclair de lucidité a traversé l’esprit du vampire, alors qu’il se dirige vers la chambre, Alexys dans ses bras. Hors de question de lui faire l’amour sans prendre de précautions, ne sachant pas si la jeune femme prend la pilule ou possède un stérilet… Il ne vaut alors mieux pas prendre de risque ! Et Samael est tout sauf prêt à voir un marmot débarquer dans sa vie… Déposant la jeune femme sur le matelas en se fichant pas mal de tremper ses draps, et face à son regard interrogateur, c’est sans un mot que Samael se penche vers la table de nuit et en sort un petit paquet argenté qu’il s’empresse de déchirer avec les dents, avant de dérouler le préservatif sur son membre viril. Et c’est un regard d’envie qu’il lance à Alexys, avant de se pencher sur elle et de nouveau l’embrasser, pour ensuite relever ses hanches et la pénétrer, d’abord en douceur, puis de plus en plus rapidement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys]

Revenir en haut Aller en bas
And in your eyes I can see the places that you'd rather be [Alexys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: Le coeur des ténèbres :: Les chambres-
Sauter vers: