Partagez|

With my regards ᚬ Helena & Klehr

Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 209
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : aucun
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Swan - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



With my regards ᚬ Helena & Klehr Sam 8 Sep - 12:44

With my regards


Plusieurs jours s'étaient écoulés où pour avoir tenté de m'échapper, j'avais été cloisonnée dans ce placard lugubre où aucune lumière ne traversait les murs. La faim et la soif me tiraillaient. De maigres restes et un seul verre d'eau m'étaient octroyés, mais un corps avait forcément besoin de plus... La fatigue usait mes traits et la frustration faisait naître en moi une claustrophobie latente.

La porte s'ouvrit. Un esclave venait m'apporter quelque chose ? Non, mieux : il laissait la porte ouverte. D'abord incrédule, éblouie par la seule flamme vacillante des bougies présentes dans la réserve où nous nous trouvions, je restai prostrée dans le placard. Mon cœur battait à la présence d'un corps doté de sang, d'une possibilité primaire de me rassasier. Cela m'horrifiait, l'esclave dut le voir au travers de mon regard alors prédateur. Puis sa voix résonna. Il me fallait sortir et m'apprêter. Il espérait que j'avais retenu la leçon et en preuve de sa bonne foi malgré ses traitements abusifs, il me promit à une balade au crépuscule.

Une lettre scellée par son cachet gravé dans la cire rouge. J'en ignorais le contenu, découvrant seulement le destinataire avec appréhension : l'intendante du château. Son sourire se voulait bienveillant mais je n'y voyais que l'élan fourbe d'une punition pas encore terminée. On m'autorisa à manger sans être rassasiée, à boire sans être totalement abreuvée. Quelques instructions me furent adressées et une menace apposant une épée de Damoclès au-dessus de la tête : au moindre faux pas, mon maître me promettait bien des souffrances qui m'empêcheraient de retrouver ne serait-ce que l'arôme de la liberté.

Angoissée, désorientée, éreintée, je parcourrai avec lenteur les pavés qui liaient la ville au château. Il s'élevait dans un soupir que le temps semblait avoir figé. Jamais je ne m'y étais rendue, ça me nouait l'estomac... Mais il y avait en cette course un avantage : bien que succincte en cette heure de crépuscule, la lumière du soleil me redonnait un soupçon de vie.

La porte se dressait devant moi tel un mastodonte. Je n'osais pas la toucher, mais il fallut que je prenne sur moi et l'ouvre. Un grincement amenant un silence monacal. Le grand hall se dessinait. Son faste me stupéfia. Ce fut sans doute un esclave qui vint à ma rencontre. Bégayante, je lui intimai qu'il me fallait remettre cette lettre en personne à l'intendante de ces lieux. Il s'en alla, me laissant seule ici à attendre mon interlocutrice.
Voir le profil de l'utilisateur
Helena
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 02/08/2018
Messages : 17
Multicompte(s) : Alexys
Avatar + © : Hayley Atwell + Psychotic Bitch.
Âge : Bientôt 450 ans
Occupation : Intendante des Lightwood
Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr Sam 8 Sep - 13:29


Son regard perçant dardé sur un mur colossal d’écrans, Helena semble pensive. Son cerveau fonctionnant à vive allure, elle tente mettre en corrélation ses souvenirs des plans du château, qu’elle connaît comme sa poche, avec les angles abordés par l’armada de caméras mises en service dans l’édifice et sur son enceinte. Y a-t-il des angles morts ? « Je veux que vous me fassiez une simulation 3D des zones couvertes par le système de sécurité. Et vous m’en ajouterez que vous laisserez en slow motion, en leur faisant rattraper leur retard tous les quarts d’heure, visionnées en accéléré par des employés vampires. » Tout cela pour être certaine qu’aucun vampire ne profite de la vitesse conférée par leur espèce pour s’introduire à l’insu de tout le monde dans le château. Ses ordres sont docilement notés. On ne plaisante pas avec les prérogatives d’Helena Williams, la dame s’étant forgé une réputation d’extrême sévérité dans le cas contraire. Son âge a beau être relativement minime comparé à certains, elle le compense sans aucun doute par sa poigne d’acier.

Quelques coups frappés à la porte interrompent le conciliabule entre l’intendante des Lightwood et les hommes en charge de la sécurité. Un subordonné se charge d’ouvrir la porte, qui laisse alors filtrer la voix de Gustave, l’esclave bien connu privilégié de la dame. « Pourriez-vous signifier à Dame Helena que je suis là, s’il vous plaît ? » Toujours révérencieux, parfois trop,  mais ce n’est pas pour déplaire à la vampire, pour qui le respect du protocole occupe une place primordiale, en particulier en public. Devançant son petit personnel, la vampire quitte les écrans du regard et rejoint son subordonné, quittant la pièce. Sitôt la porte fermée, Gustave l’informe qu’une jeune femme vient de franchir les portes du château, un pli à son attention dans les mains. « Et vous ne pouviez pas prendre la lettre et me l’apporter ? » interroge Helena, dure et incisive, mettant ainsi sans vraiment de remords son esclave dans l’embarras. Retenant un soupir, elle le dépasse et se presse de rejoindre le hall, son regard tombant rapidement sur la nouvelle venue, qu’elle jauge de la tête aux pieds. Quelque chose cloche, elle le voit au premier coup d’œil, mais ce n’est qu’en se retrouvant à proximité de la jeune « femme » qu’elle comprend ce que c’est. Elle ne commente pas cependant, et se contente de lui lancer un regard intimidant. « Bonsoir Mademoiselle. Je suis Helena Williams, intendante des Lightwood. Que puis-je faire pour vous ? » La bienséance lui interdit de prendre le pli entre les doigts de la créature, même si elle se doute qu’elle va la lui donner. Les formes, toujours les formes… Il y a une procédure, et elle doit la respecter.

Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 209
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : aucun
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Swan - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr Sam 8 Sep - 16:36

With my regards


De courtes minutes aux allures d'heures s'écoulent où j'observe avec un attention particulière les lieux. Les tentures, le mobilier... rien qu'à voir ces fauteuils de velours épais, je frotte le bout de mon index droit avec le pouce de la même main. J'ai déjà touché du velours et la sensation que j'imagine se tisse dans cette brève friction. J'aime ce contact. Des bruits de pas sourds résonnent dans l'édifice majestueux transpirant un luxe inestimable.

Pour éviter d'entretenir une fatigue déjà bien avancée, je bride ces stimuli perçu par mes sens. Cependant, une odeur persistante met aux aguets mon odorat et... mes papilles. Dans de petites coupes dressées, je devine le liquide vermeil pour lequel je comprends aujourd'hui ma fascination obsessionnelle. Je salive à l'idée de m'en repaître. Une saveur d'horreur qui me dégoûte et me ragoûte à la fois. Je hais l'idée d'être de ces animaux... de partager cette moitié que j'aurais préféré ne jamais découvrir...

Bien sûr, depuis des années je m'étais rendue compte que quelque chose n'allait pas chez moi. L'impression d'être plus différente que ne l'accepte la nature. D'avoir un problème... une maladie aux effets en partie bénéfiques comme ces sens et ce visage qui ne vieillit pas autant qu'il le devrait. Toutefois, jamais je n'aurais osé imaginé d'être une dhampire. Ni même que les vampires pouvaient exister... des personnes, à travers le monde, ont des dons particuliers. Mais restent humains. J'aurais adoré être de ceux-ci. À la place, je n'étais qu'un hybride que l'on ne saurait catégoriser. Une erreur de la nature et du surnaturel.

Hypnose alléchante venant humecter mes papille de cette envie primaire, je ne prêtai pas attention aux pas qui approchaient. Lors qu'ils se mirent à résonner et approcher ma hauteur, je parvins à détacher mes yeux des coupes pour faire face à l'hôte. Une femme dont la beauté trahissait sa nature : une telle perfection ne saurait exister chez les humains. Avide méfiance prompte à l'animosité. Je n'aimais guère les vampires et avais une fâcheuse tendance à les laisser le ressentir.

Cependant, sa voix charmeuse suffit à déraidir mes traits. Sans installer de confiance opportune, l'atmosphère se voulait bien plus chaleureuse que ce à quoi je m'attendais. Sa politesse me fit ciller et perdre une seconde le fil de ma pensée. Au vu de sa présentation, je me doutais qu'elle devait être très importante. Autant j'avais cure des titres pompeux que se donnaient les humains, autant je me faisais bien moins joueuse lorsqu'il s'agissait de ces prédateurs sanguinaires. « Je viens vous délivrer une lettre. Mon maître tenait à ce que je vous l'apporte en main propre », lui dis-je en manquant à la bienséance. Je lui tendais la lettre, espérant qu'elle me congédie sur l'instant.
Voir le profil de l'utilisateur
Helena
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 02/08/2018
Messages : 17
Multicompte(s) : Alexys
Avatar + © : Hayley Atwell + Psychotic Bitch.
Âge : Bientôt 450 ans
Occupation : Intendante des Lightwood
Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr Dim 9 Sep - 21:14


L'animosité, quoique des plus ténues, lattente, de la nouvelle arrivée à l'encontre d'Helena n'échappe pas à cette dernière. En a-t-elle cure ? Bien sûr que non. Elle est habituée à faire appliquer des protocoles jugés rigides, sans jamais se laisser fléchir. L'animosité des autres, y compris chez ses semblables, elle y est parfaitement habituée, et ça ne l'inquiète en rien, ça ne la concerne pas, elle s'en moque. Elle le prouve, d'ailleurs, par son comportement, imperturbable. Du bout des doigts, avec délicatesse, elle prend le pli tendu et l'ouvre, se doutant que si la demoiselle devait la lui remettre en mains propres, ce n'était pas pour rien... Rapidement, ses yeux courent d'un bord à l'autre de la lettre une fois celle-ci extirpée de son étui. Au milieu de sa lecture, son sourcil se hausse de scepticisme, scepticisme qui s'abat lourdement sur Klehr une fois parvenue au terme de la lettre. « Répondez-vous au nom de Klehr Darragh ? » demande-t-elle, d'une voix cérémonieuse, faisant un geste de la main dans la direction de Gustave, qui se rapproche du duo d'un pas.

Patiente, Helena laisse à l'apparente jeune femme le temps de répondre, et hoche brièvement la tête en signe d'assentiment. « Bien. Puisque le contenu de cette lettre vous concerne directement, je vais vous en dévoiler le contenu et vous permettrai de la lire. En substance, ça dit que votre maître vous laisse en gage, parce qu'il a « égaré » l'un des esclaves du château. Vous prendrez donc sa place jusqu'à ce qu'il ait pallié à ce manque. » Croisant doucement les bras sous sa poitrine, la vampire jauge son interlocutrice. Gustave, quant à lui, observe la scène et l'écoute avec une attention palpable. « Cette situation n'est absolument pas régulière, mais je vais faire la grâce à votre maître de m'en accommoder, et vous place donc sous ma responsabilité jusqu'à ce que l'accord contracté par lui soit soldé. Considérez-vous à partir de maintenant comme mon esclave. » Préférant laisser à la dénommée Klehr un moment pour intégrer l'information, elle ne reprend qu'après une pause relativement appuyée. « Si vous avez des choses à dire, je vous prie de les dire ici et maintenant, parce qu'ensuite, je me chargerai de vous expliquer en quoi consiste votre nouvelle place, ce qu'elle implique, et je déteste être interrompue... Du coup, je vous écoute. » Bien qu'usant de mots très incisifs, Helena use d'un ton relativement doux pour s'adresser à Klehr. Après tout, elle ne l'a pas encore défiée. Elle n'a donc aucune raison d'être gratuitement désagréable avec elle, n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 209
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : aucun
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Swan - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr Dim 9 Sep - 21:58

With my regards


Il était aisé de déceler que je n'étais pas dans mon élément. Ce n'était pas une question de luxe ou de confort, mais de groupe : je n'étais pas de ces monstres. Je n'étais pas de leur monde. Malgré ce que mes gènes pouvaient crier, je n'étais pas des leurs et ne le serais jamais. Me retrouver alors dans leur tanière la plus précieuse alors même que je représentais ce qu'ils caractérisaient d'erreur eux aussi, était donc des plus déplacés. Me vint à l'esprit que cette faute de goût était calculée par mon maître. Sa perfidie n'avait d'égal que son excentricité.

Attendant avec impatience le feu vert pour tourner les talons, j'observe l'intendante avec attention. Mais ce que j'entrevoyais me déplaisait grandement... Le va-et-vient de son regard me rendait perplexe. Soudainement, j'entamais une curiosité certaine pour le contenu de la lettre. Impossible pour moi de la lire... j'essayais, en levant un peu le menton, d'apercevoir quelques lettres. Rien. Helena se recentra sur moi et, d'un air faussement coupable, je confrontai mes yeux aux siens. Elle énonça mon identité, me demandant de la confirmer. « Ça dépend du contenu de cette lettre... » répondis-je en craignant le pire. Pourquoi serait-il question de moi dans cette lettre ?

Mon rythme cardiaque s'accélérait alors que son laquais s'avançait à sa demande. Un pas de recul et une méfiance plus que de mise. Je me fige un instant lorsque l'intendante reprend la parole en commençant à me dévoiler l'objet de la missive apportée. Je devenais un gage, un dédommagement en attendant que mon maître ne restitue au château un esclave qu'il avait juger bon d'égarer. Un esclave qui se serait échappé ? Un qui aurait réussi ? Et je prendrai sa place au château ?! Cette histoire ne me disait rien qui vaille... et les traits froncés de mon visage laissaient entendre que je n'approuvais rien de ce qu'ils manigançaient.

Être esclave n'était pas une situation que je tolérais, ni que personne ne pouvait tolérer à part les détraqués et les inconscients trop abreuvés de science fiction pour adolescent en mal d'attention. Mais en plus de cela, voilà qu'on était échangés comme de vulgaires cartes de jeu. J'avais beau ne pas être des mieux traitées chez mon maître, au moins je commençais à le connaître, à apprendre les limites, les possibilités. Par contre, j'ignorais tout de cette vampire et de la vie qu'elle menait à ses esclaves. Si son pion semblait bien traité au coup d'œil que je lui jetai à la nouvelle de ce changement de situation, je n'étais en rien curieuse de savoir ce qui m'attendait.

La vampire m'accordait de m'exprimer, comme une dernière chance de parler avant qu'elle ne vienne à faire de ma vie un enfer. Que pouvait-il m'attendre de servir à l'intérieur de ce château ? Étrangement, depuis mon arrivée sur l'île, j'avais développé une peur certaine de l'inconnu. Et ça n'avait rien de la peur excitante qui déclenche l'adrénaline qui nous permet de franchir le pas, de dépasser nos limites. Il s'agissait de la peur viscérale qui nous poussait à prendre nos jambes à notre cou. Quelque peu choquée par la nouvelle, j'optai pour me défiler. Non sans tenter d'éviter de froisser l'intendante. Son ton calme laissait sous-entendre que la tempête savait l'habiter... « Mon maître a dû faire une erreur, il trouvera autre chose. Quelque chose de plus régulier que cet... échange », déplorai-je avec une aversion certaine pour la pratique. « Navrée de vous avoir fait perdre votre temps... » Sans attendre, cœur battant toujours de plus en plus vite, je me retournai pour emprunter la porte de sortie. Je voulais fuir, partir en courant, mais il me fallait garder au moins une illusion de contrôle pour ne pas voir cette entrevue mal tourner...
Voir le profil de l'utilisateur
Helena
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 02/08/2018
Messages : 17
Multicompte(s) : Alexys
Avatar + © : Hayley Atwell + Psychotic Bitch.
Âge : Bientôt 450 ans
Occupation : Intendante des Lightwood
Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr Lun 10 Sep - 9:19

Pourquoi fallait-il que ça soit toujours compliqué ? Pourquoi les humains ne pouvaient-ils se résigner à leur sort rapidement et en prendre le meilleur parti ? C’est par lassitude de ce passage charnière qu’Helena avait renoncé à entretenir une succube ou un incube personnel, et ne s’embarrassait plus de nouveaux esclaves… A la réponse de Klehr, ses lèvres se pincent légèrement, et plus encore quand celle-ci pense qu’elle est libre de décider si elle peut partir ou pas. « Il y a deux façons de régler ceci… » Laisse tomber Helena d’une voix forte, mais douce, dans le dos de l’apparente jeune femme, retenant d’un geste de la main Gustave, déjà prêt à aller saisir la dhampire. « Soit vous coopérez et votre séjour ici sera relativement agréable, ou à tout le moins, le moins désagréable possible de votre perspective, soit vous refusez et je me contente de vous rendre en parfaite santé physique à votre maître, sans égards pour votre santé mentale… » Paradoxe, la voix féline de la vampire demeure posée et parfaitement cordiale, et là se situe tout son terrible. Là, ainsi qu’au masque de stoïcisme dont elle s’est parée, comme si manifestement ça ne lui faisait ni chaud ni froid de torturer quelqu’un. Ce qui, en soit, est le cas. Helena n’a absolument rien du profil type du tortionnaire, mais si elle doit l’endosser, c’est avec flegme et détachement. Parce qu’il y a des convenances à respecter.

« Votre libre-arbitre vous a été ôté dès l’instant où vous êtes devenue la captive du dénommé Jesper. Celui-ci vous a cédée temporairement pour essuyer une dette, point à la ligne. » Le calme d’Helena est olympien. Elle a foi en sa supériorité, dans les recours qu’elle possède pour forcer Klehr à la docilité. Bien sûr, elle ne se salira pas les mains elle-même, ce serait d’un vulgaire… Mais elle a d’autres moyens à sa disposition, comme une sécurité mise en place pour protéger les éminents invités des Lightwood et leurs possessions de vampires de classe E, par exemple, qui ne feront qu’une bouchée de cette fragile créature sous-alimentée qu’est Klehr. « La relation que nous entretiendrons pendant votre séjour ici dépendra uniquement de vous. Si vous m’obligez, je prendrai soin de vous. Si vous m’y contraignez, je n’aurai pas le moindre scrupule à vous mettre aux rebuts, jusqu’à ce que votre maître vous réclame, ce qui, croyez-moi, ne viendra jamais assez tôt si vous y finissez. » Enfermée dans une cellule capitonnée, camisolée et nourrie de force via un entonnoir, peut-être droguée si elle les y force… Helena a plus d’une carte dans sa manche. Calmement, elle croise les bras de nouveau, laissant les membres de la sécurité se montrer sur un signe de Gustave, afin de couper toute retraite à son esclave temporaire. « Du coup, choisissez, mais choisissez maintenant. » Parce que la patience, dans ce genre de cas, n’est pas la première des qualités de la vampire…
Voir le profil de l'utilisateur
Klehr
Cursed for some and blessed for a few
avatar
Date d'inscription : 06/09/2018
Messages : 209
Pseudo/Prénom : Vanka
Multicompte(s) : aucun
Avatar + © : Alicia Vikander - av. ©Swan - sign.+profil ©Vocivus + ©Vanka
Âge : 29 ans
Occupation : esclave dhampire au service de Jesper
Everything about me :


Can you do it ?
Can you tell ?
You have to try everything
You have to come back
You must see further
You have to come back




Lost on the way
You will see the worst
To find the south
Without losing the north
After the certainties
Beyond the edges



Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr Lun 10 Sep - 13:57

With my regards


La voix tonnante de l'intendante stoppe mes pas. Jurant dans ma tête, me pinçant les lèvres à craindre ce qui allait suivre, je ne me retournai guère. Mais le non-sens de ses mots m'interpelle et je fais doucement volte-face, un air perplexe au visage. Que voulait-elle dire ?

La vampire avait capté mon attention et fait exploser la jauge prudence : ne voulant qu'en partie comprendre son intention. Mon silence acquis par sa menace à demi-prononcée, j'ai l'impression de sentir mes pieds enracinés au sol. Comme si mon corps criait à la soumission et mon âme à la fuite. Je n'étais pas une humaine, ce qui m'octroyait certains pouvoirs qui pourraient me permettre de lui échapper. Ou tout du moins, de m'y essayer. Mais elle restait une vampire dans son domaine. Un domaine dont j'ignorais encore trop de choses pour espérer survivre seule jusqu'à ce que des secours inespérés ne viennent à moi. Mon instinct de survie me clouait face à elle.

Un dernier essai. Une seconde chance que l'intendante m'offrait pour que nous partions sur un meilleur pied, ou un piège pour me voir marcher de moi-même vers la première sentence de notre collaboration ? Je ne voyais dans son calme olympien qu'une fourberie perfide intrinsèque à sa nature de créature supérieure. Le pouvoir et l'argent étaient les vices des humains. La domination et la suprématie ceux des vampires. Ils avaient des moyens que les humains esclavagistes n'avaient pas pour mettre à leurs pieds les personnes qu'ils choisissaient de posséder. Une pratique que j'avais en horreur, une condition qui me révulsait...

Mon cœur battait à un rythme effréné et pourtant, en apparence, je gardais un certain contrôle. À l'intérieur je bouillais de peur, de colère, de frustration, et pourtant, c'est un pas vers elle que je fis. Mes dents ne se desserrèrent de torpeur que pour éviter de faire de mon prochain souffle le dernier. « Soit. Bien que mon maître attache autant d'importance à ma santé mentale que physique », prononçai-je comme le mirage d'un avertissement sans savoir que c'était l'un des plus gros mensonges que mes lèvres pouvaient échapper. Je n'avais aucune idée des intentions de mon maître envers moi. Quelque part, je pensais qu'il voulait me préserver. Sinon pourquoi se donner la peine de me nourrir et me blanchir ? Je craignais que ses mauvais traitements ne deviennent que douceurs rêvées entre les mains de cette vampire qui, en cet instant, se révélait être des plus intimidantes. Il ne me restait plus qu'à espérer que mon maître paye sa dette au plus vite.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: With my regards ᚬ Helena & Klehr

With my regards ᚬ Helena & Klehr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Helena Ramus [Serdy]
» Helena G'il Sayan [Validée]
» Cours Helena ! Cours !
» " Dortoir n°1 : Mary, Kenza, Helena... "
» L'été promet d'être chaud! #Helena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heartkiller  :: Le coeur des ténèbres :: L'entrée-
Sauter vers: